Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/04/19 | Obligation vaccinale : on en parle en Gironde du 24 au 30 avril

    Lire

    Pour remédier à l’insuffisance de la couverture vaccinale en Nouvelle-Aquitaine, l'Agence régionale de santé et ses partenaires organisent la Semaine de la vaccination. Objectif, rappeler à l'ensemble de la population, l'importance de la vaccination à tout âge de la vie. Des stands d'information seront installés du 24 au 30 avril au CHU Pellegrin de Bordeaux et à l'Hôpital Robert Piqué de Villenave d'Ornon et un Village Info Vaccination sillonnera les routes de la région (arrêts à Bordeaux, Limoges et Poitiers).

  • 22/04/19 | La rame de tramway baptisée en espagnol

    Lire

    En présence des élus du Bouscat, Saint-Aubin-du-Médoc, Martignas-sur-Jalle et du maire espagnol de Redován, la rame du tramway sera baptisée « Redován / Saint-Aubin de Médoc » mardi 23 avril ; scellant ainsi le jumelage amorcé en 2017 de Saint-Aubin du Médoc avec Redován. Ces dernières développeront des échanges autour de la jeunesse et de la culture. Cela portera à 61, sur la centaine en service, le nombre de rames baptisées, depuis 2002, par le nom de villes jumelées avec les communes de la métropole.

  • 22/04/19 | De la randonnée dans les Landes de Gascogne

    Lire

    La quatrième édition du Parc à Pied se déroule le dimanche 19 mai prochain. La boucle de cette année est située aux alentours d'Escaudes, dans le Sud Gironde. Les marcheurs peuvent ainsi arpenter le Parc Régional Naturel des Landes de Gascogne autour d'Escaudes en passant par la Vallée du Ciron. Deux parcours sont prévus pour le Parc à Pied, l'un de 10km avec un départ à 9h. L'autre boucle, de 6,5km démarre à 14h30. La journée est gratuite, mais l'inscription est obligatoire.

  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Chartreuse des Fraux, nouvel écrin du Festival du Périgord noir

10/08/2018 | Quatre concerts de jazz sont organisés ce week-end à la Chartreuse des Fraux à la Bachellerie dans le cadre du festival du Périgord noir. Un lieu à découvrir.

La chartreuse avec sa toiture en ardoises de Corrèze

Un des leitmotivs des organisateurs du festival du Périgord noir est de faire sortir la musique d'une approche trop traditionnelle. L'idée est de créer une relation étroite entre l'oeuvre, l'auditeur et le lieu. La 36e édition n'échappe pas à cette règle. Cette année, parmi les nouveaux lieux que les festivaliers auront l'occasion de découvrir, la chartreuse des Fraux sur la commune de la Bachellerie. Cette propriété privée accueille les samedi 11 et dimanche 12 août quatre concerts de jazz dont un hommage à l'écrivain musicien Boris Vian. Découverte avec sa propriétaire.

Pour accèder à la Chartreuse des Fraux, belle propriété de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, on emprunte un petit chemin qui nous conduit sur les hauteurs de la Bachellerie, depuis la route de Montignac. Le paysage qui s'offre alors à nous a quelque chose de magique.  Une atmosphère particulière se dégage. "Comme le souligne, la nouvelle propriétaire, Sophie Dupont, c'est à la fois un lieu préservé entouré de bois mais ouvert sans murs. Sophie Dupont et son mari Gaëtan Guyot, enseignants originaires de Lille ont eu un véritable coup de coeur pour ce domaine. "Nous avions l'habitude de passer nos vacances en Dordogne depuis plusieurs années mais notre projet de départ était d'acquérir une demeure du XVIIIe siècle dans notre région d'origine puis notre choix s'est porté sur ce site. De ce lieu se dégage une atmosphère particulière, à la fois de quiétude mais la présence de l'homme remonte à nuit des temps comme nous le précise l'ancienne propriétaire Marie-Hélène De Rancher, présente ce vendredi sur le domaine. Ses parents, aujourd'hui disparus, ont beaucoup oeuvré pendant un demi siècle pour redonner vie à cet ensemble de bâtiments. "Ma famille a du faire des choix, quand mes parents ont acheté, il y avait davantage de bâtiments. Il était impossible de tout conserver. Les travaux ont été colossaux" Aujourd'hui, quatre maisons formant un hameau s'intègrent au domaine parmi lesquelles, la maison du cuvier, la métairie, une bâtisse sous laquelle se trouve un cluzeau. "L'empreinte de l'homme est ici très ancienne depuis la préhistoire.  De nombreuses traces de l''époque mérovingienne subsistent. Au XVIIIe siècle, les Fraux sont une ancienne propriété viticole et agricole : on suppose qu'il y avait plus d'une centaine d'hectares exploités au 19e siècle.  C'est la crise du phylloxéra à la fin du XIXe qui va détruire le vignoble.

Le plus surprenant est la chartreuse. Elle s'élève sur la pente d'un vallon. La toiture a la particularité d'être en ardoises de Corrèze : elle est à longs pans brisés pour le corps de logis et à longs pans brisés et croupes pour les pavillons. Les anciens propriétaires ont beaucoup travaillé pour la restauration de cette toiture. Marie-Hélène De Rancher se souvient de son père allant récupérer des ardoises de Corrèze sur des bâtiments promis à la démollition et  les retailler. 

Le domaine représente un ensemble architectural remarquableUn lieu ouvert

Les nouveaux propriétaires souhaitent poursuivre l'oeuvre de leurs prédécesseurs : ils ont procédé à des travaux dans les quatre maisons du hameau, transformées en gîtes pour des locations saisonnières. Ici, la quiétude des lieux, l'absence de télévision et de réseau wifi sont un argument commercial. La qualité architecturale des bâtis est assez remarquable. On perçoit déjà les influences du Limousin, tout proche.

Le domaine représente un ensemble architectural remarquable.


"Ce domaine est devenu notre lieu de vie, nous avons franchi le pas en quittant notre région d'origine. Notre objectif est de remettre dans son jus XVIIIe l'intérieur de la chartreuse. Nous prévoyons notamment de remettre des parquets en chêne XVIIIe, de remettre les poutres apparentes des plafonds."  Sophie Dupont et Gaëtan Guyot souhaitent se documenter, trouver des documents se rapportant au domaine. Elle précise : "Nous ne souhaitons pas ouvrir le site au grand  public mais le lieu se veut ouvert pour de l'accueil de personnes souhaitant découvrir la région ou pour des manifestations ponctuelles, de qualité qui ont acquis une certaine notoriété. C'est notamment une des raisons pour laquelle nous avons accepté bien volontiers d'accueillir le festival du Périgord noir."
La magnifique grange XVIIIe,  accueille le samedi 11 et dimanche 12 août, quatre concerts de jazz. Dimanche, les élèves de la haute école de musique de Lausanne célèbreront l'écrivain musicien Boris Vian, Gauthier Toux , jeune pianiste français formé à Lausanne, reviendra en trio et en quatuor. Samedi après-midi, le public pourra découvrir "la relève en Aquitaine", la classe de jazz du Conservatoire de région de Bordeaux et Lilananda jazz Quartet quintet.  

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5941
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !