Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | « Les Suivants » sortent leur premier album

28/02/2008 |

Les Suivants

Tout commença avec un simple rendez vous : une comédienne de formation, qui n'aurait jamais pensé devenir chanteuse, rencontre le « Monsieur-sait-tout-faire », guitariste, compositeur et auteur de textes à la fois. Il veut qu'elle chante ses textes, elle accepte ; enfin, pour apporter un petit air classique dans tout ça, vint la violoncelliste. C'est comme ça que naissent Les Suivants, et ils viennent de sortir leur premier album décembre dernier.

Qui sont donc ces mystérieux trois « Suivants »? Le « Monsieur-sait-tout-faire » s'appele Pierre-Alexandre Oliel (connu aussi comme Pierrot). Chanteur-guitariste dans « Pierrot et les Mal Lunés », il a joué avec « Duo du pavé ». Il joue aussi le vrai « chef-d'orchestre » du groupe en écrivant les textes ainsi que la musique. La fameuse comédienne au penchant musical, est Emmanuelle Drahonnet. Elle monte sur scène dès l'âge de 11 ans. Le théâtre la fascine et s'impose comme une évidence. Elle se professionnalise donc en 1998. Ayant goûté aux écrits de Molière, Marivaux et autres, elle vient savourer maintenant ceux de Pierrot. Enfin c'est Lili Gautier qui « interprète » la violoncelliste. Dotée d'une formation musicale professionnelle (Conservatoire National de Région de Lyon puis la Scola Musica de Barcelona), elle découvre avec Les Suivants une musique tournée plus vers l'improviste et le non-classique

Un genre à part

L'album, intitulé « Examen de la surface », nous fait découvrir un groupe d'un genre assez particulier, qu'il serait difficile à définir en un seul mot. D'un côté on a affaire à des textes ressemblant plutôt aux esquisses de poèmes; de l'autre, une interprétation vocale ainsi qu'un accompagnement musical qui renverraient vaguement vers les rythmes d'un smooth jazz quelque peu remanié.

Du sarcasme non-militant

Les textes, d'un sarcasme assez pointu, présentent un côté quelque peu moqueur de la société. Les maux de la vie de tous les jours s'y voient bien tous dénoncés. Mais on est pas prêt de sombrer dans le désespoir, et cela grâce à un humour intelligent et plein d'ironie, qui nous laisse un sourire aux lèvres. « Je ne suis pas dans une logique de textes pessimistes ou optimistes. » explique Pierrot « ...J'écris ce que je pense. » Certains croient cependant y trouver des messages politiques forts. « Je pense pas faire de la chanson engagée. » répond l'artiste. « Il n'y a aucun militantisme ; j'essaie de convaincre personne ; j'exprime librement manuedrahonnetmes idées, c'est tout. »

Rester neutre

Cette volonté d'apparent désengagement se manifeste déjà par rapport au nom même du groupe. « Pourquoi Les Suivants? Et bien, parce qu'il fallait choisr un nom. » nous raconte Emmanuelle Drahonnet. « Il nous a semblé le plus parlant pour ce qui est du fait que nous sommes un groupe français, chantant en français ; et puis il offrait une dimension d'interprétation suffisamment large. » Cela est vrai aussi pour le titre du nouvel album. « On a pensé que cela donnait une bonne vue d'ensemble » nous dévoile Emmanuelle. Mais l' « Examen de la surface » peut aussi très bien faire référence au tous débuts de carrière d'un groupe qui vient seulement d'émerger.

Y a-t-il un manager dans le coin?

Et Les Suivants ont l'air d'avoir bien du mal à entrer sur le marché. Après plusieurs concerts, donnés notamment lors des Festivals « Jours de Fête » à Bègles, « Musicalarue » à Luxey, ou encore « Chant devant » à St André de Cubzac, aucun n'est prévu pour l'instant, malgré la tout récente sortie de leur premier album. « On est toujours dans une démarche d'autogestion, il nous est impossible de tout faire. » explique Emmanuelle. « Il y a pas mal de problèmes par rapport au réseaux de communication, il nous faut tout simplement un manager. » Et cela ne semble pas gagné d'avance « ...d'autant plus quand on a pas forcément les moyens. » remarque Emmanuelle.

Piotr Czarzasty

Infos pratiques:
www.lessuivants.free.fr
odette33@wanadoo.fr

 

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
858
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !