Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/12/18 : Concours Agrinove : inscription jusqu’au 31 mars 2019. Son but : mettre en avant les innovations en amont de l’agriculture. A la clé notamment : 15 000€ pour le 1er prix. Infos : 05 53 97 71 53 / contact@agrinove-technopole.com.

18/12/18 : Rochefort (17) : en vue du "contexte économique morose", la ville de Rochefort a décidé de rendre ses emplacements de parking du centre-ville gratuits le temps de Noël, du 21 décembre au 1 janvier inclus, afin de favoriser l'accès aux commerces.

17/12/18 : En visite ce lundi en Dordogne, Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, a signé la convention ANRU à Coulounieix Chamiers avec les différents partenaires. L’État finance ce projet d’un coût total de 49 M€, à hauteur de 14 M€.

17/12/18 : Alain Juppé a annoncé ce lundi que la place des Quinconces, à Bordeaux, serait transformée en parking gratuit les 22, 23 et 24 décembre pour "faciliter l'accès aux commerces du centre-ville", touchés économiquement par les mouvements sociaux.

17/12/18 : Deux-Sèvres : la 7e édition de Capr'Inov a attiré 7000 visiteurs. 250 produits (dont 230 laitiers) de 8 pays ont participé aux concours : 21 médailles d’or, 46 d’argent et 53 de bronze ont été décernées, et 4 Capr’I d’Or à des entreprises innovantes.

17/12/18 : En mairie de Biarritz, en début d'après-midi, on aurait pris acte de la non venue du président Macron à la préparation du sommet du G7. Information non officiellement confirmée de la préfecture mais qui serait parvenue à certains élus de cette source

17/12/18 : En marge de sa visite en Dordogne, Jacqueline Gourault a rencontré des Gilets jaunes : il fut question du référendum d'initiative citoyenne et de désertification médicale lors de sa visite à Lanouaille, où doit être implantée une maison de santé.

17/12/18 : Les retraités lot-et-garonnais battront le pavé le 18 décembre à 15 h 00 devant la Préfecture à Agen. "Déçus par les annonces du Président E. Macron" , ces derniers préciseront leurs revendications auprès de la Préfète.

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/12/18 | Journée internationale des migrants vue de Pau

    Lire

    Ce 18 décembre à 18h, à l’occasion de la journée internationale des migrants, un cercle de silence se tiendra Place Clémenceau à Pau avec la Maison des Citoyen.ne.s du Monde des Pyrénées-Atlantiques. Tout au long de l’année, cette association coordonne un programme d’accompagnement de demandeurs d’asile dans leur apprentissage du français. Près de 90 demandeurs d’asile et réfugiés ont bénéficié de cet accompagnement qui permet aussi de tisser du lien social et de lutter contre les préjugés.

  • 18/12/18 | Charente-Maritime : Bussereau demande un Grenelle social et financier

    Lire

    Lors de la session du conseil départemental 17 ce lundi, les élus sont revenus sur le mouvement des gilets jaunes. Une motion du groupe LR a été proposée pour demander au gouvernement "de s'appuyer sur les élus locaux [...] afin d'engager au plus vite un dialogue constructif avec les Français". Quelques jours plus tôt, Dominique Bussereau avait déjà demandé au gouvernement une sorte de Grenelle sur le pouvoir d'achat, le social, la fiscalité et la transition écologique, ainsi qu'une réflexion sur la décentralisation.

  • 17/12/18 | "Péages gratuits" : Vinci veut écrire aux automobilistes

    Lire

    Ce lundi, on a appris l'intention de la société Vinci Autoroutes (gérant notamment le péage de Virsac) d'adresser des lettres aux automobilistes ayant profité des opérations "péages gratuits" organisées dans le cadre des manifestations des gilets jaunes, pour les inciter à "payer le péage correspondant à leur trajet". Les automobilistes dont la plaque d'immatriculation a été détectée à l'entrée aux entrées et sorties de péage seront concernées par ces demandes, même si aucune pénalité n'a pour l'instant été annoncée par le gestionnaire en cas de refus.

  • 17/12/18 | Justice : les frères Cazabonne condamnés

    Lire

    Le sénateur et ancien maire de Talence a été condamné ce lundi par le tribunal correctionnel de Bordeaux à une amende de 5000 euros pour prise illégale d'intérêt mais relaxé pour les accusations de favoritisme. Ce dernier, tout comme son frère Didier Cazabonne (élu adjoint à la mairie de Bordeaux), avaient des parts dans une entreprise (qu'ils avaient fondée) ayant décroché des marchés de fournitures de bureaux à la mairie de Talence. Didier Cazabonne, lui, a été reconnu coupable d'abus de bien sociaux et a écopé de 10 000 euros d'amende pour s'être fait rembourser sans justification près de 35 000 euros de frais kilométriques.

  • 17/12/18 | Des craintes pour le lycée Arnaut Daniel de Ribérac

    Lire

    Les enseignants du Lycée Arnaut Daniel de Ribérac sont inquiets. Elus et enseignants s’accordent à dire que si la réforme du bac est appliquée le lycée fermera ses portes d'ici quelques années. L’établissement demande la reconnaissance de l’option cinéma comme spécialité or il vient d’être informé qu’il la garderait facultative, en raison de la proximité de la ville avec Angoulême et Sarlat. Didier Bazinet et Nicole Gervaise, élus départementaux demandent un rendez-vous au Recteur d’Académie.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le château de Commarque développe la médiation culturelle

13/05/2018 | Aude et son frère Jean ont repris le flambeau de leur père Hubert de Commarque qui a consacré un demi-siècle à faire renaître le château de Commarque aux Eyzies.

Le château de Commarque s'ouvre à la médiation culturelle

Pour cette saison touristique, la visite du château de Commarque s'enrichit: les visiteurs pourront découvrir d'ici quelques jours dans l'une des salles basses la nouvelle exposition consacrée à la grotte préhistorique( période Magdalénienne) qui se trouve sous le village castral. Grâce aux nouvelles technologies et à une scénographie réinventée, le public peut comprendre la beauté et l'intérêt scientifique de celle ci. Un film en 3 D de la grotte permet de découvrir l'intérieur de cette dernière, comme si vous y étiez. Une mise en 3D complète du site a été réalisée.

C'est Aude de Commarque, qui conduit la visite du château de Commarque. Guide et formée à la médiation culturelle, la jeune femme secondée par son frère ainé Jean, poursuit l'oeuvre de ses parents.  Hubert de Commarque et son épouse ont racheté le site au début des années soixante dix avec la ferme ambition d'entreprendre sa renaissance. Au coeur d'un écrin de verdure, surgit Commarque, son donjon vertigineux perché à 40 mètres au dessus du castrum des XII et XIII e siècles. La majesté des lieux est à couper le souffle. Son destin chaotique a fait qu'à la fin du XVI e siècle, il fut abandonné. Pendant 300 ans, il fut  peu à peu envahi par la végétation, presque englouti. Hubert de Commarque a consacré sa vie et son énergie à lui redonner sa splendeur d'antan.  Depuis quinze ans, le site est ouvert au public et reçoit 50 000 visiteurs par an, depuis que la famille de Commarque en assure elle même la gestion, il y a 5 ans.

 Aude  de Commarque reprend le flambeau familial


Peu d'endroits comme Commarque peuvent se prévaloir d'un site archéologique et d'un monument marquant, avec comme écrin, un paysage préservé. C'est ainsi que les visiteurs peuvent imaginer voir évoluer les hommes de différentes périodes, préhistoire, protohistoire, période médiévale.  Le château a été construit à la fin du XII e siècle. Les campagnes de fouilles et les travaux historiques sur les archives ont démontré que plusieurs lignées cohabitaient sur le site de Commarque, dont les noms reviennent sans cesse dans les documents des XIIe, XIIIe, XIVe siècles : les Beynac, les Cendrieux, les Commarque, les Escars et les Gondrix. A Commarque, il est à la fois passionnant et difficile de démêler les couches et les couloirs du temps qui se superposent et les nombreuses marques humaines qui ont traversé les siècles. Aude nous conduit donc des cluzeaux (habitations aménagées dans la falaise, habitées depuis le Néolithique), jusqu'au castrum, en passant par la chapelle Saint Jean, les ruelles. Les visiteurs peuvent désormais découvrir le résultat du chantier titanesque de la restauration du corps de logis.  Il a nécessité plus de 78 mètres d'échafaudage. Le gros oeuvre est enfin achevé et les salles ont été aménagées : on peut notamment y trouver des jeux anciens.

La maquette du Château de Commarque en 3 DPartage des connaissances avec les visiteurs

"Notre souhait est de faire partager au grand public les connaissances et les résultats de ces recherches et travaux scientifiques, les rendre accessibles et disponibles à nos visiteurs, poursuit la jeune femme.  Aude de Commarque a developpé de nouveaux projets avec l'introduction de la 3 D et des nouvelles technologies qui donnent une vraie plus value à la visite, tout en respectant l'âme des lieux.
D'ici la fin mai, il sera possible de descendre dans les entrailles du château fort pour découvrir dans l'une des salles basses (romane et gothique), la nouvelle exposition consacrée à la grotte préhistorique de Commarque, située sous le château. Découverte en 1915, par les préhistoriens l'Abbé Breuil et Pierre Paris, elle est fermée au public par souci de conservation. Sur le plan scientifique, elle offre un intérêt majeur car elle contient des dizaines de figures de la période Magdalénienne (15 000 ans - 16 000  avant J-C).  La plus célèbre est la représentation d'un cheval grandeur nature en bas relief, saississant de réalisme. On trouve  une grande majorité d'animaux, de nombreuses représentations féminines. "La grotte est largement évoquée au cours de la visite mais il y avait une certaine frustration. Avoir cette salle entièrement dédiée à la préhistoire, c'était une envie. On réintègre la préhistoire au coeur de l'histoire,  dans une ambiance immersive, tamisée et sonore, poursuit la maîtresse des lieux.

Susciter l'émotion

Le centre national de préhistoire a procédé à un relevé précis en 3 D  de la grotte et a entrepris de nouvelles recherches fondamentales. Un film 3 D permet de visiter l'intérieur comme si vous si étiez. "On y a intégré un contexte géographique avec les gisements sculptés qui sont autour de Commarque. Nous sommes au coeur de la vallée mondiale de la sculpture. La grotte est contemporaine de Cap Blanc," explique Aude de Commarque.  La famille de Commarque a souhaité intégrer ce travail et a fait appel à une agence d'infographie de Périgueux pour créer un film en 3 D et un outil de médiation culturelle. Les visiteurs vont avoir l'occasion de visiter la grotte de façon virtuelle, d'ici fin mai et identifier les différentes sculptures. Le film est construit pour toucher l'émotion du visiteur.  Le public pourra découvrir  également le mode de vie des habitants. La vidéo de 5 minutes a été construite de façon à ce qu'elle puisse évoluer.  Une mise en 3 D complète du site offre un nouveau regard sur le castrum. Grâce aux nouvelles technologies, vous aurez un aperçu de l'évolution du bâti, du néolithique au Moyen-Age. Cela se fera sous forme de vidéo projetée dans la salle des Logis.  "Notre volonté aussi est de de développer l'inter-activité avec le public, nous le faisons depuis plusieurs années avec les ateliers proposés aux visiteurs, les nouvelles technologies offrent de multiples possibilités; c'est à mon sens la meilleur façon d'offrir aux générations futures du rêve, de l'émotion et des enseignements multiples sur leur passé et l'histoire de l'humanité", observe Aude de Commarque. 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4563
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !