aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Lascaux IV : La date d'ouverture connue à l'automne

14/06/2015 | Le Conseil départemental a visité le chantier du centre Lascaux IV, qui enregistre quelques retards. La date de l'ouverture du site sera connue à l'automne.

Le chantier du futur Lascaux IV allie prouesse technologique et technique

A Montignac, au pied de la colline de Lascaux, 85 ouvriers s'activent au gros oeuvre du du centre international d'art pariétal. Les murs ont atteint leur hauteur maximale et deux à pans inclinés sont déjà bien visibles. Ce site hors normes doit permettre de faire découvrir au public l'intégralité des peintures de la grotte originale grâce à une scénographie exceptionnelle et aux nouvelles technologies. Initialement, le bâtiment devait être hors d'eau à la fin du mois mais le chantier a subi quelques retards. La date d'ouverture de Lascaux IV ne sera connue à l'automne.

Le futur centre international d'art pariétal de Montignac, intitulé Lascaux IV, ne pourra sans doute pas ouvrir au 1er juillet 2016. "Ce sera vraisemblablement dans le courant de l'été 2016, entre juillet et fin septembre. Il vaut mieux que les choses soient bien rodées avant d'accueillir de nombreux touristes. Nous avons Lascaux II et ses 260 000 entrées. C'est le site  le plus visité du département de la Dordogne. Nous sommes moins dans l'urgence que l'étaient les Ardèchois avec Chauvet," a indiqué Germinal Peiro, président du Conseil départemental. Vendredi, ce dernier avait souhaité une session décentralisée du Conseil départemental consacrée au dossier Lascaux, à ses aspects à la fois techniques, financiers et économiques. En visitant le chantier pour la première fois, les élus ont pu se rendre compte de l'extraordinaire complexité du bâtiment en construction : des murs de 8 à 13 mètres de hauteur, avec des pans inclinés de 3 à 10 degrés, des voiles architectoniques. Le chantier impose par sa grandeur. On devine où prendront place les fac similés, qui dévoileront au public l'intégralité de la grotte originale, les futures salles d'exposition. Pourtant, selon le calendrier  initialement prévu, le bâtiment devait être hors d'eau à la fin du mois.  Il ne le sera pas. Le chantier a pris du retard. 

Bâtiment hors d'eau à la fin de l'été Au départ, il y a eu un souci avec une source située au coeur du site. Actuellement, une entreprise co traitante  du Tarn, celle chargée de réaliser les charpentes métalliques est en redressement judiciaire. Ce qui occasionne des retards de livraison. "Le Département met tout en oeuvre pour faciliter les choses et que cette situation pénalise le moins possible le chantier, tempère Yves Joudou, directeur général adjoint des services du Conseil départemental, en charge des infrastructures et du patrimoine. Afin d'impacter le moins possible les délais, les ouvriers en charge du gros oeuvre sont passées en deux huit. Ils sont actuellement 85 ouvriers et techniciens à s'affairer sur le chantier. Les entreprises de second oeuvre ne devraient pas tarder à prendre le relais. Le bâtiment devrait être couvert et hors d'eau d'ici la fin de cet été. Il sera en mesure d'accueillir les premiers fac similés en cours de réalisation au sein des Ateliers, à proximité. Nous ferons un point d'étape au début de l'automne et ce n'est qu'à partir de là, que l'on pourra annoncer une date d'ouverture. Toute supposition est prématurée, ajoute Yves Joudou. Pascal Carlos, le directeur de la société aveyronnaise Lagarrigue  BTP a précisé qu'"il faut un an pour terminer les travaux intérieurs, une fois le bâtiment hors d'eau et couvert. Une ouverture du site en septembre serait plus probable. Le 10 septembre, date anniversaire de la découverte de la grotte par quatre jeunes garçons, serait un beau symbole. Si l'on ne connait pas encore la date d'ouverture, les tarifs ont été précisés au cours de cette journée de vendredi : il faudra débourser 16 euros, pour le tarif adulte, le prix moyen sera autour de 9,90 euros, la gratuité sera réservée aux moins de 6 ans. Il sera également possible d'acheter un pass annuel au prix de 40 euros, permettant d'accéder autant de fois au site qu'on le souhaite. 

Les élus du Conseil départemental découvrent les futures salles des facs similés
Quelles retombées économiques locales ?Les aspect financiers de ce vaste projet (évalué à 57 millions d'euros avec les aménagements extérieurrs) qui doit générer de nouvelles retombées touristiques et économiques soulèvent encore bien des questionnements. Comme son prédécesseur, Germinal Peiro a souhaité rassurer ses collègues.Les financements européens sont désormais assurés au titre du Feder pour un montant de 12 millions d'euros, l'Etat apporte 4 millions d'euros,  la Sémitour, qui a pour mission d'exploiter le site apporte 2 millions, plus un pourcentage sur le chiffre d'affaires des entrées, et la Région et le Département 16,6 millions chacun. Le mécénat des particuliers et des entreprises est sollicité à hauteur de 5,8 millions d'euros.  Maïsadour, le Crédit Agricole et KSB en sont les premiers mécènes. 

Et pour justifier cet investissement sur lequel de nombreux Périgourdins s'interrogent légitimement. Germinal Peiro a insisté sur les retombées économiques. 400 000 visiteurs sont attendus "Le tourisme représente  21 % du PIB  département et la préhistoire est l'un des moteurs de l'attractivité du tourisme en Dordogne. Lascaux sera profitable non pas seulement au Périgord noir mais à' l'ensemble de la Dordogne. Le budget de Lascaux IV, c'est trois moins que le plan de développement numérique évalué à 165 millions d'euros, quatre fois  moins que le Grand stade de Bordeaux." Peiro a voulu convaincre notamment les nouveaux élus. Et il y a aussi les retombées économiques directes et immédiates pour les entreprises de Dordogne. "Ce vaste chantier concerne 30 à 40 % des entreprises locales, des fournisseurs, du serrurrier de Montignac au restaurateur situé à proximité du chantier.", a souligné Pascal Carlos.  Il y a aussi le volet social du chantier, 13 jeunes sans emploi originaires de Dordogne ont été embauchés et suivent actuellement une formation qualifiante. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
929
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jean-Luc Boulin | 15/06/2015

La grotte Chauvet, c'est en Aveyron?

Webmestre | 16/06/2015

Oupssss Merci pour le signalement nous avons corrigé :(

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !