18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Le château de Commarque, 15 000 ans d'histoire à livre ouvert

16/05/2014 | Juché sur un piton rocheux, dominant la vallée de la Beune, Commarque, conserve les traces des hommes qui s'y sont succédé durant quinze mille ans.

Le château de Commarque, propriété d'Hubert de Commarque, poursuit sa renaissance.

Situé sur la commune des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, le château de Commarque en impose avec son donjon monumental et ses ruines qui descendent dans la vallée de la Beune. Ce site exceptionnel a été sauvé de l'oubli grâce à l'extraordinaire ténacité de son propriétaire, qui mène depuis plus de 40 ans, d'importantes campagnes de travaux qui se poursuivent encore aujourd'hui. Depuis la grotte préhistorique, située sous les abris troglodytiques, en grimpant par les ruelles du village médiéval fortifié, jusqu'au donjon, Commarque séduit par la magie du lieu.

Depuis une douzaine d'années, le château de Commarque, situé à quelques kilomètres des Eyzies dévoile ses nombreux secrets au public. L'an dernier, il a accueilli 43 000 visiteurs et le début de saison touristique s'annonce prometteur. Au coeur d'un écrin de verdure, surgit Commarque, son donjon vertigineux perché à 40 mètres au dessus du castrum des XII et XIII e siècles. La majesté des lieux est à couper le souffle. Son destin chaotique a fait qu'à la fin du XVI e siècle, il fut abandonné. Pendant 300 ans, il fut  peu à peu envahi par la végétation, presque englouti ;  il servit notamment de carrière de pierres. Son sauvetage, on le doit à la ténacité d'un homme, le propriétaire actuel des lieux. Hubert de Commarque consacre depuis un demi siècle son temps et son énergie à le faire renaître. Pas à pas, dès 1962, avant de racheter dix ans plus tard son  château, berceau de sa famille, il déblaya des tonnes de roches, des monticules de terres, il déboisa sans relâche pour sauver, la chapelle Saint Jean, les maisons fortifiées de ce village qui compta jusqu'à 500 habitants, les ruelles, le corps de logis. "Puis, j'ai souhaité l'ouvrir au public en proposant un parcours de visite qui ne laisse qu'une empreinte légère et réversible dans un  environnement préservé." Commarque est situé au coeur de la vallée de la Beune, un des berceaux de l'humanité, tout proche de la Vallée Vézère. La présence de l'eau, grâce à une source millénaire, du gibier, du bois, témoignent d'une présence lontaine de l'Homme. Le site  de Commarque a reçu 43 000 visiteurs en 2013

Dans les couloirs du temps
Peu d'endroits comme Commarque peuvent se prévaloir d'un site archéologique et d'un momument marquant, avec comme écrin, un paysage préservé. C'est ainsi que les visiteurs peuvent imaginer voir évoluer les hommes de différentes périodes, préhistoire, protohistoire, période médiévale. A Commarque, il est à la fois passionnant et difficile de démêler les couches et les couloirs du temps qui se superposent et les nombreuses marques humaines qui ont traversé les siècles.  Sous le château à droite, une porte blindée protège la grotte de Commarque, découverte en août 1915 par les préhistoriens l'Abbé Breuil et Pierre Paris. Cette grotte, fermée au public, mais dont une exposition lui est consacrée dans la salle du premier étage du Donjon, renferme des dizaines de figures de la période Magdalénienne (15 000 ans avant J_C).  La plus célèbre est la représentation d'un cheval grandeur nature en bas relief, saississant de réalisme. On trouve  une grande majorité d'animaux, de nombreuses représentations féminines. Actuellement, une équipe de scientifiques du CNRS poursuit ses recherches autour de Jacques Jaubert et de Camille Bourdier. Toujours, au dessous du château, dans les abris troglodytiques, planent la présence et les âmes de nos lointains aïeux qui ont vécu ici du Néolithique jusqu'au Moyen âge tardif.  Puis le château a été construit à la fin du XII e siècle. Les campagnes de fouilles menées en 2003, 2004 et 2006 et les travaux historiques sur les archives ont démontré que plusieurs lignées cohabitaient sur le site de Commarque, dont les noms reviennent sans cesse dans les documents des XIIe, XIIIe, XIVe siècles : les Beynac, les Cendrieux, les Commarque, les Escars et les Gondrix. 

A Commarque, les chantiers se poursuivent

Offrir un lieu de rêves et d'émotion. La particularité du site de Commarque est qu'il n'est pas figé dans le temps. Au cours de de la visite, les visiteurs pourront rencontrer des équipes d'architectes, des maçons, des charpentiers, une équipe de bénévoles en plein nettoyage. "Mon ambition intacte consiste à révéler toujours plus la richesse du site avec la constante exigence de préserver son intégrité et sa magie. Pour ce faire, des dégagements, des recherches historiques et des travaux monumentaux s'imposent encore," souligne le maître des lieux. Le gros chantier de ces prochains mois consiste en la restauration des corps de logis seigneuriaux construits entre le XIII e et le XVIe siècles. "Cet édifice a compté quatre niveaux mais aujourd'hui, toutes les structures ont disparu et seuls subsistent les murs imposants des façades. La restauration se fera au plus près des vestiges archéologiques et de l'interprétation du bâti, poursuit Hubert de Commarque. Le montant du chantier est estimé à un million d'euros dont 40% pris en charge par l'Etat. Il doit débuter sous peu. La maison du four recouverte de toits de lauze avec la reconstitution d'un four à pain est aussi en cours de chantier. C'est ainsi que de nos jours, Hubert de Commarque, dépositaire d'une illustre lignée de chevaliers, poursuit l'aventure des Commarque et de leur château, en souhaitant offrir aux générations futures un lieu de rêve et d'émotions aux enseignements multiples sur leur passé et l'histoire de l'humanité.  
Pour tous renseignements www.commarque.com et 05 53 59 00 25

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1617
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !