Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/04/19 | Obligation vaccinale : on en parle en Gironde du 24 au 30 avril

    Lire

    Pour remédier à l’insuffisance de la couverture vaccinale en Nouvelle-Aquitaine, l'Agence régionale de santé et ses partenaires organisent la Semaine de la vaccination. Objectif, rappeler à l'ensemble de la population, l'importance de la vaccination à tout âge de la vie. Des stands d'information seront installés du 24 au 30 avril au CHU Pellegrin de Bordeaux et à l'Hôpital Robert Piqué de Villenave d'Ornon et un Village Info Vaccination sillonnera les routes de la région (arrêts à Bordeaux, Limoges et Poitiers).

  • 22/04/19 | La rame de tramway baptisée en espagnol

    Lire

    En présence des élus du Bouscat, Saint-Aubin-du-Médoc, Martignas-sur-Jalle et du maire espagnol de Redován, la rame du tramway sera baptisée « Redován / Saint-Aubin de Médoc » mardi 23 avril ; scellant ainsi le jumelage amorcé en 2017 de Saint-Aubin du Médoc avec Redován. Ces dernières développeront des échanges autour de la jeunesse et de la culture. Cela portera à 61, sur la centaine en service, le nombre de rames baptisées, depuis 2002, par le nom de villes jumelées avec les communes de la métropole.

  • 22/04/19 | De la randonnée dans les Landes de Gascogne

    Lire

    La quatrième édition du Parc à Pied se déroule le dimanche 19 mai prochain. La boucle de cette année est située aux alentours d'Escaudes, dans le Sud Gironde. Les marcheurs peuvent ainsi arpenter le Parc Régional Naturel des Landes de Gascogne autour d'Escaudes en passant par la Vallée du Ciron. Deux parcours sont prévus pour le Parc à Pied, l'un de 10km avec un départ à 9h. L'autre boucle, de 6,5km démarre à 14h30. La journée est gratuite, mais l'inscription est obligatoire.

  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Lascaux IV : La date d'ouverture connue à l'automne

14/06/2015 | Le Conseil départemental a visité le chantier du centre Lascaux IV, qui enregistre quelques retards. La date de l'ouverture du site sera connue à l'automne.

Le chantier du futur Lascaux IV allie prouesse technologique et technique

A Montignac, au pied de la colline de Lascaux, 85 ouvriers s'activent au gros oeuvre du du centre international d'art pariétal. Les murs ont atteint leur hauteur maximale et deux à pans inclinés sont déjà bien visibles. Ce site hors normes doit permettre de faire découvrir au public l'intégralité des peintures de la grotte originale grâce à une scénographie exceptionnelle et aux nouvelles technologies. Initialement, le bâtiment devait être hors d'eau à la fin du mois mais le chantier a subi quelques retards. La date d'ouverture de Lascaux IV ne sera connue à l'automne.

Le futur centre international d'art pariétal de Montignac, intitulé Lascaux IV, ne pourra sans doute pas ouvrir au 1er juillet 2016. "Ce sera vraisemblablement dans le courant de l'été 2016, entre juillet et fin septembre. Il vaut mieux que les choses soient bien rodées avant d'accueillir de nombreux touristes. Nous avons Lascaux II et ses 260 000 entrées. C'est le site  le plus visité du département de la Dordogne. Nous sommes moins dans l'urgence que l'étaient les Ardèchois avec Chauvet," a indiqué Germinal Peiro, président du Conseil départemental. Vendredi, ce dernier avait souhaité une session décentralisée du Conseil départemental consacrée au dossier Lascaux, à ses aspects à la fois techniques, financiers et économiques. En visitant le chantier pour la première fois, les élus ont pu se rendre compte de l'extraordinaire complexité du bâtiment en construction : des murs de 8 à 13 mètres de hauteur, avec des pans inclinés de 3 à 10 degrés, des voiles architectoniques. Le chantier impose par sa grandeur. On devine où prendront place les fac similés, qui dévoileront au public l'intégralité de la grotte originale, les futures salles d'exposition. Pourtant, selon le calendrier  initialement prévu, le bâtiment devait être hors d'eau à la fin du mois.  Il ne le sera pas. Le chantier a pris du retard. 

Bâtiment hors d'eau à la fin de l'été Au départ, il y a eu un souci avec une source située au coeur du site. Actuellement, une entreprise co traitante  du Tarn, celle chargée de réaliser les charpentes métalliques est en redressement judiciaire. Ce qui occasionne des retards de livraison. "Le Département met tout en oeuvre pour faciliter les choses et que cette situation pénalise le moins possible le chantier, tempère Yves Joudou, directeur général adjoint des services du Conseil départemental, en charge des infrastructures et du patrimoine. Afin d'impacter le moins possible les délais, les ouvriers en charge du gros oeuvre sont passées en deux huit. Ils sont actuellement 85 ouvriers et techniciens à s'affairer sur le chantier. Les entreprises de second oeuvre ne devraient pas tarder à prendre le relais. Le bâtiment devrait être couvert et hors d'eau d'ici la fin de cet été. Il sera en mesure d'accueillir les premiers fac similés en cours de réalisation au sein des Ateliers, à proximité. Nous ferons un point d'étape au début de l'automne et ce n'est qu'à partir de là, que l'on pourra annoncer une date d'ouverture. Toute supposition est prématurée, ajoute Yves Joudou. Pascal Carlos, le directeur de la société aveyronnaise Lagarrigue  BTP a précisé qu'"il faut un an pour terminer les travaux intérieurs, une fois le bâtiment hors d'eau et couvert. Une ouverture du site en septembre serait plus probable. Le 10 septembre, date anniversaire de la découverte de la grotte par quatre jeunes garçons, serait un beau symbole. Si l'on ne connait pas encore la date d'ouverture, les tarifs ont été précisés au cours de cette journée de vendredi : il faudra débourser 16 euros, pour le tarif adulte, le prix moyen sera autour de 9,90 euros, la gratuité sera réservée aux moins de 6 ans. Il sera également possible d'acheter un pass annuel au prix de 40 euros, permettant d'accéder autant de fois au site qu'on le souhaite. 

Les élus du Conseil départemental découvrent les futures salles des facs similés
Quelles retombées économiques locales ?Les aspect financiers de ce vaste projet (évalué à 57 millions d'euros avec les aménagements extérieurrs) qui doit générer de nouvelles retombées touristiques et économiques soulèvent encore bien des questionnements. Comme son prédécesseur, Germinal Peiro a souhaité rassurer ses collègues.Les financements européens sont désormais assurés au titre du Feder pour un montant de 12 millions d'euros, l'Etat apporte 4 millions d'euros,  la Sémitour, qui a pour mission d'exploiter le site apporte 2 millions, plus un pourcentage sur le chiffre d'affaires des entrées, et la Région et le Département 16,6 millions chacun. Le mécénat des particuliers et des entreprises est sollicité à hauteur de 5,8 millions d'euros.  Maïsadour, le Crédit Agricole et KSB en sont les premiers mécènes. 

Et pour justifier cet investissement sur lequel de nombreux Périgourdins s'interrogent légitimement. Germinal Peiro a insisté sur les retombées économiques. 400 000 visiteurs sont attendus "Le tourisme représente  21 % du PIB  département et la préhistoire est l'un des moteurs de l'attractivité du tourisme en Dordogne. Lascaux sera profitable non pas seulement au Périgord noir mais à' l'ensemble de la Dordogne. Le budget de Lascaux IV, c'est trois moins que le plan de développement numérique évalué à 165 millions d'euros, quatre fois  moins que le Grand stade de Bordeaux." Peiro a voulu convaincre notamment les nouveaux élus. Et il y a aussi les retombées économiques directes et immédiates pour les entreprises de Dordogne. "Ce vaste chantier concerne 30 à 40 % des entreprises locales, des fournisseurs, du serrurrier de Montignac au restaurateur situé à proximité du chantier.", a souligné Pascal Carlos.  Il y a aussi le volet social du chantier, 13 jeunes sans emploi originaires de Dordogne ont été embauchés et suivent actuellement une formation qualifiante. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2027
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jean-Luc Boulin | 15/06/2015

La grotte Chauvet, c'est en Aveyron?

Webmestre | 16/06/2015

Oupssss
Merci pour le signalement nous avons corrigé :(

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !