15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Entre les lignes: « Petite histoire de Bordeaux » pour tout savoir de la Belle Endormie !

03/05/2015 | Un livre qui retrace l'histoire de Bordeaux, de 56 avant J.C, à nos jours. De la ville nommée patrimoine de l'UNESCO en 2007. Quelles sont les étapes qu'elle a vécues ?

L'Hermione dans le Port de la Lune

En ce début de l’année 2015, beaucoup de changements ont été visibles à Bordeaux, son statut de « Bordeaux Métropole », le fait que la ville a été élue « destination européenne 2015 », le prolongement des lignes de tramways… des évènements qui nous rappellent que Bordeaux est une ville où ça bouge, où il fait bon vivre. Mais la ville n’a pas toujours été ce qu’elle est aujourd’hui; elle a connu un passé plus sombre. Marion Philip, née à Bordeaux en 1969, professeur d’histoire dans un collège à Mérignac, et Xavier Lacarce, né à Talence en 1968, et enseignant la culture générale à l’IEP de Bordeaux, ont voulu retracer l’histoire de notre chère ville.

La réputation d’une « ville active, négociante et cosmopolite » Depuis juin 2007, Bordeaux est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce patrimoine que la ville s’est construit ne s’est pas fait en un jour. Mais d’où provient cet héritage dont jouissent les bordelais d'aujourdhui ? A-t-il toujours fait bon vivre dans cette capitale du Sud-Ouest ? Que valent et d’où sortent les clichés aujourd’hui entendus sur Bordeaux ?

Le livre « Petite histoire de Bordeaux » répond à ces questions, en retraçant le passé historique de la ville. Que l’on soit bordelais de souche, résidant ou même touriste, il explique de manière simple, et par étape, ce qui fait de Bordeaux, la ville que nous connaissons aujourd’hui. « La belle endormie » souvent comparée à Toulouse, la « ville rose », s'est bien réveillée et n’a plus rien à lui envier. A quelques lieues de l’estuaire de la Gironde, entourée d’un vignoble réputé, proche de la forêt des Landes, du Bassin d’Arcachon ou de Biarritz, possédant un climat tempéré, la ville a de part sa situation géographique un avantage certain, par rapport aux métropoles concurrentes.

Mais cet avantage ne fait pas tout, le second atout émane de son passé. En effet la ville, construite par Rome, Londres et Paris, conserve encore les traces de ces différents passages. C’est notamment de part son vignoble, que l’on y retrouve ces traces. 

Le vin de Bordeaux, aussi vieux que sa ville !En effet, c’est au Ier siècle, lorsque les romains occupaient la France que la vigne fût importée d’Epire et plantée. Les terres que nous connaissons actuellement étaient complètement différentes à l’époque : la ville était entourée d’un grand nombre de marécages. C’est donc les romains, suivis des anglais bien plus tard, qui se sont occupés d’assécher les marais pour y planter la vigne, ces romains ont joué un rôle important dans le commerce du vin, du port de « Burdigala » (nom antique de la ville de Bordeaux) à la Méditerranée.

C’est surtout le mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt, qui ouvre des échanges plus importants notamment avec l’Angleterre. Le vin de Bordeaux, ou plutôt le clairet de Bordeaux, devient alors le vin préféré des anglais.

Des personnages historiques Tout au long du livre, on nous parle de tous ces figures de l'histoire qui ont aidé à la construction de Bordeaux. D’Ausone, un poète bordelais né vers 310, qui fut aussi professeur à l’université de Burdigala et précepteur du jeune Gratien, fils de l’empereur de l’époque. De Michel de Montaigne, qui fut maire de Bordeaux au XVIème siècle et a aussi marqué la ville de son empreinte. Et même de Napoléon Bonaparte, qui a notamment envisagé la création du Pont-de-Pierre; achevé en 1822, ce pont qui lui a d’ailleurs rendu hommage, du fait du nombre de ses arches qui correspond au nombre de lettres qui composent les noms et prénoms de l'Empereur. Et comment ne pas mentionner un héros de la résistance : Jacques Chaban-Delmas, maire de 1946 à 1995 qui, dépêché à Bordeaux par le général De Gaulle, au lendemain de la Libération prit une part active à sa renaissance?...

Puis vient le tour d’Alain Juppé qui prenant les rênes de la ville alors endormie, a concouru, de 1995 à aujourd’hu,i à son renouveau et notamment à la réhabilitation des quais et à l’arrivée d’un tramway « high tech ». Transformant Bordeaux, d’une ville laborieuse et intravertie à une ville touristique, un objet patrimonial. En lisant ce livre, vous découvrirez aussi l’histoire de chaque bâtiment de la ville, de chaque rue, de chaque place. Peut-être ferez-vous comme moi, après lecture : vous serez tenté de vous arrêter, ici et là, à chaque petit recoin pour découvrir l’architecture d’une époque et vous imprégner de son histoire ! 

"Petite histoire de Bordeaux" de Xavier Lacarce et Marion Philip, Editions Cairn, 14 €

Julie Maillard
Par Julie Maillard

Crédit Photo : Photo Eric Wannin

Partager sur Facebook
Vu par vous
11767
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !