Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le Film d'histoire à Pessac : Quand la révolution a commencé dans les familles arabes...

19/11/2011 |

Le Film d'histoire à Pessac

Le Festival international du Film d'Histoire de Pessac proposait jeudi 17 novembre un débat sur les révolutions arabes. Un débat d'actualité animé par Valérie Hannin, rédactrice en chef de la revue l'Histoire, en présence de la journaliste tunisienne Emna Ben Jemaa, de Youssef Courbage, démographe à l'Ined et de Henry Laurens, professeur au Collège de France. A l'occasion de cette 22ème édition dédiée à la conquête du pouvoir, les intervenants sont revenus sur l'année 2011, au cours de laquelle les peuples arabes ont contre toutes attentes déposé trois dictateurs.Les causes de ces soulèvements, le rôle de l'armée, les liens entre transition démographique et transition démocratique et l'échec des historiens à prévoir ces révolutions sont autant de questions qu'ont tenté d'éclairer les participants au débat.

Point de départ de ce mouvement qu'on allait appeler le  printemps arabe : la Tunisie, où un 17 décembre 2010, une date qui restera gravée dans l'Histoire, un jeune homme originaire de Sidi Bouzid s'immole par le feu. Emna Ben Jemna l'avoue, au départ elle ne prend pas au sérieux cet acte isolé. Pourtant, sur les réseaux sociaux,  « une vraie déferlante »  est en train de se former. La contestation monte, elle s'appuie sur le web 2.0 et les chaînes télé Al Jazeera et France 24, très regardées dans le monde arabe,  qui relaient les vidéos des insurgés. En cause, «  un contexte  difficile où  les richesses sont accaparées alors que le peuple a  faim »  explique la journaliste. Elle rappelle « qu'il n'y a jamais eu de  vraie démocratie en Tunisie ». A Bourguiba, "le despote éclairé", avait succédé Ben Ali, un autre dictateur qui engrangeait  "99% " des suffrages. Le point de rupture avec le pouvoir est atteint lorsque la révolte atteint la capitale Tunis. Lâché par les élites et l'Occident, le  régime de Ben Ali « aux obsessions ridicules ; le chiffre 7 et la couleur mauve » est prêt à tomber. Et dans cette chute, contrairement à l'Egypte où les manifestants auront l'intelligence de la mettre  de leur côté, l'armée tunisienne restera neutre ; l'ancien dictateur pourra  en effet fuir par l'aéroport militaire.

La jeunesse en colère a-t-elle le monopole de la Révolution?
« Non » répond Youssef  Courbage ; « toutes les catégories d'âge et les deux sexes se sont révoltés ». Un aspect important qui contredit magistralement la thèse de Samuel Huttington sur le choc des civilisations qui avait appuyé sa théorie sur la proportion élevée des jeunes dans la population. Le démographe de l'Ined précise: «  la transition démocratique survient après la transition démographique ».  Et ajoute qu'en quelques décennies, le visage de la société a changé dans les pays arabes. La femme arabe a statistiquement moins d'enfants aujourd'hui qu'il y a 40 ans, elle est plus éduquée, parfois plus que son mari. La révolution  a donc commencé dans les familles. Voilà qui explique la présence des femmes au cœur de la Révolution et particulièrement en Tunisie où le Code du statut personnel est avant-gardiste comme le rappelle E. Ben Jemna. Les analyses des chercheurs.

Les chercheurs pris de vitesse
Les révolutions arabes ont surpris les chercheurs qui « excellent à prévoir le passé » et en premier lieu Henry Laurens qui projetait l'avènement de la démocratie dans cette zone du monde en 2030-2040, soit à la fin de sa transition démographique. Explications : dans les années 80, certaines zones du monde sont gagnées par la démocratie ; l'Amérique Latine puis l'Europe de l'Est avec la chute du mur de Berlin. Mais dans le monde arabe, c'est l'immobilisme. Un quasi statut-quo que les analystes ont justifié par des raisons économiques et sociales. A posteriori, quels étaient les signes avant coureurs de ces révoltes populaires?  Pour le professeur au Collège de France : « la 1ère intifada où l'on trouve les mêmes mécanismes à l'œuvre ; les gens agissent malgré la peur et la révolution du Cèdre au Liban ».

Pour l'heure, si l'année 2011 a bouleversé le Sud et l'Est de la Méditerranée, les lendemains de la révolution laissent parfois un goût amer selon Valérie Hannin. Notamment en  Tunisie où le parti islamiste Ennahda  est arrivé en tête avec 37% des suffrages aux élections constituantes du 23 octobre dernier. Cependant comme l'a montré le débat qui s'est déroulé dans la salle Fellini du cinéma Jean Eustache, chaque pays a ses propres caractéristiques et la Tunisie devra trouver le chemin de la démocratie comme tous les peuples qui y ont accédé ou qui y aspirent. Sinon, « on refera une révolution  » plaisante à moitié la tunisienne Emna Ben Jemaa.

Malika Ouaddah

Partager sur Facebook
Vu par vous
609
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
bluerider | 26/11/2011

les 2 révolutions tunisienne et egyptienne ne doivent pas éclipser les fausses révolutions libyenne et syrienne, instrumentalisées par les services de renseignement occidentaux, qui se sont appuyés sur des milices à la solde d'intérêts pétroliers et économiques occidentaux pour attiser des rebellions non soutenues par le peuple (les videos sont trompeuses, et AlJazeera s'est livrée en Libye à des reconstitutions mensongères atestées par Abdeljibril lui-même comme des "faits de guerre"), malgré donc la tempête médiatique qui dit le contraire. Tandis que les révolutionnaires en Tunisie et Egypte tentent toujours d'obtenir un peu de pouvoir pour leur peuple, ces 2 autres pays sont livrés à un carnage sauvage dont nous sommes ou avons été directement responsable. Je doute que le festival de Pessac, consensuel à souhaits, ait abordé ces questions sous l'angle humaniste et non impérial, voire ne les ait pas abordé du tout pour ne surtout pas faire de vagues dans le vague paysage géopoliticien bordelais, dominé par M. Juppé qui n'est pas Dominique de Villepin lorsqu'il siège à l'ONU. bien à tous, merci pour votre excellente cyberrevue. BR.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !