Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visan notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

  • 12/12/18 | Urgence Attentat : la sécurité renforcée en Gironde

    Lire

    Suite à l'attentat commis mardi soir à Strasbourg, la préfecture de Gironde, après l'instauration au niveau national du plan vigipirate au niveau "Urgence Attentat", a annoncé avoir fait appel aux services de sécurité et aux forces armées pour "renforcer sans délais" les contrôles à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, dans les gares et les ports et la surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et bâtiments publics. Par ailleurs, elle interdit toute manifestation ou rassemblement sur la voie publique et incite les professionnels à "prendre toutes les mesures nécessaires".

  • 12/12/18 | La CCI Charente débraye

    Lire

    Ce 11 décembre à l’appel d’une intersyndicale entre les différents syndicats, un débrayage a eu lieu durant une heure dans l’ensemble du réseau des CCI Charente. En cause, la loi de Finances 2019 qui est en cours de discussion et qui, selon les grévistes, "menace l’avenir des CCI avec des bouleversements annoncés qui auront un impact sans précédent sur les missions, emplois et les conditions de travail du personnel". Les salariés ont répondu à cet appel en écho à l’action menée le même jour sur Paris, devant le ministère de l'Economie.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | « Les arbres se taisent » de Francine Burlaud, remportent le Prix Littéraire d'Aquitaine 2008

22/11/2008 |

couv les arbres se taisent

Décerné pour la quatrième fois par l'association Savoir-Faire d'Aquitaine, le Prix Littéraire d'Aquitaine récompense un ouvrage ayant pour cadre l'Aquitaine, ou parlant de celle-ci, et publié par un éditeur opérant dans la région. Seul l'auteur peut venir d'ailleurs. Cette année, le choix du jury composé de 12 membres, tous experts ou baignant dans la littérature, s'est prononcé en faveur du roman « Les arbres se taisent » de Francine Burlaud. Cette agrégée de lettres et enseignante de lycée signe ainsi son premier ouvrage, nous livrant un mélange de récit psychologique et de roman noir dans une histoire de femme blessée, impatiente de se venger.

La sélection s'est faite à partir d'une vingtaine de textes publiés dans les deux dernières années (celle en cours et la précédente). Parmi eux, trois ont été finalement choisis pour une ultime étape de délibérations. En dehors donc du vainqueur, ce furent les romans de Benjamin Hoffman « Le monde est beau, on peut y voyager » des Editions Bastingage et « La glycine d'Hasparren » d'Elise Harrer des Editions Atlantica. La lauréate recevra à cette occasion un chèque de 1500€, qui lui sera remis des mains du président du Conseil régional d'Aquitaine, Alain Rousset en janvier prochain. Le prix accorde, enfin, le privilège de faire partie du jury de la prochaine édition.

Plaisir de lire, beauté de style, thème
«On a admiré ce roman par sa qualité littéraire, le brio de l'écriture et sa structure qui le rend très agréable à lire.» affirme Chantal Detcherry, présidente du jury et lauréate en 2005 pour «Riches Heures». L'ouvrage n'a pu manquer bien entendu de références à l'Aquitaine. «C'est une des conditions et le roman évoque effectivement différents lieux, notamment l'Aquitaine, mais les éléments les plus importants relevaient de la qualité du récit.» Ainsi le plaisir de la lecture, la beauté du style et le thème furent ces éléments qui ont visiblement séduit le jury. «J'ai voulu raconter une histoire de telle manière qu'on veuille tourner les pages.» explique pour sa part Francine Burlaud. Bien que reconnaissante, l'auteur avoue cependant «ne s'y être pas tellement attendue», d'autant plus qu'elle affirme être loin de se lancer dans une nouvelle aventure romancière.

Francine burlaudEtre lauréat, un handicap ?
«Mon écriture était celle d'une innocence jouissive du premier roman...» raconte Francine Burlaud en ajoutant cependant : «...mais le prix est maintenant pour moi plus une angoisse, une pression, qu'un élan pour continuer.» Ce sentiment devient paradoxalement renforcé par un certain «handicap» du métier d'enseignant en lettres. «D'un côté c'est une aide, puisque je crois que si l'on n'a pas lu, on ne peut pas écrire ; mais c'est de même un handicap à cause des hautes idées que l'on se fait de la littérature...» explique l'auteur. «... Quand on pense à se mettre à côté d'écrivains qu'on estime, de ces génies de la plume, on ressent tout simplement la honte de vouloir écrire après eux.»

L'oeuvre n'est rien sans son public
Selon Jean Suhas, président de Savoir-Faire d'Aquitaine, là n'est pas la question. «Ce qui représente la vraie valeur d'un ouvrage c'est cette osmose nécessaire qui doit naître dans le rapport entre l'auteur et son lecteur.» C'est donc seulement en la révélant au public, que l'oeuvre gagne un intérêt quelconque. «Les roses, si on les enferme dans une pièce sans lumière, quelle couleur auront-elles ? Vous ne le saurez jamais puisque vous ne les avez jamais vues. C'est pareil pour une oeuvre littéraire.» constate M. Suhas. Etablir donc ce lien d'osmose entre l'oeuvre et son public, l'artisan et ses clients. Telle est la démarche de Savoir-Faire Aquitaine dans une volonté de « faire croiser » les chemins des différentes cultures, traditions et savoir-faires qui représentent l'identité de la Région.

Aquitaine - la recherche d'une identité
C'est précisément cette quête d'identité de l'Aquitaine qui fut à l'origine de la création de l'association, soutenue par le Conseil régional. «On a voulu savoir ce qu'il peut y avoir de commun, par exemple, entre un mec du Périgord et du Pays basque.» explique M. Suhas. «On voit bien que l'Aquitaine est une région ou cohabitent de différentes langues, cultures, histoires et religions, donc comment trouver une identité à un ensemble si hétérogène finalement.» Il est cependant évident qu'il doit y avoir quelque chose que les Aquitains partagent de sorte qu'on les distingue aujourd'hui des habitants des Bouches du Rhône ou des Bretons.

De la garbure au rugby

Les arbres se taisent -Francine Burlaud
Acheter ce livre chez Mollat.com

«Tenez par exemple, la garbure, c'est une soupe dont la recette demeure source de bagarres sans nom.» dit M. Suhas. «Les Landais la feront avec des choux, les Basques sans ; on voit aussi qu'on a écrit des choses sur la garbure, cinq pages lui sont consacrées dans les mémoires de voyages d'Alexandre Dumas.» On ne peut oublier la tradition du ballon ovale. «Je me rappelle encore ma grand-mère qui me lavait mon maillot lorsque je revenais de l'entrainement.» raconte M. Suhas. «A un moment donné elle le regarde et me dit : "T'as pas beaucoup plaqué aujourd'hui." C'est aussi ça le Sud-Ouest.»

Pas « une » mais « des » identités
L'objectif serait donc de pouvoir croiser ces savoir-faires différents. «Il n'y a pas d'identité aquitaine, il y a des identités.» constate M. Suhas. «Elles ont toutes des significations et raisonnances différentes selon l'angle que l'on adopte, qu'il soit littéraire, musical, gastronomique, géographique etc.» Le «mariage» de ce panorama d'identités s'exprime par l'organisation de rencontres, évènements, publications qui mettent la habitants de la région plus en commun.

Piotr Czarzasty

Savoir Faire d'Aquitaine
37, Rue Gén de Larminat, Bordeaux
05 56 93 58 66
www.savoir-faire-aquitaine.com

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
2626
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !