10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

  • 06/12/17 | Nouveau record pour Bordeaux-Mérignac

    Lire

    En novembre 2017, le trafic international continue de soutenir les bons résultats de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et affiche un record mensuel de croissance pour 2017 de +26,3%. Ce premier mois de la saison Automne-Hiver a vu 404.000 passagers mensuels transportés (+3,2%). Depuis début 2017, le trafic de la plate-forme bordelaise progresse de +8,2% et 5.772.000 passagers ont été transportés. Une fin d'année qui s'annonce très positive à Bordeaux avec cependant un bémol, la baisse de 10,3% du trafic national liée au recul de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le deuxième jour ensoleillé du Garorock renoue avec le public par le biais de Ben l'Oncle Soul et de la bande d'Ed Banger

10/04/2011 |

The Streets, tête d'affiche internationale de cette deuxième journée du Garorock

Si le vendredi était décevant, le deuxième jour du Garorock était à l'image du temps : grand soleil toute la journée et quelques bourrasques en fin de soirée. Avec la doublette Ben l'Oncle Soul et Tiken Jah Fakoly, le festival fait enfin le plein. Et les concerts de tête d'affiche comme The Streets, la bande d'Ed Banger et le japonais fou furieux Miyavi remontent agréablement le niveau des grands noms. Les organisateurs peuvent enfin afficher un grand sourire comme lors de l'inauguration avec les élus où le président du festival proposait de renommer « Sun » en « Marmande » pour mieux aiguiller les anglo-saxons sur l'ambiance du festival.

Après un premier soir en demi-teinte, le festival Marmandais devait se ressaisir. Le groupe agenais The Shelters ouvre le bal, impatients. « Le seul groupe non signé, avec Quadricolor, a joué sur la grande scène » nous a dit vendredi le manager du groupe. Ils seront vite suivis par les belges efficaces de Puggy. La fin d'après-midi est donc très rock. Les bordelais bondissants de The Automators distillent du Franz Ferdinand comme si le groupe écossais venait des bords de la Garonne. La star de la soirée c'est évidemment Ben l'Oncle Soul. Le grand chapiteau est bondé, dès 19h, et la foule reprend en choeur les tubes immédiatset les reprises faciles du jeune chanteur de Motown France. L'amateur de soul fait la gueule mais le public est conquis.

De la soul radiophonique, du rap anglais, du reggae ivoirien et du rock japonais
Sous le hall digitick, le jeune guitariste japonais Miyavi a clairement été invité pour jouer la carte de l'exotisme et de l'originalité. Mais dès qu'il se saisit de sa guitare, la barrière de la langue et le look manga disparaissent pour laisser place à la technique irréprochable. Du rock hystérique typiquement nippon à base de jeu de basse sur une guitare six cordes, avec un seul batteur comme accompagnement, un look de rockstar et un public aux anges. Après le Japon, la Côte d'Ivoire. Heureusement, il n'est pas question d'actualité ici. Tiken Jah Fakoly, l'infatigable ivoirien ambassadeur de l'Afrique depuis presque quinze ans dans tous les festivals de France, remplit le chapiteau malgré plusieurs passages récents dans la région. Le site est rempli, les spectateurs circulent les organisateurs peuvent souffler.

Vers minuit, le programme devient plus dur, plus rock, plus Miyavi, rock et sauvage sous le hall digitick du Garorockélectro, la foule commence à s'étioler lentement. Les parisiens de Jamaica font danser sous le hall tandis que Toxic Avenger retourne la petite scène avec son mélange détonant entre musique électronique et relents de Métal. Une petite foule d'admirateurs attend patiemment l'ultime concert de The Streets en France (et sûrement même un de ces derniers concerts avant de quitter définitivement le monde de la musique). Une foule qui ne grossira pas. La faute à une musique un peu plus exigeante mais aussi un peu mollassonne, ni vraiment dansante, ni vraiment calme. Des textes acérés, un accent cockney et des instrus mielleuses pour mieux déconstruire la pop par le hip hop mais ce qui fonctionne en studio ne fonctionne pas forcément sur scène. Les plus patients auront pourtant droit à un final d'anthologie, un dernier quart d'heure furibard compilant ses morceaux les plus sauvages et incisifs (Going Through Hell, Fit but you know it...) du londonien. Alors qu'à côté le Jim Jones Revue satisfait pleinement les amateurs de guitares rockabilly et rock n roll dans un show bouillant.

Et quand vient l'heure de conclure, la bande d'Ed Banger s'installe sous le grand chapiteau pour 3h de techno. Avec DJ Mehdi qui commence tranquillement de manière classique pour introduire le patron : son compère du projet Let the Children Techno, Busy P, plus connu sous le nom de Pedro Winter. Le patron du label Ed Banger joue une techno sans concession qui va des basses bien lourdes aux infrabasses qui font bouger les entrailles. Le public est déjà groggy mais le pire (ou le mieux) est à venir. SebastiAn est venu pour "détruire méthodiquement" jambes et oreilles. Se payant le luxe ultime de commencer son set avec dix bonnes minutes de bruit inaudible pour enchainer avec tout son savoir faire millésimé de DJ. La méga classe pour un final adéquat à cette journée ensoleillée et digne des éditions précédentes.

Thomas Guillot

Crédit photo : Simon Cassol

Partager sur Facebook
Vu par vous
682
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
toto-trash | 11/04/2011

Pour ma part j'ai été très très déçu. Des têtes d'affiches plus que limites, très peux de bonnes découvertes, un ensemble trop électro et reggae. Ou est le Gojira de 2009 ou encore le mass hysteria de 2010 ?remplacés par cette blague d'Apocalyptica. En gros un bilan très mitigé et qui j?espère fera réfléchir les organisateurs ( l'idée de ce camping était pourtant bonne). Sinon je sais que les 3/4 des personnes qui devaient venir n'ont pas pu dû au coût des billets trop excessifs.

Thomas Guillot | 11/04/2011

Yoshi, par rapport aux autres années oui c'est évident. Mais par rapport au vendredi et au dimanche, le samedi était relativement plein (surtout entre 19 et 23h, j'ai l'impression que les festivalier n'était pas très courageux cette année).

Yoshi | 11/04/2011

Euh... Du public le samedi soir ? D'habitude, on ne peut pas circuler dans les allées ce soir là, là on pouvait taper des slaloms extra larges entre les groupes de gens, très éparses. C'était très vide, j'ai un peu l'impression qu'il se sont planté :/

Thomas Guillot | 11/04/2011

@Piou Je sais bien, j'ai trouvé génial et culotté, c'est pas vraiment une critique. Ça s'approche presque du drone.

piou-73 | 11/04/2011

À propos d'Ed Banger sur la fin de l'article, pour ce qui est des fameuses "dix bonnes minutes de bruit inaudible" de SebastiAn, il ne s'agit ni plus ni moins que du morceau Threnody (sorti en 2010), que l'ami artiste joue constamment à chaque début de ses sets.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !