Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

  • 14/05/18 | Bordeaux fait le point avec Darwin

    Lire

    Le maire de Bordeaux a réuni ce matin en mairie de Bordeaux des représentants de l'éco-système Darwin et de Bordeaux Métropole aménagement pour tenter de réconcilier les deux parties, en conflit depuis plus d'un an sur des emprises de la caserne Niel. Il a confirmé la cession à Darwin de deux hangars déjà occupés de manière provisoire (skate-park et dépôt Emmaüs), sous la forme d'un potentiel futur bail emphytéotique. En revanche, pas question de céder du terrain sur les 2000 mètres carrés de l'actuelle ferme urbaine : elle sera bien remplacée par la construction d'un parking prévu dans le cadre de la ZAC Bastide-Niel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le château du Bouilh, l'oeuvre de Victor Louis à Saint André de Cubzac, est ouvert au public

14/07/2008 |

Le château du Bouilh

C'est l'un des plus beaux témoignages du XVIIIème siècle en Aquitaine. Classé monument historique depuis 1943, le château du Bouilh, conçu par l'architecte Victor Louis, à Saint André de Cubzac, recèle de somptueux intérieurs et de splendides jardins. A l'origine, il a été construit pour y recevoir le roi Louis XVI. Mais, avec la révolution, ce qui devait être une oeuvre majestueuse, dans la lignée de Versailles, restera inachevée.

Aucun château de la Guienne « n'était digne de recevoir Sa Majesté Louis XVI, le roi de France ». Seigneur du Cubzaguais, le Marquis Jean Frédéric de La Tour du Pin Gouvernet, lieutenant général des Armées du Roi, personnage important de la cour, proposa donc d'ériger un château qui serait digne d'accueillir son roi. Il s'adressa donc à l'un des meilleurs architectes de l'époque, Victor Louis, qui a notamment dessiné le grand théâtre de Bordeaux au XVIIIème siècle. Mais, nommé ministre de la guerre par Louis XVI en 1789, lors de la révolution française, Jean Frédéric de La Tour du Pin Gouvernet, a dû rapidement stopper la construction du château pour ne pas être suspecté d'utiliser les deniers de l'État, à des fins personnelles. Compromis trois ans après dans le procès de la reine Marie-Antoinette, il fût confronté à elle, puis arrêté comme suspect, condamné à mort le 28 avril 1794 et guillotiné le même jour !

La révolution française a stoppé les travaux du châteaux du Bouilh
A la suite de ces évènements, le château resta inachevé. "Si le château avait été terminé, il aurait eu la splendeur et la grandeur de Versailles", rappelle, avec émotion, l'une des actuelles héritières, Chantal de Feuilahde, qui se charge de faire visiter le château du Bouilh l'été. En effet, le plan initial était grandiose. Il comportait une vaste colonnnade, avec une galerie ouverte servant de terrasse, pour la promenade, reliant une rotonde centrale couverte d'une coupole à deux corps de logis principaux, formant des ailes aux extrémités. L'oeuvre n'aura été réalisée qu'à moitié.Seuls le corps de logis de l'ouest et la galerie ont été terminés, celui de l'est est resté à l'état de projet. Bien qu'inachevé, le château du Bouilh n'en demeure pas moins comme l'un des plus grands châteaux de la région, ce qui laisse deviner ce qu'aurait été ce somptueux projet, s'il avait été terminé.

Le château du Bouilh pourrait quitter le giron familial
Bien que faisant partie du patrimoine national, il ne fût pas vendu comme propriété nationale. Sous la Restauration, il reviendra à son héritier, Frédéric Séraphin, qui fût ambassadeur à Turin et en Espagne, ministre de la France à La Haye. Deux ans avant de décéder, il vendit le château en 1835 à un créole réunionnais Florentin Hubert de Montfleury. Son fils est Henri Hubert Delisle, homme politique français, représentant du peuple à l'Assemblée de 1848 et gouverneur de l'île de La Réunion. En 1864, Noéline Hubert de l'Isle épousa Edouard de Feuilhade de Chauvin. Le château du Bouilh appartient aujourd'hui à ses descendants. Mais, "son entretien coûte cher", note Chantal de Feuilhade, même si le bien fait l'objet d'une indivision dans la famille. Il se pourrait donc qu'à terme le château quitte le giron familial. Inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques en 1938, classé Monument Historique par arrêté du 17 mars 1943, sa valeur est estimée à plus de 15 millions d'euros.

Nicolas César

Les curiosités du château du Bouilh :

Le château d'eau est remarquable et s'étend sous une terrasse, c'est un vaste bâtiment de forme octogonale percé de plusieurs portes. Au centre du massif en pierre s'élève la tour octogonale qui domine la terrasse comme un donjon. La machine hydraulique est un monument impressionnant. Le réservoir à bascule permettait de faire monter les eaux dans un autre réservoir d'où elles se distribuaient par divers canaux.
Par ailleurs, en accès libre toute l'année, les jardins offrent une très belle vue sur la vallée de la Dordogne. On s'intéressera également aux vins du domaine, dont les 48 ha de vignes affichent une moyenne d'âge de 35 ans et produisent un bordeaux supérieur plusieurs fois médaillé d'or, qui a la particularité de vieillir en fûts dans des chais souterrains, creusés dans le roc (une ancienne carrière souterraine).

Infos pratiques :

Route du Bouilh
ST ANDRE DE CUBZAC

Tél : 05 57 43 01 45

Visites intérieures guidées, du 1er juillet au 30 septembre, le jeudi, samedi, dimanche et jours fériés de 14h30 à 18h30. Toute l'année sur rendez-vous pour les groupes. Visites libres du parc toute l'année sauf le dimanche. Vente de vin.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2348
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !