Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : Pour fêter le retour en salle, le Cinéma de Contis propose ce 19 mai une journée spéciale avec une programmation pour petits et grands au tarif unique de 5 € la séance: Petit vampire (J. Sfar), Adieu les Cons (A. Dupontel), et Drunk (T. Vinterberg)+ d'info

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/21 | Prochain voyage de L'Hermione au printemps 2022

    Lire

    L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce 17 mai l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg). L’événement coïncidera avec la présidence française de l’Union Européenne et permettra à L’Hermione de faire escale dans plusieurs ports français. En attendant, la frégate quittera Rochefort le 25 mai à 16h pour un entretien au port de La Pallice.

  • 18/05/21 | La Ferme de la Biratelle et son parcours de storytelling

    Lire

    Depuis 4 générations, La Ferme de Biratelle en Corrèze élève des bovins de race limousine. Depuis 2006, elle propose de nombreux projets, comme la création d’un sentier de découverte ou des balades à dos d’âne, afin de faire découvrir le monde agricole au grand public. Elle souhaite désormais proposer un parcours de « storytelling » qui met le visiteur au coeur d’une histoire. Situé en forêt, il sera bien intégré dans son milieu et les installations impacteront au minimum l'environnement grâce à son écoconception entre le choix de structures bois ou l'usage de l'énergie solaire.

  • 17/05/21 | Grand Poitiers consulte sur le climat

    Lire

    Dans le cadre de son programme d’amélioration de la politique climat-air-énergie, Grand Poitiers invite les habitants à s’exprimer en proposant des idées autour de la coordination du développement des énergies renouvelables, l’exploitation des données pour économiser l’énergie ou encore le développement du tourisme local. La consultation est ouverte jusqu’au 31 mai 2021 sur le site internet de Grand Poitiers.

  • 17/05/21 | En Vienne, les Bières de Montmorillon grandissent

    Lire

    Monsieur Guillon fabrique depuis 2016 des bières et limonades artisanales bio, Les Bières de Montmorillon. Afin de poursuivre son développement croissant, la société va s’agrandir par la création d’un bar dans le centre de Montmorillon mais aussi la création d’une ligne d’embouteillage, d’enfutage et des équipements de brassage. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d'allouer une subvention de 252 172 euros à l entreprise pour la realisation de son projet.

  • 17/05/21 | Le Printemps se fête à la Ferme en Lot-et-Garonne

    Lire

    Tous les week-ends du 29 mai au 19 juin, le Lot-et-Garonne sera dédié à l’agriculture et à la ruralité. Durant ces 3 week-ends, les fermes vont ouvrir leurs portes au public avec des visites, des dégustations, des repas mais aussi des animations. Au total, 87 fermes vous attendent ! Ce Printemps se clôturera le 19 juin avec la Journée de l’élevage à Gavaudun. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Chambre d'Agriculture 47.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | « La finalité, c’est de jouer devant des gens », pour la compagnie Atlatl

26/01/2021 | En résidence au Glob théâtre, à Bordeaux, pendant une semaine, la compagnie Atlatl a pu retrouver un public, à huis clos, dans le respect des règles sanitaires.

Représentation de la compagnie ATLATL au Glob théâtre

15 décembre, 7 janvier, et maintenant… plus rien ! Le monde du spectacle n’en voit pas le bout et ne sait pas quand il va pouvoir de nouveau accueillir du public. Un public pourtant si important dans la construction d’un spectacle. Anne Berger co-directrice du Glob théâtre, se livre sur la période que le théâtre traverse, et comment il continue de soutenir les artistes. La compagnie Atlatl, formée par le duo Jennifer Cabassu et Théo Bluteau, sort tout juste de résidence. Elle a présenté, vendredi 22 janvier, les premières étapes de création de son spectacle « Fortune », en compagnie du comédien Jean-Charles Dumay. Une étape importante dans le processus de production d’un spectacle, rendu possible grâce à l’accès, à huis clos, au studio du Glob théâtre.

Un public - très réduit - de professionnels assis un siège sur deux, des acteurs, une vingtaine de minutes de spectacle, une ambiance tamisée… avec ce soupçon de retour la normale, on s’y croirait presque. Avec cette sortie de résidence, on pourrait presque croire en la fin de la traversée d’un long tunnel. Mais non. Le monde de la culture, très impacté par la crise sanitaire, n’est pas encore sorti d’affaire. Mais pour autant, les artistes ne s’arrêtent pas de produire. C’est le cas de la compagnie Atlatl, formée par Jennifer Cabassu et Théo Bluteau, qui est restée une semaine en résidence à Bordeaux.

Théo Bluteau devant le studio du Glob théâtre

Le Glob théâtre « est un lieu de fabrique, soit de spectacles qui sont en début de vie, ou bien qui sont sur le point d’être finis », explique Anne Berger, co-directrice de l’établissement. Doté d’un studio, il permet d’accueillir, tout le long de la saison, des « équipes artistiques qui sont là pour chercher, expérimenter et consolider les pistes qui structureront leurs créations à venir », poursuit-elle. Ce studio permet aux artistes d’enregistrer, fabriquer leurs décors et objets, ou bien travailler à la mise en scène technique de leurs spectacles. Et le Glob fait partie des rares institutions théâtrales en Nouvelle-Aquitaine à disposer de ses propres ateliers, mis à disposition des compagnies. Un outil précieux pour que les artistes puissent « continuer de maintenir le haut niveau d’exigence artistique d’une discipline particulièrement impactée par la crise ». Un soutien indispensable pour Anne Berger, co-directrice du Glob.

Un avenir incertain 

Au premier confinement, l’accès aux théâtres était interdit partout et pour tous. Même les artistes. Imaginez le soulagement quand il a été possible de flirter à nouveau avec le parquet de la scène, même à huis clos et dans le strict respect des mesures sanitaires . « Le fait de retrouver ces résidences c’est déjà bien. Ça fait partie du parcours de production, surtout en jeune création. Il faut montrer le travail, rencontrer des gens, des partenaires, c'est aussi ça le job et c’est très important », raconte Théo Bluteau. Jennifer Cabassu explique que ces moments de répétitions permettent de vérifier des pistes de réflexions, qui se confirment ou non, avec la présence des spectateurs lors des sorties de résidence. Présenter un spectacle à des professionnels, c’est tout ce qu’il leur reste, et pour l’instant, ils s’en contentent. Mercredi dernier, ils ont eu la chance de présenter une partie de leur spectacle et d’échanger avec des étudiants de la Comédia. « Ça comble un manque. De jouer devant du public c’est un vrai plaisir », complète le comédien Jean-Charles Dumay, qui joue le role de Svänte dans le spectacle

Jean-Charles Dumay, Jennifer Cabassu et Théo Bluteau après la présentation de leur spectacle

S’ils s’estiment chanceux que le premier confinement n’ait pas plus perturbé que cela leur processus de création, ce n’est pas le cas pour tous. « On a des copains qui ont dû reporter deux fois leur première et qui ont fini par la faire devant un public de professionnels ». Des conditions que Théo jugent particulières. « C’est bizarre de créer des objets qui ne seront peut-être pas présentés. Parce que la finalité, c’est de jouer devant des gens. Un spectacle n’est pas terminé tant qu’il n’est pas passé par le public », confie-t-il, inquiet de l’avenir de la culture. « On ne sait pas si il y aura un « après » au niveau de la culture, mais on a des inquiétudes. On ne sait pas vraiment comment préparer l’affaire », complète Jennifer Cabassu.

Le Glob comme scène conventionnée

Programmer hors les murs, annuler, reporter… Voilà le quotidien du Glob théâtre qui navigue à vue, au rythme des annonces de l’Élysée, comme tous les autres acteurs culturels. « Face à ces contraintes qui sont compliquées à gérer, on a la chance au Glob d’être sur des perspectives à moyen et long termes qui sont absolument enthousiasmantes », se réjouit la directrice de l’établissement. En effet, l’ancienne tonnellerie va entrer dans une phase de travaux d’une grande ampleur, dès début avril. « On a intégré le réseau de scènes conventionnées d’intérêt national. Ce qui nous oblige à être dans des conditions d’accueil meilleures et à être sur un outil plus performant », relate Anne Berger, pas peu fière. Rehaussement de la toiture à 10 mètres, espace de jeu plus grand, gradins rétractables… voilà de quoi sera rythmée la prochaine année. La réouverture au public est envisagée pour l’été 2022, voire septembre, si retard de travaux il y a.

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9028
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !