Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    l’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a mis en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérôme Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Coursive : fin de saison sur fond de crise

25/06/2019 | A l'occasion de la révélation de la nouvelle saison ce 24 mai, le Conseil d'administration a annoncé officiellement le licenciement de sa directrice adjointe

Bruno Odin, Franck Becker et Marc Le Bourhis, directeur adjoint de la DRAC, représentant le ministère de la culture

Le malaise durait depuis 2 ans, depuis l’arrivée de Franck Becker à la tête de l’institution, reprenant le flambeau de l’ancien directeur Jackie Marchand. Sans rentrer dans les détails, le Conseil d’administration de La Coursive parle de « désaccords de management » entre le directeur et son adjointe Florence Simonet, tout en précisant qu’il ne s’agit de « rien de grave ». Franck Becker évoque de son côté une « situation de conflit de pouvoir » et de « détérioration de la communication » au fil des mois. Le CA affirme avoir fait venir un cabinet d’audit pour prendre la mesure de la situation.

A la suite de ses conclusions, les huit membres du conseil auraient décidé de procéder au licenciement de Florence Simonet, pour « faute simple ». L’entretien préalable au licenciement aurait été effectué en mai, et Florence Simonet dispensée d’effectuer son préavis au sein du théâtre. Ce délai légal entre l’annonce et le départ du salarié étant toujours en cours, les membres du conseil d’administration ont refusé d’en dire davantage sur les tenants et les aboutissants de cette histoire. « Nous regrettons ce licenciement et qu’il n’ait pas été possible de trouver une autre issue à la crise », a affirmé le vice-président Bruno Odin, avant de préciser que « d’autres choses ont été tentées en amont », tout en refusant d’apporter des précisions. « Des négociations entre avocats » seraient en cours, et « les choses seront suivies d’effet sur le plan budgétaire ».

« Si la situation a été difficile à gérer ces 18 derniers mois, il ne s’agit pas de renier les vingt-sept années de travail que Florence Simonet à passé ici », a précisé un des deux représentants de l’agglomération au CA, Vincent Coppolani. « Ces aventures de 27 ans au sein d’un même établissement peuvent être perturbées par l’arrivée d’un nouveau fonctionnement », analyse de son côté Franck Becker, « Florence Simonet et Jackie Marchand avaient construit des méthodes de travail qu’il a été très difficile, pour Florence Simonet, de dupliquer dans cette nouvelle relation de travail ». Pas un mot sur la lettre ouverte rédigée en décembre dernier par les salariés de La Coursive pour faire part de leur souffrance au travail, lié au nouveau management.  Pour le CA, « le recrutement de Franck Becker a été une réussite » puisque les résultats de la saison sont « positifs », « et il est reconnu pour le travail qu’il a fait par ailleurs ». Un représentant du ministère de la Culture est venu appuyer la décision du conseil pour cette annonce officiel.

Du côté du public et des salariés, l’annonce a été reçue avec une vive émotion, au point qu’un appel à rassemblement a été lancé sur les réseau sociaux, pour lundi, 18h. Des salariés s’étaient déjà rassemblés mercredi, dès l’annonce officielle.

De son côté, Jean-François Fountaine a fait part de ses regrets concernant la décision du CA, précisant que les membres représentant l’agglomération avait voté « en leur âme et conscience » : « Je ne suis pas un élu interventionniste, nous ne faisons pas ingérence dans les décisions des associations ». Il a rendu hommage au « parcours exemplaire » et à « l’engagement » de Florence Simonet auprès du public et des artistes. Il s’est engagé « à ce qu’elle puisse poursuivre sa carrière à La Rochelle », dans le milieu culturel. Il a prévu de la recevoir et de se renseigner auprès des associations de leurs éventuels besoins en la matière. Il a également reçu les salariés de La Coursive, dont il a perçu le malaise à différents degrés. « Certains sont préoccupé par leur avenir, voire inquiets d’être licencié eux aussi, d’autres sont nostalgique de l’époque de Jackie Marchand », relate-t-il. Il a appelé au dialogue pour construire une nouvelle Coursive.

Mise à jour le 1er juillet 2019 :

Dans un communiqué, le groupe local EELV Aunis-La Rochelle appelle lui aussi au dialogue entre le public, les salariés et le conseil d'aministration. EELV regrette le "spectacle de certains abonnés déchaînant leur violence verbale sur un Directeur et des membres du conseil d’administration médusés par des paroles injurieuses qui n'ont laissé aucune place à l’échange", dénonçant une "d’une instrumentalisation politique, sur fond de campagne électorale, de cet épisode de crise". Il regrette le manque d'accompagnement lors de cette transition. Et s'inquiète pour les salariés, dont le mal-être serait grandissant : "Seul le dialogue voire une médiation avec les équipes salariées peut offrir une issue à la crise, les salariés-es doivent retrouver le respect, le plaisir à faire vivre le projet de la Coursive, retrouver du sens à leurs missions, sans se sentir ni inquiétés ni malmenés et encore moins instrumentalisés. Le conseil d’administration devra accompagner ce virage essentiel souhaité par beaucoup de Rochelais-es."

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4577
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !