18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | « Tout le monde est capable de danser à sa mesure » Pierre-Michaël Faure, danseur, interprète et chorégraphe du Groupe agenais Messuno

01/08/2013 | Devenu, un peu par hasard, au gré des rencontres, danseur, interprète et chorégraphe, Pierre-Michaël Faure a participé au stage de danse de Nérac en juillet.

Pierre-Michaël Faure danseur interprète chorégraphe

Depuis 7 ans maintenant, le stage de danse qu'organise le Conseil général de Lot-et-Garonne, à Nérac, en juillet, rencontre, à chaque édition, un véritable succès. Cette année, il a eu lieu du 9 au 13 juillet et, dès juin, presque tous les cours affichaient complets. Accessibles à tous – débutant, moyen, avancé, professeur, professionnel, à partir de 9 ans – ces cours sont dispensés par six danseurs professionnels, notamment Sofia Sancho, professeur de danse au Conservatoire supérieur d'Alicante et Pierre-Michaël Faure, danseur, interprète et chorégraphe du Groupe Nessuno d'Agen. Rencontre avec ce dernier.

Petites lunettes rondes, un sourire au coin des lèvres, c'est d'une voix posée que Pierre-Michaël Faure nous conte son histoire. « C'est un peu par hasard que j'en suis venu à la danse. A l'âge de 6-7 ans, j'avais pour habitude de me rendre dans un centre social pour faire des activités », se souvient-il. « Là, une animatrice m'a repéré et a proposé à mes parents de me faire faire de la danse. Apparemment, pour elle, j'étais disposé physiquement à en pratiquer ! » Ça a donc débuté comme ça, dans un petit village d'Aveyron, dans les années 80, par hasard... Et ce hasard va le poursuivre toute sa vie... En effet, au gré de rencontres, il rentre au Conservatoire de Perpignan et en sort médaillé. Puis, suit les enseignements de l'Opéra de Marseille, dans les années 90. « A la sortie de l'Opéra, j'ai décidé de retourner au lycée, passer mon bac et rassurer mes parents ! » Dans le même temps, il fait la connaissance d'un chorégraphe dans la région de Perpignan qui lui propose de suivre ses cours. Ce qu'il accepte volontiers. Mais, jamais, Pierre-Michaël se dit qu'il va en faire son métier. Il préfère se laisser bercer par ces rencontres fortuites, ces propositions, sans se soucier de son avenir. « C'était bien agréable ! » nous confie-t-il.
Du classique au contemporainA l'âge de 19-20 ans, tout s'accélère. « A cette époque, je passe une audition pour rentrer chez Régine Chopinot, à La Rochelle. Pendant 10 mois, plongé dans la création contemporaine avec toute une équipe, je découvre le métier. Nous créons trois pièces et faisons une tournée de quinze dates. Le tout rémunéré ! » Cette tournée lui ouvre des portes. Il rencontre les professionnels du milieu. Ici ou là on lui conseille des noms de chorégraphes avec qui il travaillera par la suite. A ce moment précis Pierre-Michaël tourne le dos à sa formation classique. « En fait, j'ai fait le choix de la danse contemporaine sans vraiment faire le choix. Cela s'est imposé à moi. Mais il faut dire que ma technique classique me donne des facilités dans l'univers contemporain. Par exemple, j'ai une grande capacité à rester en l'air, ça ne s'explique pas. On appelle ça le ballon. »

Pierre-Michaël Faure … un danseur aux multiples facettesAutre facette de Pierre Michaël, son rôle d'interprète qu'il acquiert à Montpellier aux côtés de Jackie Taffanel. « Là, je me suis vraiment ouvert une large palette de couleurs pour apprendre le métier et découvrir la scène. » Aussi, aujourd'hui, Pierre-Michaël est chorégraphe, « alors que j'avais toujours dit que je ne le serai jamais ! Encore le hasard... » Avec son Groupe Nessuno, qu'il a créé en 2011, il met en place un programme de performances à la Chapelle du Martrou à Agen, en lien avec la Tannerie, une salle de spectacle agenaise, « car je n'envisage pas mon travail en dehors de collaborations. Moi, tout seul, je ne peux rien faire ! » Ses activités ne s'arrêtent pas là. En juillet dernier, il encadre des ateliers chorégraphiques lors du stage de danse de Nérac et dispense des cours auprès d'une classe de Villeneuve-sur-Lot pour le Festival des lycéens. « En effet, j'estime que l'univers de la création contemporaine ne se résume pas simplement à un spectacle. C'est aussi et surtout la transmission et la pédagogie en amenant des univers sensibles. Tout le monde est capable de danser à sa mesure. » Et Pierre-Michaël ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Début 2014, il se donne un nouveau challenge, créer un trio composé de deux danseurs et d'un percussionniste, « car je ressens un réel désir de créer du graphisme avec le corps des autres. »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Laurent Pagani

Partager sur Facebook
Vu par vous
826
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !