18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Le design fait son entrée à la Vieille Eglise de Mérignac

17/02/2014 | Du 15 février au 6 avril prochain, la Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac accueille sa première exposition de design avec "Mesures et démesure" de Vincent Poujardieu

Table Z, Vincent Poujardieu

Elle ose tout cette Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac, c'est sans doute à ça qu'on la reconnaît. Après avoir accueilli des grands noms de la photographie comme Martin Parr et ses clichés colorés et acerbes à l'humour so british ou, plus récemment, Sebastiao Salgado et ses saisissants noir et blanc, elle délaisse un temps le huitième art et s'intéresse au design, à celui de Vincent Poujardieu en particulier. Pour la première fois en effet, depuis ce samedi 15 février et ce jusqu'au 6 avril prochain, une exposition de design est présentée au public à la Vieille Eglise avec "Mesures et démesure".

Une immense table, une chaise sans assise, des carafes en série... "Mesures et démesure", c'est ça. Le précis et le spectaculaire, le détail allié au monumental. Pour une première immersion dans le monde du design, la Vieille Eglise Saint-Vincent vise juste avec cette présentation du travail du bordelais Vincent Poujardieu qui mêle savoir-faire traditionnels et technologie de pointe pour des objets hésitant entre démonstration technique et usage quotidien ou, tout du moins, occasionnel. Art? Technique? Productions en série? Plusieurs questions traverseront sans doute l'esprit de ceux et celles qui, amateurs de design ou novices en la matière, iront voir cette exposition et observeront les objets créés par V.Poujardieu. A juste titre, est-ce de l'art à l'image d'une peinture ou d'une photographie? S'agit-il là d'une performance technique? Peut-on envisager cette table dans son propre salon?

Hésitation permanente entre le plein et le vide Mettant l'accent sur les créations récentes du designer, l'exposition insiste sur une impression chère à Vincent Poujardieu et, de fait, partagée par le visiteur: l'instabilité. La table VS 8, exposée pour la première fois en France, illustre bien cette sensation. En effet, les deux finitions du dessous de cette table la font hésiter entre plein et vide, la courbe tombante finissant l'objet d'un côté s'opposant au pied semblet-il fin de l'autre. Même impression avec la table à dîner de la collection Ether dont la forme elliptique en porte-à-faux donne cette impression de déséquilibre, la légèreté visuelle se heurtant à la lourdeur des quatre blocs en marbre qui la fixent au sol. Pour reprendre les mots de Roseline Giusti, commissaire de l'exposition, "cette alliance de contraires est la marque de fabrique du travail de Vincent Poujardieu".

De la carafe à vin à la table de 6 mètres: Mesures et démesure S'il est un objet qui attire l'oeil dès qu'on entre dans la Vieille Eglise, c'est bien elle, la table "le défi des 6 mètres". Comme son titre l'indique, elle mesure 6 mètres (5, 96 mètres exactement) et s'inscrit parfaitement dans l'idée de démesure évoquée par le titre de l'exposition. Non loin d'elle, des carafes à vin en verre semble-t-il en équilibre sont alignées. Elles sont, elles, de taille raisonnable et commercialisées 145 euros entre autres au Musée des Arts Décoratifs de Bordeaux. Côté références, pour les connaisseurs en la matière, la table Z est un clin d'oeil à la fameuse chaise zig-zag du néerlandais Gerrit Rietveld et marque une fois encore l'aspect spectaculaire du travail de Vincent Poujardieu. Enfin, la variété des matériaux utilisés dans les créations présentées est assez remarquable: liège et cuir pour le porte-bouteille Biwine, le marbre pyrénéen se faisant socle pour la table à dîner, le verre des carafes et des vases (les vases Corneille d'un bleu intense attirent en effet l'oeil dès l'entrée dans l'Eglise), fûts de canon réinterprétés dans des lampes, aluminium et fibres de carbone pour la table VS 8... C'est étonnant, intrigant, le mieux c'est d'aller voir.

Mesures et démesure de Vincent Poujardieu, du 15 février au 6 avril 2014, Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac, entrée libre; Tramway Ligne A, arrêt Mérignac centre

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : Artcurial - tous droits réservés

Partager sur Facebook
Vu par vous
2021
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !