24/11/17 : En Charente-Maritime, le nombre de demandeurs d’emploi (toutes catégories) s'établit à 58 530 fin octobre 2017, dont 33 410 sans aucune activité. Ce nombre augmente de 0,6 % sur 3 mois (+360 personnes), de 0,3 % sur 1 mois et de 4,5 % sur un an.

24/11/17 : La Région vient de verser 68.000 € au lycée des Métiers de la Plasturgie Val de Garonne de Marmande, pour la participation à l'acquisition d'un centre d'usinage vertical pour le BTS « étude et réalisation d'outillage »

23/11/17 : Le préfet de Nouvelle Aquitaine, Pierre Dartout, a été nommé ce mercredi en conseil des ministres préfet de la région PACA. Il est remplacé à Bordeaux par Didier Lallement, conseiller à la Cour des comptes et ancien préfet de Basse-Normandie et du Calvado

21/11/17 : La Rochelle a reçu le prix de la meilleure Approche stratégique de l'open data lors des Trophées Open Data pour les territoires 2017, qui s'est déroulé la semaine dernière à Paris. Une récompense pour sa stratégie numérique impliquant les citoyens.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/17 | Rocade bordelaise: la suggestion d'Alain Juppé

    Lire

    "La congestion du trafic dans l’agglomération est préoccupante et cela complique la vie quotidienne des habitants»: propos d'Alain Juppé à Sud Ouest. Le président de la Métropole parmi les mesures envisagées pour atténuer la congestion du trafic suggère l’adossement d’une partie de la rocade au réseau des concessionnaires autoroutiers (ASF et Atlandes), sans mise en place de nouveaux péages. «On peut le faire en échange d’une augmentation de la durée de la concession. Cela permettrait de gagner des années pour les travaux ».

  • 24/11/17 | Rencontre avec l’architecte Jean Depoid à Villeneuve/Lot

    Lire

    Pour prolonger les Journées nationales de l’Architecture qui se sont déroulées en octobre dernier, le service Pays d’art et d’histoire de l’Agglomération du Grand Villeneuvois et le CAUE 47 invitent le public à rencontrer l’architecte Jean Depoid, le samedi 2 décembre à 15 h, au Centre culturel J-R. Leygues. Au menu de ce r-v, la visite du Centre culturel par Jean Depoid et une table ronde sur l’architecture des années 60 à 90 dans le Villeneuvois, avec Jean Depoid et ses invités.

  • 24/11/17 | La Rochelle-Emploi : Quand les volontaires du service civique se font intermédiaires...

    Lire

    Aller à la rencontre des entreprises pour identifier leurs besoins et leur faire connaître les différents dispositifs d'aide au recrutement des jeunes, telle sera la mission des prochains volontaires du service civique de l'agglomération de La Rochelle à partir de janvier 2018. Tous les jeunes de 18 à 25 ans peuvent postuler à ambassadeursdelemploi17@gmail.com. Des entretiens seront organisés en décembre. Une réunion d'information se tient le 5 décembre à la Maison de l'Etudiant à La Rochelle.

  • 24/11/17 | La Région débourse 550 000€ pour la réfection de l’écluse de Saint-Vite (47)

    Lire

    Dans le cadre du projet structurant de mise en valeur touristique de l'ensemble du bassin du Lot, les travaux envisagés sur l’écluse de Saint-Vite seront soutenus par la Région -en partenariat avec l’État et l’Union européenne- à hauteur de 550 000 €. Les travaux consisteront au démantèlement des installations existantes, à la remise en état des bajoyers de l'écluse, à la mise en conformité de l'écluse et de ses abords avec la navigation.

  • 23/11/17 | Un nouveau préfet pour la Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    La décision a été prise en Conseil des Ministres ce 22 novembre : Pierre Dartout, Préfet de Nouvelle-Aquitaine et de Gironde et de la zone de sécurité et de défense Sud Ouest depuis avril 2015 quitte la région pour prendre la tête de la Préfecture de Provence-Alpes-Côte d'Azur et des Bouches-du-Rhône où il aura en charge la zone de défense et de sécurité Sud. C'est Didier Lallement, Conseiller maître à la Cour des comptes, ancien préfet de la région Basse-Normandie, passé par les Ministères des Transports, de l'Ecologie, et de l'Intérieur, qui lui succédera à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Arte flamenco et cinéma:«Poligono sur», Flamenco de ghetto

03/07/2013 | Mention spéciale du Jury à la Berlinade, sélectionné au festival de TriBeCa et de Buenos Aires, le film Poligono a été diffusé à Mont-de-Marsan en présence de sa réalisatrice.

Poligino Sur de Dominique Abel

Dans le cadre des arts visuels, le flamenco s'invite beaucoup au cinéma pour ce 25ème anniversaire du Festival Arte Flamenco. Des projections au cinéma le Royal, ainsi qu'à la Médiathèque inaugurée cette année et qui ne pouvait manquer de poser sa pierre à l'évènement culturel majeur qu'est devenu le Festival montois. La première de ces projections porte un regard sociologique et identitaire sur le Flamenco, avec le film «Poligono Sur» de la réalisatrice, actrice, danseuse et écrivain Dominique Abel. Française, c'est la passion du flamenco qui motive son processus artistique à l'image de ce film et d'une autre de ses réalisations «En nombre del padre» également projeté lors du festival.

«Poligono sur» ou «Las tres mil», c'est un quartier de Séville pour lequel l'expression «banlieue difficile» reste un euphémisme. Un quartier situé bien loin des belles et célèbres richesses patrimoniales de Séville la touristique. Ici, la drogue et la violence font loi, avec le consentement silencieux des autorités qui ont depuis bien longtemps adopté l'attitude du renoncement. Un ghetto. C'est pourtant au cœur de cette banlieue inhospitalière que Dominique Abel est allée poser sa caméra pour tourner un documentaire fiction, non pas sur les faits divers qui passent régulièrement aux infos mais sur un autre aspect de cette cité: sa dynamique culturelle très forte autour du Flamenco.

Le flamenco, leur identité«Là-bas, le nombre d'artistes au m2 est exceptionnel», s'émerveille t-elle. L'idée de ce film, comme de l'ensemble de son travail de réalisatrice autour du flamenco c'est de «dévoiler le flamenco dans son contexte, dans la rue», loin des scènes et des paillettes, et pour cause... S'il y a bien des mises en situation provoquées et assumées par la réalisatrice, les acteurs, réels habitants de la cité oublient le plus souvent la caméra, se laissant aller dans leur improvisation dansée, chantée et jouée. Ces artistes qui passent devant la caméra, ils sont les fils et filles des gitans andalous expulsés de Triana, quartier gitan historique de Séville, vers les banlieues pour cause de pression urbaine forte dans les années 70. Si les lieux ont changé, le flamenco reste leur identité, un repère au milieu du chaos de Las tres mil. Grâce à des relations de confiance établies de longue date avec ces artistes, Dominique Abel, s'invite dans les cafés et dans les appartements et filment ce flamenco exutoire qui cohabite avec le rap écouté et chanté par les jeunes générations.
L'art et les artistes restent le cœur du film mais la difficulté du quartier est incontournable, comme il le disent : « maintenant on a un logement confortable, mais nous n'avons plus rien». La drogue s'attaque au plus jeune dés l'âge de 10-12 ans, le sentiment d'abandon voire de mépris des autorités politique et policière, à la fois, blase et révolte les adultes. «On n'écoute les gitans que pour chanter ou faire les bouffons», dit l'un d'entre eux... Ne leur reste de leur racine que le flamenco, et ils s'y accrochent, ils le vivent du plus profond de leur âme. Et ce n'est pas un vain mot, beaucoup d'entre eux, subitement rayonnent quand les premiers airs de guitare ou claquement de compas se font entendre.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
722
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !