13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

26/04/22 : A l'heure de la déclaration fiscale des revenus, l'Ordre des avocats de Bordeaux proposent conseils et assistance gratuite aux contribuables du lundi 2 mai au vendredi 6 mai de 10h à 13h au 05-24-99-39-76.

20/04/22 : Dans le sud de la Haute-Vienne, un second élevage a été touché par l’épizootie d’influenza aviaire sur la commune du Chalard. Les 12.000 canards ont été abattus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/22 | Gironde : des micro-algues face aux champignons de la vigne

    Lire

    Fermental, spécialisée dans la recherche et l'exploitation bio-industrielle des micro-algues, souhaite proposer des solutions durables contribuant à l'élaboration de produits sains, naturels et performants. Pour ce faire, elle pilote le projet de recherche Valbiovi (en partenariat avec Immunrise Biocontrol France, une start-up située à Cestas, et l’Institut de la Vigne et du Vin à Villenave-d’Ornon) qui a pour objectif la production de biomasse d’une micro-algue marine pour lutter contre les champignons de la vigne, tels que le mildiou.

  • 16/05/22 | Dordogne : l'intelligence artificielle au service de la santé les aides à domicile

    Lire

    Pour faire face au déficit de personnel dont souffre le secteur de l'aide à domicile, la société Odyssio, basée à Périgueux, souhaite apporter une solution à la fois globale et personnalisée au problème de troubles musculo-squelettiques rencontrés dans le secteur et contribuer à préserver les ressources humaines. Elle va développer une tenue professionnelle connectée qui mesurera les mouvements effectués, analysera la posture et à terme anticipera les troubles musculo-squelettiques. La Région octroie 100 000 € d'aide à ce projet, au croisement de la silver économie et de l'attractivité des métiers de l'autonomie.

  • 16/05/22 | La filière caprine dévoile son programme 2022

    Lire

    A Mignaloux-Beauvoir, en Vienne, le Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre porte le programme 2022 du Cluster REXCAP pour les actions de développement de la filière caprine au travers de 12 actions. Parmi elles, l’engagement du Syndicat du Chabichou du Poitou et du Syndicat du Mothais sur feuille dans la démarche AOP laitière durable ou l’accompagnement, le développement de la production fermière régionale par la Fédération régionale caprine ou encore l'expérimentation d'améliorations technico-économiques en élevage pâturant.

  • 13/05/22 | Des travaux pour favoriser l'écoulement du gave d'Ossau

    Lire

    La Communauté de communes de la vallée d'Ossau assure la compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations sur le bassin versant du gave d'Ossau. Le 10 décembre 2021, une crue majeure du gave et de plusieurs affluents ont entraîné l'érosion de berge et l'accumulation de végétation entravant le libre écoulement des eaux. Des travaux vont être menés sur 39 sites pour enlever les embâcles accumulés et rétablir les sections d'écoulement.

  • 13/05/22 | 108 entreprises viticoles à la réouverture du salon Prowein

    Lire

    Après 2 ans d'absence, le salon professionnel viticole ProWein à Düsseldorf revient du 15 au 17 mai. L'objectif pour les 108 entreprises de la région présentes va être de recréer du lien avec les acheteurs internationaux. Pour offrir plus de visibilité aux acheteurs étrangers, l'AANA a créé un annuaire numérique référençant près de 200 vins et spiritueux régionaux. L'annuaire est disponible sur le site Prowein.aana.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | « La finalité, c’est de jouer devant des gens », pour la compagnie Atlatl

26/01/2021 | En résidence au Glob théâtre, à Bordeaux, pendant une semaine, la compagnie Atlatl a pu retrouver un public, à huis clos, dans le respect des règles sanitaires.

1

15 décembre, 7 janvier, et maintenant… plus rien ! Le monde du spectacle n’en voit pas le bout et ne sait pas quand il va pouvoir de nouveau accueillir du public. Un public pourtant si important dans la construction d’un spectacle. Anne Berger co-directrice du Glob théâtre, se livre sur la période que le théâtre traverse, et comment il continue de soutenir les artistes. La compagnie Atlatl, formée par le duo Jennifer Cabassu et Théo Bluteau, sort tout juste de résidence. Elle a présenté, vendredi 22 janvier, les premières étapes de création de son spectacle « Fortune », en compagnie du comédien Jean-Charles Dumay. Une étape importante dans le processus de production d’un spectacle, rendu possible grâce à l’accès, à huis clos, au studio du Glob théâtre.

Un public - très réduit - de professionnels assis un siège sur deux, des acteurs, une vingtaine de minutes de spectacle, une ambiance tamisée… avec ce soupçon de retour la normale, on s’y croirait presque. Avec cette sortie de résidence, on pourrait presque croire en la fin de la traversée d’un long tunnel. Mais non. Le monde de la culture, très impacté par la crise sanitaire, n’est pas encore sorti d’affaire. Mais pour autant, les artistes ne s’arrêtent pas de produire. C’est le cas de la compagnie Atlatl, formée par Jennifer Cabassu et Théo Bluteau, qui est restée une semaine en résidence à Bordeaux.

Théo Bluteau devant le studio du Glob théâtre

Le Glob théâtre « est un lieu de fabrique, soit de spectacles qui sont en début de vie, ou bien qui sont sur le point d’être finis », explique Anne Berger, co-directrice de l’établissement. Doté d’un studio, il permet d’accueillir, tout le long de la saison, des « équipes artistiques qui sont là pour chercher, expérimenter et consolider les pistes qui structureront leurs créations à venir », poursuit-elle. Ce studio permet aux artistes d’enregistrer, fabriquer leurs décors et objets, ou bien travailler à la mise en scène technique de leurs spectacles. Et le Glob fait partie des rares institutions théâtrales en Nouvelle-Aquitaine à disposer de ses propres ateliers, mis à disposition des compagnies. Un outil précieux pour que les artistes puissent « continuer de maintenir le haut niveau d’exigence artistique d’une discipline particulièrement impactée par la crise ». Un soutien indispensable pour Anne Berger, co-directrice du Glob.

Un avenir incertain 

Au premier confinement, l’accès aux théâtres était interdit partout et pour tous. Même les artistes. Imaginez le soulagement quand il a été possible de flirter à nouveau avec le parquet de la scène, même à huis clos et dans le strict respect des mesures sanitaires . « Le fait de retrouver ces résidences c’est déjà bien. Ça fait partie du parcours de production, surtout en jeune création. Il faut montrer le travail, rencontrer des gens, des partenaires, c'est aussi ça le job et c’est très important », raconte Théo Bluteau. Jennifer Cabassu explique que ces moments de répétitions permettent de vérifier des pistes de réflexions, qui se confirment ou non, avec la présence des spectateurs lors des sorties de résidence. Présenter un spectacle à des professionnels, c’est tout ce qu’il leur reste, et pour l’instant, ils s’en contentent. Mercredi dernier, ils ont eu la chance de présenter une partie de leur spectacle et d’échanger avec des étudiants de la Comédia. « Ça comble un manque. De jouer devant du public c’est un vrai plaisir », complète le comédien Jean-Charles Dumay, qui joue le role de Svänte dans le spectacle

Jean-Charles Dumay, Jennifer Cabassu et Théo Bluteau après la présentation de leur spectacle

S’ils s’estiment chanceux que le premier confinement n’ait pas plus perturbé que cela leur processus de création, ce n’est pas le cas pour tous. « On a des copains qui ont dû reporter deux fois leur première et qui ont fini par la faire devant un public de professionnels ». Des conditions que Théo jugent particulières. « C’est bizarre de créer des objets qui ne seront peut-être pas présentés. Parce que la finalité, c’est de jouer devant des gens. Un spectacle n’est pas terminé tant qu’il n’est pas passé par le public », confie-t-il, inquiet de l’avenir de la culture. « On ne sait pas si il y aura un « après » au niveau de la culture, mais on a des inquiétudes. On ne sait pas vraiment comment préparer l’affaire », complète Jennifer Cabassu.

Le Glob comme scène conventionnée

Programmer hors les murs, annuler, reporter… Voilà le quotidien du Glob théâtre qui navigue à vue, au rythme des annonces de l’Élysée, comme tous les autres acteurs culturels. « Face à ces contraintes qui sont compliquées à gérer, on a la chance au Glob d’être sur des perspectives à moyen et long termes qui sont absolument enthousiasmantes », se réjouit la directrice de l’établissement. En effet, l’ancienne tonnellerie va entrer dans une phase de travaux d’une grande ampleur, dès début avril. « On a intégré le réseau de scènes conventionnées d’intérêt national. Ce qui nous oblige à être dans des conditions d’accueil meilleures et à être sur un outil plus performant », relate Anne Berger, pas peu fière. Rehaussement de la toiture à 10 mètres, espace de jeu plus grand, gradins rétractables… voilà de quoi sera rythmée la prochaine année. La réouverture au public est envisagée pour l’été 2022, voire septembre, si retard de travaux il y a.

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
16630
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !