Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Nouvelle-Aquitaine sous le pinceau d’Alain Glowczak

23/06/2020 | Alain Glowczak a fait du dessin sa profession. Il est illustrateur spécialisé dans les territoires, le patrimoine et l'environnement.

GLOWCZAK

Illustrateur des territoires, du patrimoine, de l’environnement et des paysages. Voilà le métier atypique qu’exerce Alain Glowczak depuis plus d’une dizaine d’années à Bordeaux. Allant de commandes en commandes, et arpentant les plus beaux paysages de la région muni de son crayon de bois et de ses feuilles, le dessinateur contribue à valoriser la patrimoine et à magnifier des territoires parfois peu connus. Un travail tout en poésie qui offre une allure nouvelle aux différents sites emblématiques de la Nouvelle-Aquitaine.

Alain Glowczak débute dans les métiers de l’imprimerie. Imprimeur de formation, il s’oriente vers plus de création et de conception au fil du temps. En 1990, il s’associe avec un collègue pour créer une agence de création graphique pour faire de la communication. Evoluant dans sa Normandie natale, il rencontre un beau jour sa future femme, originaire de Bordeaux et décide de déménager en 1998. Il créé alors une nouvelle entreprise de création graphique à Cestas dans un premier temps. A ce moment-là, il fabrique des logos, des plaquettes commerciales et des images en 3D, ce qui, à l’époque, est assez original. « Ce marché s’est un peu effondré car il a vite été saturé », explique Alain Glowczak. C’est alors qu’il décide de retrouver son premier amour : le dessin traditionnel. « C’est aussi ce que je sais faire de mieux », confesse l’artiste. Autodidacte, Alain Glowczak se rappelle avoir toujours été bon en dessin. « A l’école j’étais même peut-être uniquement bon en dessin. Les mathématiques et le français n’étaient clairement pas mes matières de prédilection », plaisante t-il.

GLOWCZAK

Très vite, l’illustrateur reçoit de nombreuses demandes pour réaliser des illustrations de villes ou de petites cités. « La ville de Pessac, par exemple, m’a demandé une illustration de la commune avec une carte touristique, raconte t-il. Un éditeur m’a également proposé de faire des illustrations de la ville de Bordeaux. Le Conservatoire du Littoral m’a aussi sollicité pour faire des plans illustrés pour leur site ouvert au public ». Alain Glowczak comprend alors rapidement qu’un marché potentiel s’ouvre à lui. Il se focalise donc sur cette activité très spécifique et originale, et propose aux collectivités territoriales ou offices de tourisme ce genre de prestation à la fois pratique et artistique.

Une représentation sensible des territoires

Cela fait désormais douze ans qu’Alain Glowczak s’adonne exclusivement à la pratique du dessin traditionnel. Les thématiques de ses dessins tournent essentiellement autour du tourisme, du patrimoine et de l’environnement. Il dessine, pour le département de la Charente-Martime, des espaces naturels comme la Réserve Naturelle Moëze à Oléron. Dans ce dessin pur et minimal, on peut admirer les marais salants accueillant un gracieux héron. Il dessine aussi pour le label Petites Cités de Caractère, avec goût et passion. Etant sur Bordeaux, il représente des coups de sa main les grandes propriétés qui font le charme de la région, comprenant les vignobles et les châteaux. Il est aussi particulièrement sollicité pour dessiner les territoires de la région vus du ciel.

GLOWCZAK

Le dessin traditionnel, comme l’explique l’artiste, se fait en plusieurs étapes. Il y a d’abord l’esquisse, qui est un dessin réalisé au crayon noir et  à main levée, qui donne en quelque sorte le squelette de la future œuvre. Ensuite, le dessin est réalisé à l’encre puis la couleur est ajoutée avec l’aquarelle. « Mes dessins offrent une représentation sensible d’un paysage, par rapport à une cartographie routière ou numérique par exemple », indique Alain Glowczak. Car évidemment, l’illustrateur transmet par le crayon sa vision du patrimoine régional et fait transparaitre par son trait, sa sensibilité d’artiste. En fonction des commandes qu’il reçoit, l’illustrateur s’adapte. « Le mieux pour dessiner une ville ou un village est de pouvoir le découvrir en réel, explique Alain Glowczak. Je travaille aussi parfois sans faire de déplacement grâce aux outils comme Google Street View et aux bases de données numériques qui permettent des visites virtuelles. » Mais être illustrateur, pour lui, c’est avant tout avoir la chance d’observer de beaux paysages, de s’imprégner de l'atmosphère et de rencontrer des gens sur place qui peuvent lui proposer parfois des visites guidées. 

En plus d’être un travail artistique, Alain Glowczak de par son activité, participe à valoriser le patrimoine régional dans sa diversité et dans sa beauté simple. « On comprend mieux parfois à travers le dessin certaines choses, c’est pour cela que mon travail reste accessible », indique t-il. Ce métier qui le passionne apparaît comme un véritable luxe pour lui. Il jouit en tant qu’artiste d’une grande liberté car ses clients lui font une confiance aveugle. « On a la chance en Nouvelle-Aquitaine de pouvoir découvrir des sites vraiment exceptionnels ! Les sites du Conservatoire du Littoral sont notamment très étonnants, il y a un certain mystère qui se dégage à chaque fois, confie le dessinateur. J’ai aussi récemment travaillé sur le domaine de Certes-et-Graveyron, situé sur le Bassin d’Arcachon, et certaines parties de ce bel endroit ne sont pas accessibles au public. Pourtant, j’ai pu découvrir ces dernières avec un guide naturaliste. J’ai eu alors le sentiment d’être privilégié… »

GLOWCZAK

C’est avec les éditions Sud-Ouest qu’Alain Glowczak a sorti son premier livre, « Dessins d’estuaire », qui est un carnet de voyage de plus de 100 pages sous forme d'aquarelles, nous invitant à flâner le long des berges de l'estuaire. « C’est moi qui ai initié ce livre car il me semblait que ce territoire était peu connu des bordelais. Pourtant, il est magnifique et regorge de surprises », raconte Alain Glowczak. Ces belles illustrations sont le fruit d’un travail de deux années pour un résultat séduisant et très représentatif de cette région. Actuellement, le dessinateur commence à travailler sur un livre qui représentera, de la même manière, le Bassin d’Arcachon et qui sortira dans les années à suivre…

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : GLOWCZAK

Partager sur Facebook
Vu par vous
11413
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !