Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/19 : Compte-tenu des conditions climatiques le Conseil Régional a suspendu les transports scolaires ce mardi soir dans le secteur de Thiviers (Dordogne). Les parents doivent venir chercher leurs enfants dans les établissements scolaires.

22/01/19 : La Dordogne est en alerte jaune neige et verglas ce mardi jusqu'à 18 h. Des chutes de neige sont possibles dès le début de matinée à l'est de l'axe Nontron et Sarlat. Suivez les évolutions météorologiques sur les sites de Météo France, Info route.

22/01/19 : La Rochelle : une réunion publique de présentation du projet de protection contre les submersions marines du quartier de Port-Neuf se tient mardi 22 janvier à 18h30 à la Maison de quartier de Port Neuf, Place de l’île-de-France.

21/01/19 : Dans un propos à France 3 Vincent Feltesse, ancien président de la Communauté urbaine de Bordeaux et membre de la minorité municipale, indique qu'il a signifié à Olivier Faure son départ du PS :J'ai besoin de continuer à produire, le PS empêche ça." 

21/01/19 : Construction de la retenue d'eau de Caussade. La préfète du 47 a fait apposer des scellés sur les engins de chantier. Par arrêté du 14 décembre 2018, les travaux de construction de cette retenue d’eau est suspendue et se poursuivent illégalement.

21/01/19 : Pour éviter les débordements des manifestations des gilets jaunes à Bordeaux, l'association des commerçants à décidé de décaler la braderie, organisée traditionnellement du jeudi au samedi. Elle se tiendra donc du mercredi 6 au vendredi 8 février.

21/01/19 : Ce mercredi 23 janvier, le service V3 (vélos en libre-service) de Bordeaux Métropole change de système d’exploitation pour un plus moderne. Une coupure totale du service aura donc lieu de 8h00 à 9h00 avec une réouverture progressive des stations.

20/01/19 : Pour la première fois depuis le début du mouvement, les gilets jaunes de Dordogne ont organisé samedi à l’occasion de l’acte X, un rassemblement départemental à Bergerac. Environ 1400 personnes ont défilé dans les rues de la sous préfecture.

19/01/19 : Nouvelles violences et affrontements avec incendies de véhicules en fin d'après-midi à Bordeaux: la manifestation GJ a dégénéré, les casseurs sont entrés en action et les forces de l'ordre ont dû recourir aux véhicules blindés

18/01/19 : Bordeaux: l'opération de parking gratuit place des Quinconces reconduite ce dimanche et étendue à demain samedi et jusqu’à la fin des soldes : environ 400 places de stationnement libre de 9h30 à 20h chaque samedi et dimanche jusqu'aux 16 et 17 février

18/01/19 : Le nouveau service de location de vélos de l'agglomération du Grand Périgueux s'appellera "Périvélo". 400 deux-roues (à assistance électrique, pliants, vélos classiques) seront progressivement mis à disposition pour les usagers à partir du printemps.

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/01/19 | Une délégation Régionale pour l'UNICEM

    Lire

    La plus grande région de la filière a enfin son syndicat! L'Union Nationale des Industries de Carrières et Matériaux de Construction (UNICEM) Nouvelle-Aquitaine vient de naître de la fusion des trois syndicats des anciennes régions. Patrice Gazzarin, ex-président de l'UNICEM Aquitaine, a été élu à la tête du syndicat. En 2017, l'UNICEM représentait sur le territoire néo-aquitain, plus de 4 300 emplois directs, pour 345 entreprises et plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires.

  • 22/01/19 | Le Crédit Agricole engagé pour l'artisanat

    Lire

    Faciliter la préparation et la réalisation des travaux des clients Girondins. Tel est le but du partenariat qui vient de naître entre le Crédit Agricole d'Aquitaine et One Artisan. Créé en 2014, One Artisan est un service d'apporteur d'affaires pour les professionnels du bâtiment mais aussi de recommandation d'artisan pour les particuliers. Grâce à ce partenariat, les clients du Crédit Agricole pourront bénéficier, s'ils le souhaitent, d'une solution de financement pour leurs travaux.

  • 22/01/19 | Limoges a du cœur !

    Lire

    La préfecture limousine vient d'être récompensée pour sa lutte contre l'arrêt cardiaque. En effet, la Fondation AJILA a remis le Label 2019 "Ma Commune a du Cœur" à la Ville de Limoges pour saluer sa politique de lutte et de formation face à l'arrêt cardiaque. Depuis 2011, la Ville s'est engagée dans une campagne de déploiement de défibrillateurs automatisés sur son territoire. Les limougeauds ont ainsi 37 défibrillateurs mis à leur disposition dans plusieurs lieux public.

  • 22/01/19 | Région : quatre appels à projets (re)lancés

    Lire

    2019 sous le signe de la coopération européenne et internationale ! Le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine lance, ou relance, des appels à projets sur ce thème. Ainsi, le lien avec la Communauté autonome d'Aragon (Espagne) sur l'éducation et la formation est renouvelé. La Région soutient également le développement solidaire et Éducation à la Citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI) à travers deux projets. Le dernier projet concerne le renforcement des échanges avec le Québec.

  • 22/01/19 | Poursuite de sa croissance à l'export pour le Cognac

    Lire

    Le cognac confirme son développement sur ses marchés en 2018, avec des expéditions en croissance de plus de 3% en volume et près de 2% en valeur. Au total, 204,2 millions de bouteilles ont été expédiées, pour un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros. Les Etats-Unis restent les plus gros consommateurs (87,4 millions de bouteilles), tandis que le développement d'un nouveau marché vers le Moyen-Orient se confirme, avec 5,6% de croissance et 60 millions de bouteilles exportées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le château de Commarque développe la médiation culturelle

13/05/2018 | Aude et son frère Jean ont repris le flambeau de leur père Hubert de Commarque qui a consacré un demi-siècle à faire renaître le château de Commarque aux Eyzies.

Le château de Commarque s'ouvre à la médiation culturelle

Pour cette saison touristique, la visite du château de Commarque s'enrichit: les visiteurs pourront découvrir d'ici quelques jours dans l'une des salles basses la nouvelle exposition consacrée à la grotte préhistorique( période Magdalénienne) qui se trouve sous le village castral. Grâce aux nouvelles technologies et à une scénographie réinventée, le public peut comprendre la beauté et l'intérêt scientifique de celle ci. Un film en 3 D de la grotte permet de découvrir l'intérieur de cette dernière, comme si vous y étiez. Une mise en 3D complète du site a été réalisée.

C'est Aude de Commarque, qui conduit la visite du château de Commarque. Guide et formée à la médiation culturelle, la jeune femme secondée par son frère ainé Jean, poursuit l'oeuvre de ses parents.  Hubert de Commarque et son épouse ont racheté le site au début des années soixante dix avec la ferme ambition d'entreprendre sa renaissance. Au coeur d'un écrin de verdure, surgit Commarque, son donjon vertigineux perché à 40 mètres au dessus du castrum des XII et XIII e siècles. La majesté des lieux est à couper le souffle. Son destin chaotique a fait qu'à la fin du XVI e siècle, il fut abandonné. Pendant 300 ans, il fut  peu à peu envahi par la végétation, presque englouti. Hubert de Commarque a consacré sa vie et son énergie à lui redonner sa splendeur d'antan.  Depuis quinze ans, le site est ouvert au public et reçoit 50 000 visiteurs par an, depuis que la famille de Commarque en assure elle même la gestion, il y a 5 ans.

 Aude  de Commarque reprend le flambeau familial


Peu d'endroits comme Commarque peuvent se prévaloir d'un site archéologique et d'un monument marquant, avec comme écrin, un paysage préservé. C'est ainsi que les visiteurs peuvent imaginer voir évoluer les hommes de différentes périodes, préhistoire, protohistoire, période médiévale.  Le château a été construit à la fin du XII e siècle. Les campagnes de fouilles et les travaux historiques sur les archives ont démontré que plusieurs lignées cohabitaient sur le site de Commarque, dont les noms reviennent sans cesse dans les documents des XIIe, XIIIe, XIVe siècles : les Beynac, les Cendrieux, les Commarque, les Escars et les Gondrix. A Commarque, il est à la fois passionnant et difficile de démêler les couches et les couloirs du temps qui se superposent et les nombreuses marques humaines qui ont traversé les siècles. Aude nous conduit donc des cluzeaux (habitations aménagées dans la falaise, habitées depuis le Néolithique), jusqu'au castrum, en passant par la chapelle Saint Jean, les ruelles. Les visiteurs peuvent désormais découvrir le résultat du chantier titanesque de la restauration du corps de logis.  Il a nécessité plus de 78 mètres d'échafaudage. Le gros oeuvre est enfin achevé et les salles ont été aménagées : on peut notamment y trouver des jeux anciens.

La maquette du Château de Commarque en 3 DPartage des connaissances avec les visiteurs

"Notre souhait est de faire partager au grand public les connaissances et les résultats de ces recherches et travaux scientifiques, les rendre accessibles et disponibles à nos visiteurs, poursuit la jeune femme.  Aude de Commarque a developpé de nouveaux projets avec l'introduction de la 3 D et des nouvelles technologies qui donnent une vraie plus value à la visite, tout en respectant l'âme des lieux.
D'ici la fin mai, il sera possible de descendre dans les entrailles du château fort pour découvrir dans l'une des salles basses (romane et gothique), la nouvelle exposition consacrée à la grotte préhistorique de Commarque, située sous le château. Découverte en 1915, par les préhistoriens l'Abbé Breuil et Pierre Paris, elle est fermée au public par souci de conservation. Sur le plan scientifique, elle offre un intérêt majeur car elle contient des dizaines de figures de la période Magdalénienne (15 000 ans - 16 000  avant J-C).  La plus célèbre est la représentation d'un cheval grandeur nature en bas relief, saississant de réalisme. On trouve  une grande majorité d'animaux, de nombreuses représentations féminines. "La grotte est largement évoquée au cours de la visite mais il y avait une certaine frustration. Avoir cette salle entièrement dédiée à la préhistoire, c'était une envie. On réintègre la préhistoire au coeur de l'histoire,  dans une ambiance immersive, tamisée et sonore, poursuit la maîtresse des lieux.

Susciter l'émotion

Le centre national de préhistoire a procédé à un relevé précis en 3 D  de la grotte et a entrepris de nouvelles recherches fondamentales. Un film 3 D permet de visiter l'intérieur comme si vous si étiez. "On y a intégré un contexte géographique avec les gisements sculptés qui sont autour de Commarque. Nous sommes au coeur de la vallée mondiale de la sculpture. La grotte est contemporaine de Cap Blanc," explique Aude de Commarque.  La famille de Commarque a souhaité intégrer ce travail et a fait appel à une agence d'infographie de Périgueux pour créer un film en 3 D et un outil de médiation culturelle. Les visiteurs vont avoir l'occasion de visiter la grotte de façon virtuelle, d'ici fin mai et identifier les différentes sculptures. Le film est construit pour toucher l'émotion du visiteur.  Le public pourra découvrir  également le mode de vie des habitants. La vidéo de 5 minutes a été construite de façon à ce qu'elle puisse évoluer.  Une mise en 3 D complète du site offre un nouveau regard sur le castrum. Grâce aux nouvelles technologies, vous aurez un aperçu de l'évolution du bâti, du néolithique au Moyen-Age. Cela se fera sous forme de vidéo projetée dans la salle des Logis.  "Notre volonté aussi est de de développer l'inter-activité avec le public, nous le faisons depuis plusieurs années avec les ateliers proposés aux visiteurs, les nouvelles technologies offrent de multiples possibilités; c'est à mon sens la meilleur façon d'offrir aux générations futures du rêve, de l'émotion et des enseignements multiples sur leur passé et l'histoire de l'humanité", observe Aude de Commarque. 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4755
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !