Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/12/21 : Le bordelais Fabien Robert, conseiller municipal de Bordeaux, conseiller métropolitain, et conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine a été nommé lors du conseil national du MoDem, Secrétaire général adjoint du parti par son président, François Bayrou.

03/12/21 : Noël à Bayonne débute ce week-end, avec un lancement officiel aujourd'hui à 17h30 et l’arrivée du père Noël tel un funambule sur la Nive. Pour ce week-end d'inauguration : marché de Noël, lâcher de lanternes, 2 jours autour des saveurs, animations…+ d'info

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/21 | Haute-Vienne : le loup revient après un siècle d'absence

    Lire

    Le 1er décembre, un loup gris (canis lupus) a été observé en Haute-Vienne sur la commune de Champagnac-la-rivière. Observation validée par l'Office français de la Biodiversité, et appuyée dès le 2 décembre par un autre signalement, vraisemblablement du même animal, à Ladignac-le-Long. Dans la région, la présence du loup gris, espèce à la forte capacité de dispersion, a déjà été avérée en Dordogne (2015), elle est permanente dans les Pyrénées-Atlantiques depuis 2018. De manière occasionnelle, le loup a été identifié en 2019 en Charente-Maritime, en 2020 en Charente, et cette année en Creuse et Vienne.

  • 03/12/21 | La Coopérative CEA Loulay parie et investit aussi sur le bio

    Lire

    Avec 648 agriculteurs adhérents, la Coopérative CEA Loulay en Charente-Maritime dispose de plusieurs sites de collecte, séchage et stockage de céréales, oléagineux, protéagineux et légumes secs. Aujourd'hui elle souhaite investir dans un site de stockage de céréales bio au travers d'un système de ventilation, d'aspiration et de transport des grains plus performant.

  • 03/12/21 | Niort : Une résidence pour les jeunes en formation

    Lire

    La SEM Immobilière et Economique de Niort, qui dispose actuellement de 2 structures d'accueil des jeunes travailleurs va créer une offre de logements de qualité pour les jeunes en formation. Cette nouvelle résidence se composera de 165 logements. La gestion de ces futurs logements sera confiée à l'association L'Escale. Pour les aider, la Région Nouvelle-Aquitaine leur a attribué une aide de 500 000 €.

  • 03/12/21 | La distillerie Douence améliore encore son efficacité énergétique

    Lire

    La distillerie Douence en Gironde collecte, distille et valorise les sous-produits de la viticulture depuis 1947. Pour couvrir ses besoins thermiques elle consomme quasi exclusivement de la biomasse. Afin d'améliorer encore son efficacité énergétique sur son sécheur de marc de raison, elle souhaite intégrer son projet dans une démarche globale de valorisation énergétique et réduire par conséquent ses émissions de CO2 car actuellement 42 % de la consommation d'énergie est concentrée dans le sécheur.

  • 02/12/21 | Une Cité du Cuir à Saint-Junien

    Lire

    Saint-Junien en Haute-Vienne souhaite engager, avec la Communauté de communes Porte Océane du Limousin, un projet de valorisation des savoir-faire du cuir au travers d'une Cité du Cuir. La commune a en effet toujours une filière locale active avec des entreprises tournées vers le haut de gamme et le luxe. Au travers de ce projet, la commune souhaite dynamiser le tourisme, le patrimoine mais aussi faire venir des entreprises. La Cité se décomposera en 2 parties : un musée et une partie consacrée aux animations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Côte basque installe son Festival Ravel et son Académie dans une formule "open"

13/09/2019 | Une forme de record: trois semaines de spectacles et d'une Académie éphémère ouverte aux futurs talents

1

Réunies pour la troisième année, les spectacles du Festival Ravel et l'Académie Ravel et ses jeunes talents, concluent ce week-end trois semaines d'études et de concerts prestigieux donnés sur la Côte basque. Une nouvelle formule ouverte qui, du violoniste Renaud Capuçon au Basque Pier Pol Bertzaitz, passe par le jazz et des rencontres au sommet comme celles de De Wilde et Peiradi et s'ouvre au-delà de la Bidassoa. Entretien avec Jean-Philippe Larramendy, le rénovateur du festival et fils de son fondateur Pierre Larramendy, ancien maire de Saint-Jean-de-Luz, berceau du Festival Ravel.

On a pu le lire dans la rubrique "Les choix d'Aqui", en 1960, Pierre Larramendy, maire de Saint-Jean de Luz lançait « la Grande semaine Saint-Jean de Luz », une semaine de musique, théâtre, danse et conférences. Cette manifestation est devenue, au fil du temps et de sa renommée, « Musique en Côte Basque ». L’Académie Maurice Ravel, basée à Ciboure, s’est ensuite jointe à l’évènement. Jean-Philippe Larramendy, son fils, s'est lancé dans une rénovation de la formule. Entretien avec lui avant la clôture de son Académie ce dimanche à 11 heures à Saint-Jean-de-Luz et le dernier spectacle du Festival Ravel donné au Théâtre de Bayonne dimanche à 16 heures avec la célèbre opérette "La Périchole", d'Offenbach". Au pays de Luis Mariano...

@qui! Le festival fondé par votre père Pierre Larramendy pour pérenniser la mémoire de Maurice Ravel  a connu quelques métamorphoses que la troisième année du Festival Ravel entérine. Quel en était l'objectif?

Jean-Philippe Larramendy - Le Festival Ravel a trois ans d'âge et il a été produit et coproduit par "Musique en Côte basque" et l'Académie Ravel qui date, chacune, de plus de cinquante ans et qui, toutes les deux ont été fondées à Saint-Jean-de-Luz par Pierre Larramendy. Il a été décidé il y a trois ans de regrouper ses deux activités: les Masters Classes, publiques conduites par de grands professeurs qui sont des grands artistes et éminents enseignants et des élèves d'un très haut niveau qui vont aborder leur vie professionnelle. C'est la partie dite de l'Académie Maurice Ravel. Et, très important, le public assiste à ces cours. Cours de violon, de violoncelle, piano et de chant. Et Musique en Côte basque organise, à côté, des spectacles, des concerts. Ces deux activités sont maintenant réunies au sein du Festival Ravel dans une initiative qui a été soutenue par la Région. Depuis l'origine du  Festival Ravel, elle soutient ce Festival par ses subventions, ses initiatives.

@qui! Le Pays basque serait alors devenu le tremplin de son rayonnement?

J.PH. L - Le but est de rayonner à partir du Pays basque en Nouvelle Aquitaine et de faire un tout de la Nouvelle Aquitaine, en allant à l'ex Poitou-Charentes, l'ex Limousin.  La musique est non seulement nationale mais elle est universelle. Ceci est rendu d'autant plus facile que le président de l'Académie n'est autre que Jean-François Heisser,  par ailleurs directeur de l'Orchestre de chambre de la Nouvelle-Aquitaine, ancien orchestre de Poitou-Charentes, basé à Poitiers. À partir de ce noyau, on rayonne. Grâce à cette subvention, qui s'ajoute aux subventions substantielles, et depuis longtemps, des villes de la Côte basque, historiquement de Saint-Jean-de-Luz, mais aussi de Bayonne, Biarritz, d'Anglet, de Ciboure, Urrugne, on a été capable de mettre en place une série de spectacles pendant vingt et un jours, du  25 août à ce dimanche 15 septembre sur la Côte basque. Plus les Master Classes. Pour cette troisième année du Festival Ravel, nous avons passé un stade, à la fois quantitativement et qualitativement, qui fait de ce rendez-vous un grand Festival de France.

@qui! De France certes, mais le sud de la Bidassoa se sent-il aussi concerné?

J.PH. L Nous avons, l'an dernier, fait venir l'Orchestre musical d'Euskadi, nous avons pris langue avec la Quincena musical de San Sebastian, et les liens avec l'autre côté de la Bidassoa se tissent lentement mais sûrement. Ils sont très interessés à mettre de concert nos capacités sachant qu'il est beaucoup plus intéressant, économiquement aussi, d'amortir la venue d'un grand artiste sur deux concerts plutôt que sur un seul. Une façon d'ouvrir aussi ce festival.

@qui! C'est à dire un dessein, un projet aussi pour l'évolution du Festival Ravel?

J.PH. L On a décidé de l'ouvrir. Parce que, historiquement, ce festival était façonné de musique dite classique. Nous l'avons ouvert au jazz  l'an dernier avec  Laurent de Wilde, pianiste de jazz. Cette année, il s'est associé avec l'accordéoniste Vincent Peirani. Avec un trio, ils ont donné au Théâtre Quintaou d'Anglet un magnifique concert. Cette salle est magnifique d'ailleurs. Nous manquions de salles, car il y a un véritable manque sur la Côte basque, et c'est  la raison pour laquelle nous donnons essentiellement nos concerts dans les lieux existant que sont les églises. Sans oublier évidemment le Théâtre de Bayonne.

Autre ouverture, le cinéma. Ainsi avons-nous organisé un spectacle à la salle du Select de Saint-Jean-de-Luz en projetant le film muet "Le Mécano de la générale" de Buster Keaton, accompagné au piano par Thomas Ospital, le grand organiste de Saint-Eustache,(NDLR: né à Ayherre au Pays basque, il est un ancien élève du Conservatoire de Bayonne) et qui a accepté d'improviser pendant une heure vingt neuf sans arrêt au piano. Les organistes sont de grands improvisateurs. Enfin troisième ouverture, l'opérette. Nous donnons, ce dimanche, au Théâtre de Bayonne, "La Perichole" d'Offenbach. Nous ferons venir deux ou trois solistes et les élèves des Masters Classes qui apprennent à chanter à l'Académie y seront associés. 

Pourquoi avoir intégré Pier Pol Berztaitz dans le prgramme?

C'est la dernière ouverture auprès de la clientèle basque des deux côtés de la frontière qui se sentait un peu exclue de fait, on a fait un spectacle pour eux avec Paul-Pier Bertzaitz et l'orchestre symphonique du Pays basque. Et on a vu que les spectateurs qui s'y rendaient n'était pas forcément les mêmes que ceux qui étaient venus écouter Renaud Capuçon en ouverture de cette édition ou l'ensemble Pygmalion. J'ai reçu beaucoup de réactions positives sur cette programmation. Pier Pol va sortir un disque d'ailleurs avec un excellent arrangeur Joël Merah, professeur de sciences musicales de Bayonne. Ce conservatoire de Bayonne est très interessant, car tous les professeurs sont membres de l'orchestre. Autrement dit, ce sont des professeurs qui jouent. Des artistes qui sont professeurs en somme. Et c'est rare.

Cette modification des structures Master Classes-spectacle de l'Acédémie Ravel que vous avez pris en main, ne s'est-elle pas effetuée sans remous?

Réunir deux institutions qui ont plus de cinquante ans d'âge, chacune d'elles, indépendante, ayant développé sa propre culture fondamentalement différente était un peu compliqué. Dans un cas, on organise des concerts professeurs et élèves - il y a soixante  à soixante-dix élèves qui logent dans des familles - et ce fait se constitue une communauté entre profs et élèves. Ça, c'est la culture de l'enseignement, de la pédagogie, de l'Académie. Et d'un autre côté, il y a la culture du spectacle, l'événement: trouver un plateau artistique, une salle, établir une jauge de spectateurs cohérente suivie du spectacle. Et c'est assez différent. Il y a eu forcément des tensions qui sont en voie de résolution. Ça s'est bien passé cette année. Et la Ville de Saint-Jean-de-Luz s’est retrouvée actrice active de ces changements. L'ancien et regretté maire de Saint-Jean-de-Luz Peyuco Duhart s'est entendu avec la Région pour apporter cette nouvelle impulsion. Relayé par Jean-François Irigoyen. Aujourd'hui l'Académie a sa structure avec Jean-François Heisser, avec Evelyne Renoux, vice-présidente. et le Conseil d'administration de Musique en Côte basque est composé de tous les élus de la Côte basque, sans oublier le président de la Communauté Pays basque et maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray. Et tout cela est de bon augure pour la pérennité du Festival Ravel. 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
7108
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !