aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

31/08/16 : La Fédération des producteurs de lait de la Dordogne organise une nouvelle action aujourd'hui de 14 h à 16 h devant l'usine Fromarsac à Marsac- sur- l'Isle, qui appartient au groupe Savencia.

30/08/16 : Traité transatlantique: Matthias Fekl, secrétaire d'état au commerce extérieur ce 30 août à RMC: " Nous sommes à un moment de vérité et de décision. À la fin du mois de septembre, je demanderai au nom de la France l'arrêt des négociations sur le Tafta»

26/08/16 : Eric SUZANNE nommé sous-préfet de Langon, auparavant sous-préfet de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), prendra officiellement ses nouvelles fonctions le 5 septembre en remplacement de Frédéric CARRE, nommé sous-préfet de Saint-Paul (la Réunion).

26/08/16 : Hamel-Francis MEKACHERA, précédemment secrétaire général de la préfecture des Alpes-de-Haute-Provence a été nommé sous-préfet de Libourne en remplacement d’Eric de WISPELAERE, nommé secrétaire général de la préfecture de Mayotte.

26/08/16 : Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ouvrira les Entretiens d’Inxauseta à Bunus, au Pays basque, ce vendredi 26 août à 13h30 et participera à la table ronde « les enjeux du logement pour le prochain quinquennat ».

25/08/16 : Guillaume Duval rédacteur en chef d'"Alternatives économiques" traitera du TAFTA lors des Escapades républicaines organisées par "les Ateliers de Marianne" le 3 septembre à partir de 9h à Saint-Symphorien lors du compte rendu de mandat de G. Savary

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 30/08/16 | Le président de la FRSEA réagit à l'accord trouvé avec Lactalis

    Lire

    Henri Bies-Péré, président de la FRSEA de la Nouvelle Aquitaine et éleveur laitier dans les Pyrénées Atlantiques, a réagi en fin de matinée, alors qu'il se trouvait en réunion en Dordogne, au sujet de l'accord trouvé avec le groupe Lactalis. "290 euros les mille litres de lait de moyenne jusqu'à la fin de l'année, c'est une avancée. Cet accord va suspendre les actions mais pas les discussions avec les autres transformateurs. Les organisations de producteurs doivent ouvrir des négociations avec les autres groupes. "

  • 29/08/16 | La traversée de St-Pierre de Chignac est interdite jusqu'à vendredi

    Lire

    Les automobilistes qui ont l'habitude de traverser St- Pierre -de-Chignac, à l'est de Périgueux, par la D6089 doivent modifier leur itinéraire. La route est coupée jusqu'au vendredi 2 septembre, du fait de travaux de réfection de chaussée réalisés par le Conseil départemental. Des déviations sont mises en place, pour tous les véhicules , par la D 710 entre Niversac et Les Versannes, la D 6 entre Les Versannes et Rouffignac , et la D 31 entre Rouffignac et Thenon.

  • 29/08/16 | Jean Lassalle : "François Bayrou n'est plus dans le coup"

    Lire

    Candidat à la présidence de la République, le député béarnais Jean Lassalle va lancer son mouvement en octobre prochain. Le parlementaire, qui a quitté le Modem, a estimé sur France Bleu Béarn que François Bayrou, avec lequel il a été très lié, "n'est plus dans le coup" et qu'il "n'est pas l'homme de la situation". Selon lui,"on ne peut plus dire que l'on va rembourser la dette à des gens qui ne peuvent plus payer la première semaine du mois", ni plaider pour une Europe en laquelle les habitants ne croient plus. Jean Lassalle dit disposer pour le moment de 200 parrainages.

  • 26/08/16 | La Fête de l'Arbre : 26 et 27 novembre

    Lire

    Trois mois, encore trois mois, avant la Fête de l'Arbre et des fruits d'antan : le grand rendez vous automnal que le Conservatoire végétal régional de Montesquieu en Lot-et-Garonne donne aux amoureux de la diversité fruitière -7000 visiteurs l'an passé- aura lieu en effet les samedi 26 et dimanche 27 novembre. L'occasion d'y découvrir quelques 500 variétés de fruits, d'en déguster et acquérir quelques uns et de repartir de ce rendez vous avec les arbres issus des pépinières du Conservatoire... de s'informer aussi des techniques de greffage, de plantation, de taille...» (www.conservatoirevegetal.com)

  • 24/08/16 | Luc Grislain nouveau président du GIPSO

    Lire

    Luc Grislain qui succède à Alexandrine Roubière est depuis 1993 Directeur de l'Institut de Pharmacie Industrielle à l'Université de Bordeaux. Son laboratoire spécialisé dans le développement pharmaceutique gère de nombreux projets dans le domaine de la mise au point de médicaments pour des maladies tropicales.Il est également co-fondateur avec le Groupe Bertin Technologies de Bertin Pharma, une spin off de l'Université de Bordeaux, société de R&D dans le domaine Pharmaceutique créée en 1999 et qui emploie à ce jour plus de 130 collaborateurs, dont la moitié est basée en Aquitaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Lascaux IV s'ouvre au monde le 15 décembre

04/03/2016 | Le centre international d'art pariétal de Montignac est annoncé comme un événement culturel majeur de 2016. La réplique de la grotte de Lascaux ouvre le 15 décembre.

Lascaux IV ouvrira au public le 15 décembre et devrait être inauguré en présence du Président de la république

Exceptionnelle par la beauté de ses décors animaliers, la grotte de Lascaux, à Montignac, demeure pour l'humanité, l’image emblématique de l’art pariétal. Depuis plus de 70 ans, date de sa découverte fortuite, on refait Lascaux en image au fil des innovations technologiques et artistiques, notamment pour répondre à l'impérieuse nécessité de préserver l'originale fermée au public depuis 1963. Le 15 décembre, le grand public pourra enfin découvrir Lascaux IV, le centre international d’art pariétal, qui offrira au plus grand monde la reproduction intégrale de la chapelle Sixtine de la Préhistoire.

Le futur centre international de l'art pariétal de Montignac, plus connu sous le nom de Lascaux IV, est annoncé comme l'un des équipements culturels et touristiques de la désormais "grande Aquitaine". Il devrait accueillir entre 350  et 400 000 visiteurs chaque année. Pour le découvrir, les amateurs de préhistoire doivent patienter encore un peu. L'ouverture officielle a été annoncée hier à l'occasion d'une visite de chantier exceptionnelle, en présence des élus de la Région,  des représentants de l'Etat, des élus du Département de la Dordogne. Ce sera finalement le 15 décembre. Car le Département, qui assure la maîtrise d'ouvrage de projet de 50 millions HT, auxquels viennent s'ajouter 7 millions pour la voirie et les aménagements extérieurs, veut assurer l'ouverture dans les meilleures conditions possibles, afin notamment d'éviter les quelques loupés, qu'il y a eu au moment de l'ouverture de la grotte Chauvet en Ardèche. "Oui, aujourd'hui, il y a une certaine forme d'impatience. Mais nous avons la chance extraordinaire d'avoir à proximité Lascaux 2, qui est une réplique partielle de la grotte.  Lascaux II a enregistré 270 000 entrées en 2015. Alors, oui, nous souhaitons prendre le temps, nous donner la possibilité de tester les visites auprès des scolaires, des Périgourdins, de professionnels du tourisme, insiste Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne.
Une visite de chantier a eu lieu jeudi en présences des élus régionaux, départementaux et représentants de l'EtatCe projet très ambitieux pour le département de la Dordogne, n'a pas toujours été bien compris par les Périgourdins eux mêmes, du fait  notamment de son coût élevé.  Pour mémoire, il revient à 50 millions d'euros HT, plus 7 millions pour les aménagements extérieurs. Le financement est assuré par la Région à hauteur de 16,6 millions, le Département, 16,6 millions, l'Etat, 4 millions, l'Europe 12 millions, l'exploitant (la Sémitour), deux millions, du mécénat d'entreprises et de particuliers.

Scepticisme localCe que confirme le maire de Montignac, Laurent Mathieu, élu depuis 2008. "Oui, il y a encore du scepticisme autour de Lascaux IV, de la part des Montignacois. Dès mon élection, j'ai entamé les négociations foncières avec l'exploitant agricole pour réserver ses 5 hectares de terrain. Aujourd'hui, je le remercie. Depuis, mon équipe municipale a travaillé avec les services du Département, avec Bernard Cazeau puis Germinal Peiro. Je pense que ce projet est une véritable chance pour notre commune dans les années à venir, pour le commerce et le développement économique et l'emploi. Nous avons des projets autour de Lascaux, notamment hôteliers. Nous sommes en négociation avec un groupe pour l'implantation d'un hôtel 4 étoiles de 100 chambres, qui fait cruellement défaut localement. Quant à la visite d'aujourd'hui, je suis très satisfait. L'émotion est au rendez vous." 

Un aboutissementLascaux IV est surtout le projet d'un homme, le sénateur Bernard Cazeau. Les premières études de faisabilité du dossier remontent à une dizaine d'années. "La grotte originale se trouvait alors en danger, même si actuellement la "chapelle Sixtine de la préhistoire se trouve dans un état remarquable.". L'Etat a exprimé aiors le souhait de sanctuariser la colline de Lascaux. Le projet répond  d'abord à cette nécessité. La Dordogne est renommée pour la préhistoire et aussi pour l'art pariétal. Nous avons créé le Pole préhistoire aux Eyzies, il fallait faire de même pour l'art pariétal. Pour les scientifiques du monde entier, notre département fait référence dans ces deux domaines. Alors, aujourd'hui, c'est un aboutissement de voir naître Lascaux IV. Rien n' a été simple, il a fallu convaincre l'Etat, les collectivités mais je suis persuadé que Lascaux IV fera date."

Le fac similé de la licorne prend place dans la zone d'interprétationPas un simple musée Le site sera notamment constitué d’une représentation complète de Lascaux, pour une immersion totale des visiteurs dans la célèbre « Chapelle Sixtine de la Préhistoire ». Le centre international d'art pariétal mise sur l'utilisation des nouvelles technologies de l'image et du virtuel au service de la médiation. Il se veut être l'outil touristique et culturel de référence pour la mise en valeur et la vulgarisation de l'art pariétal, à partir des représentations peintes et gravées situées dans la grotte de Lascaux. Lascaux 4 proposera à chaque visiteur de vivre une expérience unique et spectaculaire, grâce à des interfaces naturelles qui permettront au visiteur de voir, entendre, toucher, et manipuler (création d'illusions en 3D, jeu de lumières et de sons, parcours scénarisés en réalité augmentée immersive, etc.). La médiation numérique et interactive jouera un rôle clef. Chaque visiteur sera doté d'un compagnon de visite individuel utilisant la technnologie RFID et wifi : chacun sera ainsi en mesure de recueillir des contenus et des informations adaptés à son âge, à ses centres d'intérêt, à son niveau de connaissances. Le visiteur pourra notamment s'instruire sur les travaux des préhistoriens du XIXe siècle à aujourd'hui. Un espace explorera les liens entre l'art des hommes préhistoriques et les artistes contemporains. 

Des oeuvres d'art Un des principaux atouts du site est qu'il proposera au public la réplique quasi intégrale de la célèbre grotte. Et la trentaine d'artistes de l’Atelier des Fac-similés du Périgord (AFSP) a réalisé depuis 2013 de véritables oeuvres d'art. L'ensemble des fac similés représentent près de 900 m2 de parois, répartis en 46 éléments distincts. Les 26 éléments du fac-similé de la grotte sont achevés, et l’ensemble des 20 pièces de l’espace de contemplation sont ou vont être finalisés. L’ensemble des parois exécutées à l’AFSP sont actuellement en cours d'acheminement. Hier, au cours d'une visite de chantier, les élus régionaux et du département, le préfet de région, ont pu assister à l'arrivée d'un fac similé représentant la Licorne, qui a pris sa place dans la salle d'interprétation (zone 3).  Une fois les parois dressées, l’équipe de l’AFSP s’installera sur le site pendant une durée de quelques mois pour effectuer les finitions nécessaires à l’assemblage des parois (jonctions résine sur l’extrados des coques) et les raccords voile de pierre, modelage, patine et peinture à l’intérieur. 

Lascaux IV devrait accueillir à terme  entre 350 et 400 000 visiteurs par an et contribuer au développement de la fréquentation touristique de la Dordogne. L'enjeu est aussi économique, dans un département où le tourisme représente 25 % du PIB. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
12943
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !