Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

18/07/19 : Le 2 Juillet dernier, la Fondation Poitiers Université a élu Marc Bonassies, directeur départemental de la Banque Populaire Val de France, comme Président. Il succède à Roger Belot, président de la Fondation depuis juillet 2015.

18/07/19 : La ville de Biarritz vient d’être condamnée par le tribunal de Pau à verser 1730 € au Comité de Liaison du Camping-car. En cause: 15 panneaux d’interdiction de stationnement pour les camping-cars. Déjà désavouée, elle avait un mois pour les retirer

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/07/19 | Villenave d'Ornon s'arme contre les moustiques-tigres

    Lire

    Le moustique-tigre est présent dans 25 des 28 communes de la métropole bordelaise. Afin de contribuer à la lutte contre cette prolifération, la Ville de Villenave d'Ornon a acquis 1000 pièges pondoirs, et, à titre de test, les a proposés à tarif préférentiel aux Villenavais intéressés à expérimenter leur efficacité (sur inscription). Ces pièges attirent et emprisonnent les femelles prêtes à pondre, ce qui élimine l'insecte piqueur et sa descendance. Si les retours s'avèrent concluants, la Ville renouvellera cet achat en plus grand nombre à la saison prochaine.

  • 22/07/19 | Un agro-parc urbain des Jalles, la Métropole y pense

    Lire

    La Métropole projette la création d’un parc naturel et agricole métropolitain dénommé « Parc des Jalles ». Bordeaux Métropole et les 10 communes concernées ont déjà initié le processus de création de cette Opération d’Aménagement d’Intérêt Métropolitain qui s’étendra sur 6000ha à l’horizon 2020. Objectifs de ce futur agro-parc urbain, riche de nombreux sites écologiques remarquables, bois, marais et prairies: préserver les espaces naturels et agricoles mais aussi définir des lignes de conduite en matière de protection, de valorisation et d’aménagement. Consultation préalable du grand public prévue pour septembre 2019.

  • 22/07/19 | « Un, Deux, Toit » cherche des propriétaires pour loger les jeunes

    Lire

    Le dispositif « Un, Deux, Toit » de la Région Nouvelle-Aquitaine tente d’offrir l'opportunité de trouver un logement aux jeunes en formation ou employés. Avec plus de 389 propriétaires volontaires à ce jour, le dispositif ne permet pas encore de répondre à la demande croissante dans un marché immobilier onéreux et saturé notamment dans les territoires en tension tels que Bordeaux, Bayonne,Poitiers, La Rochelle, Périgueux ou Limoges. De ce fait, elle recherche de nouveaux volontaires propriétaires ou locataires. www.operationundeuxtoit.fr

  • 21/07/19 | Santé: Un budget participatif sur le plateau de Millevaches (23)

    Lire

    L'Agence Régionale de Santé lance une démarche expérimentale de budget participatif santé sur le Plateau de Millevaches. Les citoyens proposent et votent pour des actions de santé qu’ils souhaitent voir mises en œuvre dans leur territoire, à partir d’une enveloppe financière dédiée de 40 000 €. Les projets présentés doivent servir l’intérêt général et porter sur l’éducation à la santé, la prévention et promotion de la santé ou l’accès aux soins. Dans un 2nd temps, les habitants et travailleurs du territoire voteront pour leurs projets préférés qui seront mis en œuvre en 2020. Infos: www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr

  • 21/07/19 | Chaque dimanche de l'été, rendez-vous promenade Sainte-Catherine pour des cours de sport gratuit

    Lire

    La troisième édition des PSC Summer Challenge vous donne rendez-vous chaque dimanche de 11h à 12h30, à Promenade Sainte-Catherine, pour des cours de sports gratuits. Animés par les créatrices de ACE-ACE-Athletic Class&Exercice, le rendez-vous dominical est l'occasion de se dépenser en plein air dans un cadre convivial. Les personnes intéressées sont priées de s'inscrire, au plus tard le vendredi précédant le cour. www.facebook.com/promenadesaintecatherine

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Rochelle célèbre 20 ans de fictions télévisées

13/09/2018 | Depuis 20 ans, les séries TV de l'année font leur rentrée en avant-première au festival de fiction de La Rochelle. Un succès populaire jamais démenti.

Stéphane Strano dans le village du festival à La Rochellee, le matin de l'ouverture de la 20e édition

Premier festival de France consacré aux séries TV et aux téléfilms français et/ou francophones, le festival de fiction TV de La Rochelle fête aujourd’hui ses vingt ans. De ces débuts confidentiels à Saint-Tropez, au succès populaire d’aujourd’hui avec plus de 35 000 spectateurs, le FFTV a fait du chemin et ne cesse d’avoir des ambitions, soutenues aujourd’hui par la ville de La Rochelle, le Département et la Région. Rencontre avec Stéphane Strano, le président du festival, qui a succédé il y a trois ans à son co-fondateur Quentin Raspail.

@qui! : Comment avez-vous préparé ces vingt ans ?

"Pour célébrer les vingt ans, on a mené une réflexion sérieuse et responsable sur ce qu’on voulait faire. Sachant que nous utilisons de l’argent public, je ne trouvais pas correct de partir sur des feux d’artifices ou quelque chose dans ce genre. J’ai préféré misé sur des « cadeaux » concrets, d’ordre structurel pour le festival, comme consacrer une journée entière à la création francophone, un autre moment à la fiction européenne et mettre davantage de moyens dans notre résidence des écritures, lancée cet hiver. Vingt ans, c’est aussi le bon moment pour s’interroger aussi sur ce qu’on fait les prochaines années, comment on se renouvèle…"

@qui! : Comment le festival a évolué en deux décennies ?

"Je dirais qu’il a changé du tout au tout, dans son approche comme dans son contenu. Au début, on essayait juste de promouvoir la création télévisuelle française. Il y avait déjà cette envie des professionnels de ressembler au cinéma… On a évolué en termes de thématiques de débats, de rencontres professionnelles, de qualité de contenus des fictions et par l’ouverture aux autres pays… En fait, le festival a évolué en miroir de la profession audiovisuelle : la série française s’est énormément  transformée ces dernières années ; les chaînes ont investi sérieusement dedans et aujourd’hui chacune apporte son lot d’œuvres de qualité, chacune dans leur style. On se retrouve ainsi avec de vrais succès populaires comme Le Bureau des Légendes, Baron Noir ou Dix pour Cent. Le festival a même gagné une crédibilité européenne ces dix dernières années, comme en atteste la présence d’une dizaine de producteurs européens à notre journée de la création européenne - Allemands, Italiens, etc."

@qui! : Peut-on dire que la fiction TV française se caractérise aujourd’hui par une « touche française », qui lui permet de se distinguer dans le paysage audiovisuel face au marché américain ?

"A mon sens, le « style » francophone n’est pas encore assez affirmé mais il va dans ce sens. La preuve, c’est que nos séries ayant du succès à l’étranger sont très marquées « françaises », comme Un Village Français ou Versailles. Philosophiquement, nous avons encore à travailler sur un savoir-faire français et une volonté nationale de se vendre comme tel. Mais c’est une réflexion perpétuelle qui ne sera jamais fini."

@qui! : Aujourd’hui, le festival attire 35 000 à 40 000 spectateurs, quelque 2 100 professionnels de l’audiovisuel et sa fréquentation est exponentielle. Comment comptez-vous gérer cette croissance inéluctable ?

Je ne peux pas et je ne veux pas ralentir la croissance du festival. Il est vrai qu’à ce rythme, dans vingt ans nous n’aurons plus de place pour tout le monde (rires). Mais l’agrandissement d’un festival doit se gérer avec subtilité et délicatesse. Il faut accompagner sa progression en s’adaptant à chaque nouvelle édition. J’espère par exemple que nous pourrons étaler le festival sur un peu plus de jours – nous avons déjà gagné une demi-journée de festival en plus cette année, grâce à l’instauration de la journée de la création francophone. Avec l’équipe, nous avons également réfléchi à d’autres salles pour accueillir des projections : on pourrait augmenter notre présence à l’Olympia, qui accueille déjà quelques évènements ; il y a aussi l’espace Encan, de l’autre côté du port, mais on songe aussi à de petites salles dans le centre-ville, pour garder le festival dans le cœur de la cité. Bref, les possibilités sont multiples, je ne m’inquiète pas.

@qui! : Parlez-nous de la résidence des écritures… En quoi cela consiste ?

C’est une résidence pour jeunes scénaristes, ayant besoin d’un lieu pour se consacrer à un projet d’écriture. Soutenus par le CNC, nous l’avons lancé cet hiver au centre Intermonde de La Rochelle, mais à terme nous comptons l’installer Villa Fort-Louis. Après une première session en janvier, il y en a eu une en juin, il y en aura une autre en décembre. Nous accueillerons 10 auteurs francophones, québécois, belges, africains et bien sûr français. Nous comptons dès l’an prochain lancer un appel à projet particulier, afin de faire venir aussi bien des scénaristes débutants que d’experience…

 

Quatre jours pour 5000 heures de films

Le festival de la fiction TV se déroule jusqu’au 16 septembre dans différents lieux de projection de La Rochelle comme la Coursive ou le CGR Dragon. 25 œuvres françaises en compétition sont à voir en avant-première cette année, dont 7 téléfilms, 4 séries de 52 min et autres mini-séries. Dix fictions européennes et 7 fictions francophones étrangères sont également à découvrir. Sans oublier quelques projections spéciales, hors compétition. Parmi les fictions très attendues : Jacqueline Sauvage, c’était lui ou moi, jeudi à 21h à La Coursive ; Le Bureau des Légendes, vendredi à 16h au cinéma Dragon ; Dix pour Cent, au Dragon à 16h45 ; Un si Grand Soleil samedi à 14h30 au Dragon ; Ma Mère, le Crabe et Moi, au Dragon à 16h30 sammedi ; Hippocrate, à La Coursive à 17h. Gratuit. Le dimanche, rediffusion des films du palmarès, de 11h à 17h au cinéma Dragon.

Quelques stars annoncées sur le vieux port : Marie Gillain (présidente du jury), Bernard Le Coq, Emilie Dequenne, Alix Poisson, Natacha Lindinger, Marie Kremer, Bruno Debrandt, Olivier Marchal, Matthieu Madenian, Ahmed Sylla et les acteurs de la série Dix pour Cent.

La ministre de la Culture Françoise Nyssen est également attendue vendredi matin pour un débat autour de la réforme de l’audiovisuelle et ses conséquences sur ses acteurs publics et privés. Des élus de la région Nouvelle Aquitaine, partenaire du festival, seront également présents pour une conférence sur les actions de la Région dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel.   

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4037
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !