Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/01/18 : Charente-Maritime : Air France et l'aéroport de La Rochelle-Ré annoncent une nouvelle ouverture de ligne pour cette année. L'annonce officielle sera faite mardi prochain.

19/01/18 : Le Conseil d’administration de l’université de Bordeaux a réélu Manuel Tunon de Lara à sa présidence. Antoine de Daruvar, directeur de l’école doctorale des Sciences de la vie et de la santé prend la vice-présidence suite à Dean Lewis.

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/01/18 | Didier Pourquery nommé président de Cap Sciences

    Lire

    Didier Pourquery devient le nouveau président de Cap Sciences, centre de culture scientifique technique et industrielle de Bordeaux. Elu à l'unanimité du Conseil d'Administration de Cap Sciences ce 18 janvier Didier Pourquery, Floiracais d'origine, partage son temps entre Bordeaux et Paris où il est directeur des rédactions de The Conversation (theconversation.fr), site de médiation scientifique alliant expertise universitaire et exigence journalistique. Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et de l'ESSEC, Didier Pourquery a notamment été rédacteur en chef de Science et Vie Économie et de La Tribune

  • 19/01/18 | Charente-Maritime : Rochefort passe en mode doux

    Lire

    La ville de Rochefort est en train de repenser complètement son approche de la circulation, dans le but de développer les transports doux. Après quelques travaux de voirie, la ville s'engage plus fort dans son projet en rétrécissant la largeur de certaines voies principales et en aménageant des trottoirs mixte piétons/vélos. Le triangle des avenues Rochambeau, des Déportés-Fusillés et de la rue Auguste-Roux sera assimilé à la zone 30 qui couvre le reste du centre-ville de Rochefort.

  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Lascaux IV s'ouvre au monde le 15 décembre

04/03/2016 | Le centre international d'art pariétal de Montignac est annoncé comme un événement culturel majeur de 2016. La réplique de la grotte de Lascaux ouvre le 15 décembre.

Lascaux IV ouvrira au public le 15 décembre et devrait être inauguré en présence du Président de la république

Exceptionnelle par la beauté de ses décors animaliers, la grotte de Lascaux, à Montignac, demeure pour l'humanité, l’image emblématique de l’art pariétal. Depuis plus de 70 ans, date de sa découverte fortuite, on refait Lascaux en image au fil des innovations technologiques et artistiques, notamment pour répondre à l'impérieuse nécessité de préserver l'originale fermée au public depuis 1963. Le 15 décembre, le grand public pourra enfin découvrir Lascaux IV, le centre international d’art pariétal, qui offrira au plus grand monde la reproduction intégrale de la chapelle Sixtine de la Préhistoire.

Le futur centre international de l'art pariétal de Montignac, plus connu sous le nom de Lascaux IV, est annoncé comme l'un des équipements culturels et touristiques de la désormais "grande Aquitaine". Il devrait accueillir entre 350  et 400 000 visiteurs chaque année. Pour le découvrir, les amateurs de préhistoire doivent patienter encore un peu. L'ouverture officielle a été annoncée hier à l'occasion d'une visite de chantier exceptionnelle, en présence des élus de la Région,  des représentants de l'Etat, des élus du Département de la Dordogne. Ce sera finalement le 15 décembre. Car le Département, qui assure la maîtrise d'ouvrage de projet de 50 millions HT, auxquels viennent s'ajouter 7 millions pour la voirie et les aménagements extérieurs, veut assurer l'ouverture dans les meilleures conditions possibles, afin notamment d'éviter les quelques loupés, qu'il y a eu au moment de l'ouverture de la grotte Chauvet en Ardèche. "Oui, aujourd'hui, il y a une certaine forme d'impatience. Mais nous avons la chance extraordinaire d'avoir à proximité Lascaux 2, qui est une réplique partielle de la grotte.  Lascaux II a enregistré 270 000 entrées en 2015. Alors, oui, nous souhaitons prendre le temps, nous donner la possibilité de tester les visites auprès des scolaires, des Périgourdins, de professionnels du tourisme, insiste Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne.
Une visite de chantier a eu lieu jeudi en présences des élus régionaux, départementaux et représentants de l'EtatCe projet très ambitieux pour le département de la Dordogne, n'a pas toujours été bien compris par les Périgourdins eux mêmes, du fait  notamment de son coût élevé.  Pour mémoire, il revient à 50 millions d'euros HT, plus 7 millions pour les aménagements extérieurs. Le financement est assuré par la Région à hauteur de 16,6 millions, le Département, 16,6 millions, l'Etat, 4 millions, l'Europe 12 millions, l'exploitant (la Sémitour), deux millions, du mécénat d'entreprises et de particuliers.

Scepticisme localCe que confirme le maire de Montignac, Laurent Mathieu, élu depuis 2008. "Oui, il y a encore du scepticisme autour de Lascaux IV, de la part des Montignacois. Dès mon élection, j'ai entamé les négociations foncières avec l'exploitant agricole pour réserver ses 5 hectares de terrain. Aujourd'hui, je le remercie. Depuis, mon équipe municipale a travaillé avec les services du Département, avec Bernard Cazeau puis Germinal Peiro. Je pense que ce projet est une véritable chance pour notre commune dans les années à venir, pour le commerce et le développement économique et l'emploi. Nous avons des projets autour de Lascaux, notamment hôteliers. Nous sommes en négociation avec un groupe pour l'implantation d'un hôtel 4 étoiles de 100 chambres, qui fait cruellement défaut localement. Quant à la visite d'aujourd'hui, je suis très satisfait. L'émotion est au rendez vous." 

Un aboutissementLascaux IV est surtout le projet d'un homme, le sénateur Bernard Cazeau. Les premières études de faisabilité du dossier remontent à une dizaine d'années. "La grotte originale se trouvait alors en danger, même si actuellement la "chapelle Sixtine de la préhistoire se trouve dans un état remarquable.". L'Etat a exprimé aiors le souhait de sanctuariser la colline de Lascaux. Le projet répond  d'abord à cette nécessité. La Dordogne est renommée pour la préhistoire et aussi pour l'art pariétal. Nous avons créé le Pole préhistoire aux Eyzies, il fallait faire de même pour l'art pariétal. Pour les scientifiques du monde entier, notre département fait référence dans ces deux domaines. Alors, aujourd'hui, c'est un aboutissement de voir naître Lascaux IV. Rien n' a été simple, il a fallu convaincre l'Etat, les collectivités mais je suis persuadé que Lascaux IV fera date."

Le fac similé de la licorne prend place dans la zone d'interprétationPas un simple musée Le site sera notamment constitué d’une représentation complète de Lascaux, pour une immersion totale des visiteurs dans la célèbre « Chapelle Sixtine de la Préhistoire ». Le centre international d'art pariétal mise sur l'utilisation des nouvelles technologies de l'image et du virtuel au service de la médiation. Il se veut être l'outil touristique et culturel de référence pour la mise en valeur et la vulgarisation de l'art pariétal, à partir des représentations peintes et gravées situées dans la grotte de Lascaux. Lascaux 4 proposera à chaque visiteur de vivre une expérience unique et spectaculaire, grâce à des interfaces naturelles qui permettront au visiteur de voir, entendre, toucher, et manipuler (création d'illusions en 3D, jeu de lumières et de sons, parcours scénarisés en réalité augmentée immersive, etc.). La médiation numérique et interactive jouera un rôle clef. Chaque visiteur sera doté d'un compagnon de visite individuel utilisant la technnologie RFID et wifi : chacun sera ainsi en mesure de recueillir des contenus et des informations adaptés à son âge, à ses centres d'intérêt, à son niveau de connaissances. Le visiteur pourra notamment s'instruire sur les travaux des préhistoriens du XIXe siècle à aujourd'hui. Un espace explorera les liens entre l'art des hommes préhistoriques et les artistes contemporains. 

Des oeuvres d'art Un des principaux atouts du site est qu'il proposera au public la réplique quasi intégrale de la célèbre grotte. Et la trentaine d'artistes de l’Atelier des Fac-similés du Périgord (AFSP) a réalisé depuis 2013 de véritables oeuvres d'art. L'ensemble des fac similés représentent près de 900 m2 de parois, répartis en 46 éléments distincts. Les 26 éléments du fac-similé de la grotte sont achevés, et l’ensemble des 20 pièces de l’espace de contemplation sont ou vont être finalisés. L’ensemble des parois exécutées à l’AFSP sont actuellement en cours d'acheminement. Hier, au cours d'une visite de chantier, les élus régionaux et du département, le préfet de région, ont pu assister à l'arrivée d'un fac similé représentant la Licorne, qui a pris sa place dans la salle d'interprétation (zone 3).  Une fois les parois dressées, l’équipe de l’AFSP s’installera sur le site pendant une durée de quelques mois pour effectuer les finitions nécessaires à l’assemblage des parois (jonctions résine sur l’extrados des coques) et les raccords voile de pierre, modelage, patine et peinture à l’intérieur. 

Lascaux IV devrait accueillir à terme  entre 350 et 400 000 visiteurs par an et contribuer au développement de la fréquentation touristique de la Dordogne. L'enjeu est aussi économique, dans un département où le tourisme représente 25 % du PIB. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
14918
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !