aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/06/16 : Les 16 et 17 juillet 2016, Bordeaux vivra au rythme des fanfares. L’association Union Libre organise un weekend en fanfare pour les 10 ans de La Grasse Bande, fanfare du vieux Bordeaux née dans les ateliers de l’école d’architecture et de paysage.

24/06/16 : "Pour la France, pour la Gauche": tel est le thème de la réunion publique qui aura lieu le 29 juin à 18h30 à l'Athénée Municipal de Bordeaux en présence de Stéphane Le Foll, d'Alain Rousset et de l'ensemble des sénateurs et députés PS de Gironde.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

24/06/16 : 1er Forum de l'intérim jeudi 30 juin de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 au Centre Culturel du Passage d'Agen (47). Au menu : rencontres avec des agences d'intérim dans le cadre d’un job dating et 353 postes d’intérimaires à la clé !

23/06/16 : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Alain Vidalies, Sec d’Etat aux Transports souhaite créer une mission conjointe du Conseil de l'environnement et du développement durable, de l'Inspection des finances pour consolider le financement de ces lignes.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/06/16 | Saint-Jean-Pied-de-Port, Plus beau village de France

    Lire

    Cette étape, capitale de la Basse Navarre qui accueille 55 000 pèlerins en partance pour Saint-Jacques-de-Compostelle vient d'être sacrée 154e plus beau village de France- et quatrième du Pays basque - Des fortifications de Vauban à l'église Notre Dame du bout du pont, Garazi -en basque- ce village de 1500 habitants, au pied du fameux col de Roncevaux, franchi par les armées napoléoniennes et les troupes espagnoles de Ferdinand le Catholique a su protéger son patrimoine. La ligne de chemin de fer rénovée Bayonne-Garazi et ce titre vont booster plus encore son tourisme authentique.

  • 29/06/16 | La Solitaire du Figaro s’arrête à La Rochelle

    Lire

    Ils auront parcouru 410 miles, depuis Paimpol, pour finir cette 3e étape de la Solitaire du Figaro à La Rochelle. La ville mettra à l’honneur les 34 skippers et leurs voiliers durant 4 jours de fête, du 5 au 8 juillet. Les bateaux attendus mardi en fin de journée seront amarrés au bassin des chalutiers. Une grande parade des voiliers est prévue le lendemain dans le chenal, à partir de 16h30, avant le départ de la 4e et dernière étape de la course. Retour prévu le jeudi en fin de journée. La remise des prix aura lieu vendredi à 18h30 au bassin des chalutiers. De nombreuses animations sont au programme durant ces 4 jours.

  • 29/06/16 | Théâtre : une compagnie rochelaise à Avignon

    Lire

    L’équipe du Théâtre du Ballon Rouge est en route pour le festival d’Avignon ( 6-24 juillet). La compagnie a été retenue pour figurer parmi les 1400 spectacles hors compétition. Elle est l’unique troupe rochelaise parmi les 34 qui représenteront la grande région à cette occasion. Le théâtre du Ballon Rouge y présentera sa dernière création, « Céleste, deux pieds, dix doigts ». Dany Martinez y aborde de manière drôle et poétique le sujet du handicap et de la différence. A La Rochelle, le spectacle avait fait salle comble dès ses premières représentations, en mars 2016. Il sera de nouveau joué au "Ballon Rouge" à la rentrée.

  • 29/06/16 | Laurent Guimier ce 4 Juillet , Institut Bernard Magrez

    Lire

    « Faut-il sauver les journalistes? » Laurent Guimier directeur de France Info répondra à cette interrogation dont l'intitulé est assez ambigu pour autoriser toutes les critiques, ce 4 juillet, à 19h30 à l'invitation de l'Institut Bernard Magrez à Bordeaux. L'occasion d'entendre un homme que l'on connaît bien en Aquitaine où il a été correspondant d'Europe 1 avant d'occuper d'importantes fonctions au sein du groupe Lagardère et de rejoindre le service public de l'audiovisuel redonnant depuis deux ans des couleurs à la chaîne d'info en continu. (www.institut-bernard-magrez.com )- 16 rue de Tivoli.

  • 28/06/16 | Landes : les priorités - sécurité - du nouveau préfet

    Lire

    Le nouveau préfet des Landes, Frédéric Périssat, a souhaité mardi réfléchir à de nouvelles mesures pour sécuriser notamment les fêtes de Mont-de-Marsan qui se dérouleront sous l'état d'urgence, parlant «de dispositifs plus dimensionnés en terme d'accès, de filtrage et de gestion des flux», sur l'exemple des fan zones de l'Euro. Quant aux CRS nageurs-sauveteurs armés sur les plages cet été, il a estimé qu'en cas d'attaque, «les gens se demanderaient pourquoi des policiers qui sont sur la plage n'ont pas les moyens d'intervenir».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Lascaux IV s'ouvre au monde le 15 décembre

04/03/2016 | Le centre international d'art pariétal de Montignac est annoncé comme un événement culturel majeur de 2016. La réplique de la grotte de Lascaux ouvre le 15 décembre.

Lascaux IV ouvrira au public le 15 décembre et devrait être inauguré en présence du Président de la république

Exceptionnelle par la beauté de ses décors animaliers, la grotte de Lascaux, à Montignac, demeure pour l'humanité, l’image emblématique de l’art pariétal. Depuis plus de 70 ans, date de sa découverte fortuite, on refait Lascaux en image au fil des innovations technologiques et artistiques, notamment pour répondre à l'impérieuse nécessité de préserver l'originale fermée au public depuis 1963. Le 15 décembre, le grand public pourra enfin découvrir Lascaux IV, le centre international d’art pariétal, qui offrira au plus grand monde la reproduction intégrale de la chapelle Sixtine de la Préhistoire.

Le futur centre international de l'art pariétal de Montignac, plus connu sous le nom de Lascaux IV, est annoncé comme l'un des équipements culturels et touristiques de la désormais "grande Aquitaine". Il devrait accueillir entre 350  et 400 000 visiteurs chaque année. Pour le découvrir, les amateurs de préhistoire doivent patienter encore un peu. L'ouverture officielle a été annoncée hier à l'occasion d'une visite de chantier exceptionnelle, en présence des élus de la Région,  des représentants de l'Etat, des élus du Département de la Dordogne. Ce sera finalement le 15 décembre. Car le Département, qui assure la maîtrise d'ouvrage de projet de 50 millions HT, auxquels viennent s'ajouter 7 millions pour la voirie et les aménagements extérieurs, veut assurer l'ouverture dans les meilleures conditions possibles, afin notamment d'éviter les quelques loupés, qu'il y a eu au moment de l'ouverture de la grotte Chauvet en Ardèche. "Oui, aujourd'hui, il y a une certaine forme d'impatience. Mais nous avons la chance extraordinaire d'avoir à proximité Lascaux 2, qui est une réplique partielle de la grotte.  Lascaux II a enregistré 270 000 entrées en 2015. Alors, oui, nous souhaitons prendre le temps, nous donner la possibilité de tester les visites auprès des scolaires, des Périgourdins, de professionnels du tourisme, insiste Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne.
Une visite de chantier a eu lieu jeudi en présences des élus régionaux, départementaux et représentants de l'EtatCe projet très ambitieux pour le département de la Dordogne, n'a pas toujours été bien compris par les Périgourdins eux mêmes, du fait  notamment de son coût élevé.  Pour mémoire, il revient à 50 millions d'euros HT, plus 7 millions pour les aménagements extérieurs. Le financement est assuré par la Région à hauteur de 16,6 millions, le Département, 16,6 millions, l'Etat, 4 millions, l'Europe 12 millions, l'exploitant (la Sémitour), deux millions, du mécénat d'entreprises et de particuliers.

Scepticisme localCe que confirme le maire de Montignac, Laurent Mathieu, élu depuis 2008. "Oui, il y a encore du scepticisme autour de Lascaux IV, de la part des Montignacois. Dès mon élection, j'ai entamé les négociations foncières avec l'exploitant agricole pour réserver ses 5 hectares de terrain. Aujourd'hui, je le remercie. Depuis, mon équipe municipale a travaillé avec les services du Département, avec Bernard Cazeau puis Germinal Peiro. Je pense que ce projet est une véritable chance pour notre commune dans les années à venir, pour le commerce et le développement économique et l'emploi. Nous avons des projets autour de Lascaux, notamment hôteliers. Nous sommes en négociation avec un groupe pour l'implantation d'un hôtel 4 étoiles de 100 chambres, qui fait cruellement défaut localement. Quant à la visite d'aujourd'hui, je suis très satisfait. L'émotion est au rendez vous." 

Un aboutissementLascaux IV est surtout le projet d'un homme, le sénateur Bernard Cazeau. Les premières études de faisabilité du dossier remontent à une dizaine d'années. "La grotte originale se trouvait alors en danger, même si actuellement la "chapelle Sixtine de la préhistoire se trouve dans un état remarquable.". L'Etat a exprimé aiors le souhait de sanctuariser la colline de Lascaux. Le projet répond  d'abord à cette nécessité. La Dordogne est renommée pour la préhistoire et aussi pour l'art pariétal. Nous avons créé le Pole préhistoire aux Eyzies, il fallait faire de même pour l'art pariétal. Pour les scientifiques du monde entier, notre département fait référence dans ces deux domaines. Alors, aujourd'hui, c'est un aboutissement de voir naître Lascaux IV. Rien n' a été simple, il a fallu convaincre l'Etat, les collectivités mais je suis persuadé que Lascaux IV fera date."

Le fac similé de la licorne prend place dans la zone d'interprétationPas un simple musée Le site sera notamment constitué d’une représentation complète de Lascaux, pour une immersion totale des visiteurs dans la célèbre « Chapelle Sixtine de la Préhistoire ». Le centre international d'art pariétal mise sur l'utilisation des nouvelles technologies de l'image et du virtuel au service de la médiation. Il se veut être l'outil touristique et culturel de référence pour la mise en valeur et la vulgarisation de l'art pariétal, à partir des représentations peintes et gravées situées dans la grotte de Lascaux. Lascaux 4 proposera à chaque visiteur de vivre une expérience unique et spectaculaire, grâce à des interfaces naturelles qui permettront au visiteur de voir, entendre, toucher, et manipuler (création d'illusions en 3D, jeu de lumières et de sons, parcours scénarisés en réalité augmentée immersive, etc.). La médiation numérique et interactive jouera un rôle clef. Chaque visiteur sera doté d'un compagnon de visite individuel utilisant la technnologie RFID et wifi : chacun sera ainsi en mesure de recueillir des contenus et des informations adaptés à son âge, à ses centres d'intérêt, à son niveau de connaissances. Le visiteur pourra notamment s'instruire sur les travaux des préhistoriens du XIXe siècle à aujourd'hui. Un espace explorera les liens entre l'art des hommes préhistoriques et les artistes contemporains. 

Des oeuvres d'art Un des principaux atouts du site est qu'il proposera au public la réplique quasi intégrale de la célèbre grotte. Et la trentaine d'artistes de l’Atelier des Fac-similés du Périgord (AFSP) a réalisé depuis 2013 de véritables oeuvres d'art. L'ensemble des fac similés représentent près de 900 m2 de parois, répartis en 46 éléments distincts. Les 26 éléments du fac-similé de la grotte sont achevés, et l’ensemble des 20 pièces de l’espace de contemplation sont ou vont être finalisés. L’ensemble des parois exécutées à l’AFSP sont actuellement en cours d'acheminement. Hier, au cours d'une visite de chantier, les élus régionaux et du département, le préfet de région, ont pu assister à l'arrivée d'un fac similé représentant la Licorne, qui a pris sa place dans la salle d'interprétation (zone 3).  Une fois les parois dressées, l’équipe de l’AFSP s’installera sur le site pendant une durée de quelques mois pour effectuer les finitions nécessaires à l’assemblage des parois (jonctions résine sur l’extrados des coques) et les raccords voile de pierre, modelage, patine et peinture à l’intérieur. 

Lascaux IV devrait accueillir à terme  entre 350 et 400 000 visiteurs par an et contribuer au développement de la fréquentation touristique de la Dordogne. L'enjeu est aussi économique, dans un département où le tourisme représente 25 % du PIB. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
9115
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !