Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La peinture britannique s'invite au musée des Beaux-Arts

11/06/2021 | Pour cette seconde édition d'Une Année britannique, deux expositions, British Stories et Absolutely Bizarre !, se succèdent jusqu’au 17 octobre 2021.

Peinture Macbeth et les trois sorcières de John Martin

La saison culturelle 2021, Ressources a été lancée ce 10 juin à Bordeaux. Une Année Britannique au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux s’inscrit dans cette dernière. Pour cette seconde édition d'Une Année britannique, deux expositions, British Stories et Absolutely Bizarre!, se succèdent jusqu’au 17 octobre 2021. A elles deux, elles permettent de montrer deux points de vue complémentaires sur la peinture britannique, et de valoriser la collection d’art britannique du musée bordelais, remarquable mais rarement présentée dans son ensemble. Une occasion à ne pas manquer.

« Cette seconde édition est le fruit d’un dialogue nourri avec le musée du Louvre et l’occasion, bien sûr, de croiser nos collections » présente Sophie Barthélémy, directrice du musée des Beaux-Arts de Bordeaux. En effet, pour cette double exposition, huit chefs-d’œuvre ont été prêtés par le musée du Louvre. Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux propose une programmation pluridisciplinaire au sein du musée et également hors les murs, grâce à des partenariats avec une dizaine d’institutions culturelles. Concerts, rencontres et parcours, avec par exemple l’Opéra National de Bordeaux, la Bibliothèque Mériadeck, la librairie anglophone Bradley’s Bookshop, l’école de langue Kids&Us ou encore Station Ausone-Librairie Mollat… Il est également possible de retrouver des expositions de reproductions en gare de Bordeaux Saint-Jean et d’Agen depuis le 30 avril, et jusqu’au 30 juin. 

L’art du portrait  

L’exposition British Stories, labellisée Exposition d'intérêt national par le ministère de la culture, se déroule jusqu’au 19 septembre 2021. Elle est une réelle discussion entre les toiles et chefs d'oeuvre du musée du Louvre et celles des Beaux-Arts de Bordeaux. Une bonne partie de l’exposition est consacrée à l’art du portrait, un genre dans lequel les peintres britanniques excellaient depuis le XVIe siècle.

Benjamin West, Phaéton sollicitant d’Apollon la conduite du char du Soleil,Benjamin West, Phaéton sollicitant d’Apollon la conduite du char du Soleil, 1804. Paris, musée du Louvre
© RMN-Grand Palais (musé e du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi.

 

Elle se parcourt en trois sections. La première traite donc davantage l’art du portrait aux XVIIIe et XIXe siècles. Avec la présence de grands noms tels qu’Anton van Dyck, Joshua Reynolds, Thomas Lawrence, ou encore Allan Ramsay. De quoi mettre en lumière la virtuosité et le panache propres à cet âge d’or de l’art britannique. La seconde section rend compte de la diversité des genres représentés grâce aux marines et aux paysages souvent réalisés par des artistes issus du continent et qui firent carrière sur les îles britanniques. La visite prend fin avec une partie consacrée à l’art des XIXe et XXe siècles. Vous retrouverez notamment le buste d’une femme sculpté par John Wood. Mais surtout l’œuvre d’un des pionniers de l’art abstrait et chef de file de l’avant-garde artistique anglaise : Victor Pasmore. 
La scénographie s’inspire des intérieurs anglais, chaleureux, feutrés, et souvent colorés. La proposition graphique elle, prend appui sur une typographie et un graphisme caractéristiques de l’imprimerie anglaise, réinterprétée de manière contemporaine.

Absolutely 

Lancée ce 10 juin, l’exposition Absolutely Bizarre ! sera visible jusqu’au 17 octobre 2021. Pour cette exposition, une soixantaine d’oeuvres ont été prêtées par le Bristol City Museum & Art Gallery, Victoria Art Gallery de Bath, Tate Britain de Londres ainsi que du musée du Louvre. Elle est l’occasion de mettre à l’honneur les relations historiques de la ville de Bristol et celle de Bordeaux, qui sont jumelées depuis plus de 70 ans. Chacune ont un rapport particulier et privilégié à la mer et au fleuve.
Mais cette exposition propose surtout la première présentation d’ensemble, en France, du phénomène artistique singulier qu’a représenté « L’École de Bristol ». Plus qu’un mouvement pictural, il s’agit bien davantage d’une association informelle de peintres, principalement paysagistes, et d’amateurs (critiques, mécènes, écrivains), caractéristique des réalités artistiques de la première moitié du XIXe siècle.

Sunset at Sea after a Storm de Francis DanbyFrancis Danby,Coucher de soleil sur la mer après une tempête (Sunset at Sea after a Storm), 1824. Huile sur toile  
©Bristol, Bristol Museum & Art Gallery.

 

L’École de Bristol aborde une grande variété de genres qu’elle vient totalement renouveller : la peinture de la vie citadine et des scènes de genre, vues au prisme des transformations sociales de l’époque, le paysage, en inventant une forme originale de vues pittoresques et péri-urbaines, et enfin la peinture fantastique, traitée avec une ambition inédite jusqu’alors. Le parcours scindé en cinq parties, reprend ces grandes thématiques : Absolutely Panoramic !, Absolutely Nature !, Absolutely Social Comedy !, Absolutely Sublime !, Absolutely Terrible ! Parmi les artistes "absolutely fabulous", présentés à Bordeaux pour l'occasion : Edward Bird, Francis Danby, Samuel Colman, Samuel Jackson, William James Müller ou encore Rolinda Sharples, artiste femme qui réussit à pouvoir vivre de son art.
Quant à la scénographie proposée aux visiteurs, elle est plutôt ludique et pédagogique. Avec par exemple, une présentation des outils et des étapes de réalisation d’une aquarelle ; un espace ludique pour lancer une partie de Painters’ Pursuit, jeu de plateau créé pour l’exposition ; un espace-bibliothèque comprenant des ouvrages anglais, en anglais et français, pour adultes et enfants. 

 

A savoir : Le musée propose des visites pour les adultes mais aussi au jeune public, en français ou en anglais. Il propose également des visites « Art & books » avec The Bradleys Bookshop. L’occasion de découvrir quelques œuvres de l’exposition ainsi que la lecture bilingue d’un album jeunesse, en partenariat avec la plus ancienne librairie anglaise de Bordeaux. Aussi, des visites en langage des signes, des visites multisensorielles (avec audiodescription) et des livrets de visite FALC (faciles à lire et à comprendre), accompagneront tous les publics. 

Des ateliers pour les enfants, à partir de 3 ans, et les adolescents, permettront de découvrir l’aquarelle (« Water color »), l’univers fantastique des paysages bristoliens (« So bizarre ! »), le portrait (« Marie de Médicis voyage »), les scènes de genre (« Conversation piece »). Des contes-théâtres pour les enfants (3-10 ans) seront menés au musée par l’école de langue Kids&Us. 

Retrouvez toutes les informations sur le site du Musée des Beaux-arts. 

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Musée des Beaux-Arts

Partager sur Facebook
Vu par vous
4289
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !