Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/09/18 : Nuit européenne des chercheur(e)s vendredi 28 septembre de 18h30 à minuit. A cette occasion, Cap Sciences proposent de partager avec plus de 50 chercheurs, 1001 histoires sur la magie de leur métier, au travers de récits, de jeux, de mises en scène…

25/09/18 : Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge des infrastructures et des transports, animera le comité de ligne Ter 32 Bordeaux - Arcachon le lundi 1er octobre à 17h45 à la Maison des arts de Gujan-Mestras.

25/09/18 : Le 26 septembre, la Coordination Rurale 47 sera mobilisée devant l’abattoir de volailles de Bazas pour « défendre les éleveurs face aux mensonges des associations véganes qui organisent à nouveau, cette année, une veillée devant cet abattoir ».

25/09/18 : Avec l’appui de la DRAC, la CCI Bordeaux Gironde restaure les toitures du Palais de la Bourse. Un chantier d’une durée de 3 ans et d’un montant de 3,7 millions d’€. Début des travaux : septembre 2018. Surface à restaurer : 7 000 m2.

25/09/18 : Le Crédit Agricole d’Aquitaine organise un Café de la création le 4 octobre baptisé le Pitch de la création. « Vous avez un projet ? Pitchez-le et repartez avec votre financement » le 4 octobre de 9h à 11h30 au Campus des Bassins à Flot à Bordeaux.

24/09/18 : Le maire d'Anglet Claude Olive, vice président du Conseil départemental, va présenter sa candidature à la présidence départementale Les Républicains des Pyrénées Atlantiques occupée (?) jusque-là par Michèle Alliot-Marie.

24/09/18 : Pont de Ré : des travaux d'inspection étant programmés ce lundi, la circulation est interdite à tous les véhicules de transport de marchandises dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) est supérieur à 3,5 t à du 24 à 20h au 25 septembre à 6h.

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/18 | Les Jeudis de l’Installation en Corrèze

    Lire

    Le 27 septembre, la Chambre d’Agriculture de la Corrèze organise à Montaignac St Hippolyte, dans le cadre des Jeudis de l’Installation, un après-midi sur le thème du maraîchage bio à destination des porteurs de projets et des jeunes en formation. Cet après-midi sera l’occasion de mieux connaître la filière maraîchage, et sa spécificité en bio, ainsi que d’échanger avec des agriculteurs récemment installés, des conseillers spécialisés mais aussi de visiter une exploitation.

  • 24/09/18 | Le désamiantage du Signal à Soulac se prépare

    Lire

    Les travaux préalables au désamiantage de l'immeuble Le Signal à Soulac-sur-Mer qui menace de s'effondrer,ont débuté mercredi 19 septembre afin de conforter la dune par un apport de sable et de mettre en sécurité le bâtiment pour permettre l’intervention des entreprises en toute sécurité. Les premiers travaux dureront une dizaine de jours, et en plusieurs étapes dont la protection des espèces floristiques. Ces travaux seront intégralement financés par l’État ainsi que les travaux de désamiantage de l’immeuble qui seront menés en début d’année prochaine.

  • 24/09/18 | La brigade "loup" missionnée dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Conformément à son engagement pris le 20 septembre, lors de sa venue à Pau, François de Rugy, ministre de la transition écologique et solidaire, a missionné la brigade mobile d’intervention spécialisée de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour remédier aux attaques de troupeaux par le loup hybride en vallée d’Ossau. "La mission sera préparée la semaine prochaine avec les maires et bergers. Des équipes seront sur place la semaine suivante pour une période d’une quinzaine de jours", annonce la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

  • 24/09/18 | La Gironde informe sur la fibre optique

    Lire

    A l'occasion du déploiement de la fibre optique sur le territoire de la Gironde à travers le plan "Gironde Haut Méga" visant à raccorder, d'ici 2014, "410 000 logements, entreprises, services publics et collectivités à un réseau public de fibre optique", le département lance officiellement une nouvelle phase de réunions publiques d'information. Ces dernières démarreront le 24 septembre à Avensan et se termineront notamment à Cadillac et Cestas les 2 et 3 octobre prochain. Pour retrouver l'ensemble des dates, des horaires et des lieux de ces réunions, rendez-vous sur www.girondehautmega.fr.

  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les lignes: « Petite histoire de Bordeaux » pour tout savoir de la Belle Endormie !

03/05/2015 | Un livre qui retrace l'histoire de Bordeaux, de 56 avant J.C, à nos jours. De la ville nommée patrimoine de l'UNESCO en 2007. Quelles sont les étapes qu'elle a vécues ?

L'Hermione dans le Port de la Lune

En ce début de l’année 2015, beaucoup de changements ont été visibles à Bordeaux, son statut de « Bordeaux Métropole », le fait que la ville a été élue « destination européenne 2015 », le prolongement des lignes de tramways… des évènements qui nous rappellent que Bordeaux est une ville où ça bouge, où il fait bon vivre. Mais la ville n’a pas toujours été ce qu’elle est aujourd’hui; elle a connu un passé plus sombre. Marion Philip, née à Bordeaux en 1969, professeur d’histoire dans un collège à Mérignac, et Xavier Lacarce, né à Talence en 1968, et enseignant la culture générale à l’IEP de Bordeaux, ont voulu retracer l’histoire de notre chère ville.

La réputation d’une « ville active, négociante et cosmopolite » Depuis juin 2007, Bordeaux est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce patrimoine que la ville s’est construit ne s’est pas fait en un jour. Mais d’où provient cet héritage dont jouissent les bordelais d'aujourdhui ? A-t-il toujours fait bon vivre dans cette capitale du Sud-Ouest ? Que valent et d’où sortent les clichés aujourd’hui entendus sur Bordeaux ?

Le livre « Petite histoire de Bordeaux » répond à ces questions, en retraçant le passé historique de la ville. Que l’on soit bordelais de souche, résidant ou même touriste, il explique de manière simple, et par étape, ce qui fait de Bordeaux, la ville que nous connaissons aujourd’hui. « La belle endormie » souvent comparée à Toulouse, la « ville rose », s'est bien réveillée et n’a plus rien à lui envier. A quelques lieues de l’estuaire de la Gironde, entourée d’un vignoble réputé, proche de la forêt des Landes, du Bassin d’Arcachon ou de Biarritz, possédant un climat tempéré, la ville a de part sa situation géographique un avantage certain, par rapport aux métropoles concurrentes.

Mais cet avantage ne fait pas tout, le second atout émane de son passé. En effet la ville, construite par Rome, Londres et Paris, conserve encore les traces de ces différents passages. C’est notamment de part son vignoble, que l’on y retrouve ces traces. 

Le vin de Bordeaux, aussi vieux que sa ville !En effet, c’est au Ier siècle, lorsque les romains occupaient la France que la vigne fût importée d’Epire et plantée. Les terres que nous connaissons actuellement étaient complètement différentes à l’époque : la ville était entourée d’un grand nombre de marécages. C’est donc les romains, suivis des anglais bien plus tard, qui se sont occupés d’assécher les marais pour y planter la vigne, ces romains ont joué un rôle important dans le commerce du vin, du port de « Burdigala » (nom antique de la ville de Bordeaux) à la Méditerranée.

C’est surtout le mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt, qui ouvre des échanges plus importants notamment avec l’Angleterre. Le vin de Bordeaux, ou plutôt le clairet de Bordeaux, devient alors le vin préféré des anglais.

Des personnages historiques Tout au long du livre, on nous parle de tous ces figures de l'histoire qui ont aidé à la construction de Bordeaux. D’Ausone, un poète bordelais né vers 310, qui fut aussi professeur à l’université de Burdigala et précepteur du jeune Gratien, fils de l’empereur de l’époque. De Michel de Montaigne, qui fut maire de Bordeaux au XVIème siècle et a aussi marqué la ville de son empreinte. Et même de Napoléon Bonaparte, qui a notamment envisagé la création du Pont-de-Pierre; achevé en 1822, ce pont qui lui a d’ailleurs rendu hommage, du fait du nombre de ses arches qui correspond au nombre de lettres qui composent les noms et prénoms de l'Empereur. Et comment ne pas mentionner un héros de la résistance : Jacques Chaban-Delmas, maire de 1946 à 1995 qui, dépêché à Bordeaux par le général De Gaulle, au lendemain de la Libération prit une part active à sa renaissance?...

Puis vient le tour d’Alain Juppé qui prenant les rênes de la ville alors endormie, a concouru, de 1995 à aujourd’hu,i à son renouveau et notamment à la réhabilitation des quais et à l’arrivée d’un tramway « high tech ». Transformant Bordeaux, d’une ville laborieuse et intravertie à une ville touristique, un objet patrimonial. En lisant ce livre, vous découvrirez aussi l’histoire de chaque bâtiment de la ville, de chaque rue, de chaque place. Peut-être ferez-vous comme moi, après lecture : vous serez tenté de vous arrêter, ici et là, à chaque petit recoin pour découvrir l’architecture d’une époque et vous imprégner de son histoire ! 

"Petite histoire de Bordeaux" de Xavier Lacarce et Marion Philip, Editions Cairn, 14 €

Julie Maillard
Par Julie Maillard

Crédit Photo : Photo Eric Wannin

Partager sur Facebook
Vu par vous
12548
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !