Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

  • 09/04/20 | Surveillance sanitaire des troupeaux : les priorités dans le 64

    Lire

    En cette période d'épidémie, la direction départementale de la protection des populations et le Groupement Sanitaire de Défense 64 ont posé comme priorité la surveillance sanitaire des cheptels transhumants qui devront être à jour de leurs prophylaxies annuelles pour monter en estive. Pour les non-transhumants et autres espèces (porcs notamment), les prophylaxies pourront être maintenues sous réserve de disponibilité des vétérinaires et respect des mesures de protection. Selon l’évolution de la situation la fin des campagnes pourra être reportée par la Préfecture, sans pour autant renoncer aux dépistages.

  • 09/04/20 | Charente-Maritime : des masques pour les aidants

    Lire

    A partir du 10 avril, le Département 17 met à disposition, dans les pharmacies, des masques pour les professionnels employés directement par une personne bénéficiaire de l'APA ou de la PCH, pour leurs interventions à domicile. Il leur suffit de se présenter à la pharmacie et de présenter l’attestation transmise par l’ACOSS/CESU, indiquant le nombre de masques attribués, complétée (nom de l’employé et de l’employeur) et signée par l'aide à domicile ainsi que sa carte d’identité.

  • 09/04/20 | Hébergements touristiques : 4 aides régionales dans les Landes

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de rénovation des hébergements touristiques et de structuration de la filière du tourisme, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté ce lundi 6 avril 4 aides dans le territoire landais. 3 aides pour la création de 3 gîtes de grande capacité : 37 500€ à François Dubedout, à Doazit ; 34 425€ au Domaine de Bouhemy, à Mimizan ; et 37 500€ à la commune de Pimbo. Une aide de 100 000€ a aussi été votée pour la modernisation de l'hôtel-restaurant "Les Pyrénées" à Mont-de-Marsan. Parce qu'un jour promis, on pourra à nouveau de sortir de chez nous et partir en vacances.

  • 09/04/20 | 200 000 masques distribués dans les Landes

    Lire

    Suite à la commande groupée avec le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine fin mars, ce sont 200 000 masques chirurgicaux qui sont distribués par les services du Département des Landes ces 8 et 9 avril. Coordonnées par l’ARS, cette distribution va permettre de fournir les établissements collectifs pour personnes handicapées ou âgées dont tous les EHPAD, les services d’aide à domicile et les accueillants familiaux de personnes âgées. Une nouvelle commande de masques, cette fois achetée avec les collectivités locales, est attendue pour ces prochains jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Dordogne à nouveau à l'honneur sur les écrans avec "la fin de l'été"

12/09/2019 | Avec "La fin de l'été, réalisée par Hélène Angel, le Périgord sera une nouvelle fois à l'honneur sur le petit écran le 4 octobre. D'autres projets sont annoncés.

Arnaud Jalbert, le producteur, Hélène Angel, la réalisatrice et Bernard Le Coq, ont présenté en Dordogne la "fin de l'été

Le 4 octobre sera diffusé sur Arte le téléfilm "La fin de l'été" de la réalisatrice Hélène Angel. Cette fiction a été tournée au cours de l'automne 2018 en Dordogne, avec Bernard Le Coq dans l'un des rôles principaux. Cette fiction raconte l'histoire de deux jeunes Parisiens qui vont passer leurs vacances chez leurs grands-parents en Périgord. Ils découvrent au fil de l'histoire que leur grand-mère est atteinte de la maladie d'Alzheimer. Ce téléfilm a reçu le soutien du Département de la Dordogne, via le fonds de soutien à la production cinématographique et audiovisuelle à hauteur de 65 000 €.

Le Périgord a une nouvelle fois les honneurs des écrans. Le téléfilm "la fin de l'été, entièrement tournée en Dordogne à l'automne 2018, sera diffusé le 4 octobre en première partie de soirée sur Arte.  Cette fiction qui raconte l'histoire de jeunes Parisiens qui vont passer leurs vacances chez leurs grands parents. Au fil de l'histoire, les deux jeunes garçons Ali, 16 ans, joué par Talid Ariss et son petit frère, découvrent que leur grand-mère est atteinte de la maladie d'Alzheimer. Ce film réalisé par Hélène Angel, évoque aussi avec pudeur et en finesse le passage de l'enfance à l'âge adulte, mais aussi pour les grands parents, la fin programmée d'un amour vieux de 45 ans. Le grand père est interprété par Bernard le Coq. "La fin de l'été a été projetée en avant-première mardi pour les figurants et techniciens périgourdins qui ont participé au tournage et la presse, en présence de l'acteur principal Bernard Le Coq, la réalisatrice Hélène Angel et le producteur Arnaud Jalbert dont il s'agissait de la première fiction en tant que producteur. "Nous avons passé 21 jours  de tournage, merveilleux en Dordogne. Nous avons été enthousiasmés par les décors naturels de la vallée de l'Isle. On a montré des coins de la région qui n'avait pas été montrés auparavant. Beaucoup de fictions avaient été tournées dans des décors plus historiques. Nous avons été très bien accueillis et accompagnés sur le plan humain, logistique et aussi financier. Cela a été un coup de coeur réciproque pour tous ceux qui nous ont accompagnés dans l'aventure, précise Arnaud Jalbert". Dans ce téléfilm, on y redécouvre la vallée de l'Isle, les communes de Villamblard, Grignols, Vallereuil, Bourdeilles et Villars.
Depuis 2008, le Conseil départemental s'est doté d'un fonds de soutien à la production cinématographique : en 2017, 150 000 euros ont été distribués à plusieurs producteurs, et en 2018, c'est 200 000 euros. "La Fin de l'été" a a bénéficié d'une aide de 65 000 euros. Si de l'argent public est ainsi investi dans des productions privées, c'est que les retombées économiques sont importantes sur le territoire. On estime pour un euro investi par les collectivités territoriales, 8 euros sont dépensés par la production, pour la rémunération des figurants ou techniciens locaux, pour l'hébergement et les repas. Dans "la fin de l'été, les comédiens qui jouent les enfants et les adolescents sont tous ou presque de la Dordogne et ils ont fait là, leurs premiers pas devant une caméria. Le scénariste a des origines périgourdines et de nombreux techniciens sont des locaux, car les savoir-faire et compétences existent localement. 

Une véritable terre de tournages

Pour  le bureau d'accueil des tournages de Ciné passion , la fin de l'année s'annonce chargée avec des nouveaux projets annoncés et le nombre de jours de tournage réalisés en Dordogne devrait encore progresser.  Dès le 30 septembre, le réalisateur Jacques Malaterre posera pendant quatre semaines ses caméras à Sarlat et Saint Jean de Côle, pour "La Révolution Française, qui sera diffusée sur France 2. "C'est un gros projet avec 1400 nuitées sur le territoire, 480 cachets de figurants locaux, 40 comédiens de Nouvelle Aquitaine sur les 49 rôles. Tout cela génère une véritable économie pour la Dordogne, précise Thierry Bordes, directeur adjoint de Ciné passion en Périgord. Ce docu-fiction s'accompagne aussi d'un projet scolaire avec les élèves du collège de la Force. Suivra ensuite, la série diffusée sur OCS, "Selon Moah". Il s'agit d'une comédie à l'ère Néandertal, réalisée par Benjamin Rocher.  L'équipe s'installera pour cinq semaines dans des décors naturels inédits, autour des Eyzies et dans la vallée de l'Auvézère. "Une de nos volontés est de faire de cette réalisation une éco production. Le cinéma est l'une des industries les plus polluantes, nous avons un défi à relever", précise Thierry Bordes.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4406
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !