Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Ciutat : la projet de la Cité de la culture béarnaise se concrétise au coeur de Pau

19/05/2021 | Composée de 5 bâtiments dans le quartier du Hédas, à Pau, la Ciutat, projet lancé il y a plus de 2 ans, va pouvoir se lancer avant la fin de l'année

Le futur bâtiment  ''Arcuelhem!'' de la Ciutat, place Récaborde au coeur de Pau

Place Récarborde, au cœur du vieux quartier palois du Hédas, François Bayrou n'est pas peu fier de présenter l'avancement du chantier de la Ciutat : « L'initiative est absolument unique. Il n'y a aucun précédent de cet ordre ! ». Et pour cause, la Ciutat, c'est la création d'un véritable quartier dédié à la valorisation, à la promotion et au développement de la culture béarnaise. Une « Cité créative de la culture béarnaise », constituée de 5 bâtiments sur le site du Hédas et d'un sixième sur le site de l'ancien lycée Saint-Vincent-de-Paul (quartier des Halles), qui accueillera dès septembre le collège béarnais et la calendreta de Pau.

C'est une quarantaine de structures phare de la langue et de la culture occitane et béarnaise qui viendront à compter du dernier trimestre 2021 s'installer au cœur de la ville basse de Pau. Un véritable village autour de la place Récaborde, permettant de « rassembler toutes les sensibilités traditionnelles et contemporaines » de la langue et de la culture béarnaise. Mais pour autant pas d'entre soi ici :si le projet « est un signal de la vigueur de cette culture », selon François Bayrou, la volonté est aussi bien sûr, non seulement à la coopération entre les différents acteurs impliqués mais à l'ouverture vers le public qu'il soit initié ou non à cette langue et culture.

Coopération et ouverture
La coopération d'ailleurs se concrétise d'ores et déjà depuis plus de 2 ans, avec la création d'une association de préfiguration de la Ciutat qui rassemble les partenaires de ce projet global. Parmi eux des structures associatives régionales ou interrégionales telles que le Centre de Formation Professionnel en Occitan de Nouvelle-Aquitaine, des associations béarnaises ou paloises à l'image de l'Ostau Bearnés ou de la fédération départementale des Calendretas. On y trouve aussi des associations événementielles à l'image d'Accents du Sud ou du Carnaval pantalonada, ainsi que quelques entreprises et structures artistiques. Membre aussi de la Cituat, l'Etablissement Public de Coopération Culturelle Cirdoc-Institut occitan de cultura.
Au sein de cette Ciutat, chaque partenaire du projet pourra développer ses propres actions et animations mais place sera faite aussi pour un programme d'activité transversal et commun explique par le directeur de la structure Vincens Javaloyes. Au menu notamment, une saison culturelle et d'animations annuelle, le développement et la gestion d'espaces de coworking et de salles de réceptions ou encore la constitution d'un pôle de compétences, de ressources et d'ingénierie au service des membres et des collectivités.
Mais l'idée étant aussi bien sûr d'ouvrir et de partager cette culture et cette langue au plus grand nombre, chacun des 5 bâtiments en cours de rénovation autour de la place Récaborde, aura outre la vocation d'abriter les structures résidentes, celle d'accueillir du public. Cinq bâtiments nommés, tels des totems, au regard de leur mission.

Cerquem, Aprenem, Creem
Le premier d'entre eux baptisé « Arculhem ! » (Accueillons !) tiendra lieu d'accueil de la Cituat, mais aussi de café-bar et libraire-boutique. Le deuxième bâtiment « Cerquem ! »  (Cherchons !) accueillera un restaurant, une salle de réception et un centre de ressources en ethnologie. Viendra ensuite la ludothèque, également centre de ressource et espace polyvalent, nommée « Aprenem ! » (Apprenons !), puis « Creem ! » (Créons !) abritant un centre d'interprétation, des ateliers de pratique culturelle, et les espaces de coworking .Enfin, dernier bâtiment de la Cituat sur cette place du Hédas, un second centre d'interprétation envisagé cette fois comme « une bulle numérique et audiovisuelle d'immersion dans le patrimoine pyrénéen ». Si ce dernier bâtiment n'est pas encore officiellement nommé, François Bayrou proposait lors de cette visite de chantier de le baptiser « Comprenem ! » (Comprenons !)...

« Au total une trentaine d'emplois pré-existants vont venir s'installer ici, et une dizaine d'emplois vont être créés », précise Vincens Javaloyes qui ajoute que la structure juridique définitive (et non plus « de préfiguration ») de la Ciutat sera quant à elle opérationnelle d'ici la fin de l'année. Quant aux bâtiments en eux-même, les ouvertures progressives se feront à compter d'octobre 2021 à l'exception du bâtiment « Transmetem ! » (Transmettons) situé sur le site de l'ancien lycée de Saint-Vincent de Paul qui accueillera ses premiers habitants de la formation professionnelle et des calendreta dès juillet, et ses premiers élèves en septembre. « Nous sommes submergés par les demandes » avertit déjà Jaquèish Roth, Président de la Ciutat.

" Penser l'universel à partir d'ici "
A l'issue de cette visite de chantier, l'homme est enthousiasmé par l'avancée du projet et toutes ses belles perspectives fédératrices autour de la langue et de l'identité culturelle en Béarn. D'un point de vue pratique et organisationnel d'abord. « Ca va permettre de mutualiser certaines tâches, et de faciliter la coopération entre toutes ces structures. Dans le monde associatif, on peut parfois ressentir une certaine solitude, la Cituat va faciliter les échanges et le dialogue entre nous, ça va déclencher une dynamique forte,.. ! » s'enthousiasme-t-il.

Quant à l'attrait du public, il en est persuadé, ce projet « s'inscrit comme une des réponses aux questions que les gens se posent en ce moment : la culture est un produit local aussi. C'est un point d'accroche à partir duquel on a fait l'histoire. Il n'y a pas que depuis Paris que l'on fait l'histoire, et ça, ça arrive à la conscience des gens. Notre culture est un socle, c'est comme ça qu'on la conçoit et c'est comme ça qu'on la sauvera. »

Un projet pour « penser l'universel à partir d'ici », selon Jaquèish Roth, au coût total de 4 M€ porté à parité par l'Etat, la Région, le Département des Pyrénées-Atlantiques et la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2712
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !