Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/07/20 | Charente-Maritime : le contournement de Marans revient sur la table

    Lire

    C'est l'Arlésienne du département. La construction d'une autoroute entre la Vendée et La Rochelle en contournant Marans est revenue sur la table des négociations, cette semaine, entre les présidents de Départements 17 et 85, avec le secrétaire d'Etat en charge des transports. Selon D.Bussereau M.Djebbari a présenté un projet de route classique, qui s'appuie sur la voirie existante, autoroutier ou non, arrivant plus au sud, pour 1 milliard d'euros. Un projet qui ne satisfait toujours pas les élus.

  • 11/07/20 | Le 14 juillet à Pau, les lanternes remplacent le feux d'artifice

    Lire

    A défaut de pouvoir organiser le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet pour des raisons sanitaires, la ville de Pau a choisi une autre option. 1200 lanternes volantes seront lâchées le 14 juillet au soir depuis six sites de lancer différents, selon les règles de distanciation physique. Biodégradables et ignifugées, elles seront lâchées par les habitants qui peuvent encore s'inscrire, y compris un enfant de plus de 12 ans s'il est accompagné d'un adulte. Détails et inscriptions: www.pau.fr

  • 11/07/20 | Biarritz: un pique-nique républicain pour fêter le 14 juillet

    Lire

    La maire de Biarritz MaÏder Arosteguy et le Conseil municipal proposent aux Biarrots mardi, un pique-nique républicain au lac Marion pour fêter le 14 juillet. Limité à 1000 personnes dans le respect des normes sanitaires. Chacun est invité à venir à partir de 12 heures avec ses victuailles pour profiter, dans une ambiance champêtre, en famille ou entre amis, d’un moment convivial et musical aux normes sanitaires. Toutefois, les personnes intéressées doivent obligatoirement s'inscrire sur le site de la ville: www.ville.biarritz.fr

  • 11/07/20 | L'Arsenal de Rochefort devient Grand Site de France

    Lire

    C'était dans les tuyaux, la nouvelle a été officialisée ce 9 juillet par le réseau des Grands Sites de France. L'estuaire de la Charente, Rochefort et son Arsenal ont été labellisés Grand site de France pour 6 ans - décision validée par le ministère de la transition écologique. Ce label reconnaît le travail réalisé sur la préservation durable des paysages et de l'accueil du public. Le territoire devient le 3e site du genre en Nouvelle-Aquitaine après le Marais Poitevin et la Vallée de la Vézère.

  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La culture surf déferle sur Bordeaux

18/06/2019 | Dans le cadre de la saison culturelle Liberté! le Musée d'Aquitaine accueille du 19 juin 2019 au 5 janvier 2020 une nouvelle exposition: "La Déferlante Surf".

Une des photographies de l'exposition "La Déferlante Surf"

Elles sont grandes, massives, faites de pierres et portent chacune... Une chemise hawaïenne. Vous avez sans doute remarqué, au détour d'un trajet en tramway, les deux Moaïs qui campent sur le parvis du Musée d'Aquitaine. Si les deux statues de l'île de Pâques détonnent dans le paysage bordelais il va falloir s'habituer à leur présence et surtout à leurs drôles de chemises à fleurs. Elles font parties de l'exposition "La Déferlante Surf" que le Musée d'Aquitaine accueille du 19 juin 2019 au 5 janvier 2020, dans le cadre de la saison culturelle "Liberté!".

Le Musée d'Aquitaine prend la vague cet été. Le bâtiment se fait hôte d'une nouvelle exposition "La Déferlante Surf", dans le cadre de la saison culturelle "Liberté!". Un événement qui s'inscrit dans la lignée de deux précédents, sur le rugby en 2007 et sur le football en 2017. Des expositions nées de la volonté du musée de faire rentrer un public de sportifs entre ses murs et de proposer de nouvelles thématiques à ses visiteurs habituels. Cette exposition est également un message fort de légitimation des candidatures émises en différents endroits de la région Nouvelle-Aquitaine pour accueillir les épreuves olympiques de surf pour les Jeux de 2024. 

500 pièces de collections privées et publiques

Le visiteur découvre la culture surf en se laissant porter par la vague. De la naissance de l'une des plus longues vagues en Namibie, à la Belharra basque, qui apparaît à Urrugne, le public découvre l'évolution de la culture surf. De son apparition à Hawaï, par son exportation sur la coté Ouest américaine, pour finir sur les plages de sable blond de la Nouvelle-Aquitaine, 500 pièces venues de collections privées et publiques dépeignent le sport qui fait envier notre cote Ouest à toute l'Europe. Et pour réaliser ce projet il n'a pas fallu moins de trois hommes: Paul Matharan, commissaire de l'exposition, Gibus de Soultrait, journaliste et directeur de Surfer's Journal France, et Jean Paul Callede du CNRS. Une alliance qui a donné jour à une déambulation structurée en plusieurs étapes pour faire découvrir le surf à travers les âges, les lieux et les cultures. 

 

Présentation de planches de surf retraçant l'évolution de leur tailles

Surfer au cœur de la vague

L'exposition démarre au rez de chaussée. Grâce à l'important travail scénographique des équipes de Stéphane Lormeau, la découverte du surf débute au cœur de la vague. Une projection, accompagnée de la présentation d'objets et outils d’Hawaï, berceau de la pratique, accueille le chalant. Le public est ensuite dirigé vers une exposition d'objets appartenant à la collection de Gérard Decoster, ancien surfeur et passionné. Il faut ensuite gravir quelques degrés, comme le surfeur se hisse au sommet de la vague. En haut des marches une seconde partie, "La Vague Aquitaine", attend les visiteurs avec de nombreuses vidéos illustrant l’essor du sport de Biarritz à Lacanau. Au cours des époques le surf y est présenté comme ayant participé à des problématiques contemporaines telle que l'émancipation des femmes. Il faut ensuite redescendre au rez de chaussée, creux de la vague donc, pour la dernière partie de l'exposition. Trois vitrines se succèdent le long des murs et encadrent un Tikki bar qui complète l'esprit surf. Une exposition riche, travaillée et pertinente pour sensibiliser davantage à ce sport encore trop facilement réduit à des corps bronzés sur un sable fin.

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Partager sur Facebook
Vu par vous
5178
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !