Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le Flamenco fait Femme pour la 1ère soirée d'Arte Flamenco 2015

07/07/2015 | A Mont-de-Marsan, après le lancement officiel des festivités parmi les sculptures féminines de David Vaamonde, Maria Pagès proposait aux spectateurs montois, son ballet "Yo,Carmen"

Maria Pagès, ''Yo, Carmen'', sur la scène du Festival Arte Flamenco 2015

Une fois n'est pas coutume, exit (en partie) peintures ou photographies, pour la 27ème édition du Festival Arte Flamenco, le Musée Despiau Wlérick accueille en ses murs les œuvres du sculpteur David Vaamonde, prêtées par l’Instituto Andaluz del Flamenco de la Junta de Andalucía. Des figures féminines, danseuses flamencas d'aluminium ou de bronze, fines et élégantes, mais pas seulement... malgré leur immobilité, la vivacité, la fierté et le dynamisme du flamenco transparaît là aussi. « Dans le flamenco, la femme est énergie, action, réaction, contraction. Dans la vie, également » résume l'artiste à propos de son exposition, « Sentimientos ». Un hommage aux femmes à l'image du ballet « Yo, Carmen » de Maria Pages proposé avec succès en spectacle d'ouverture du Festival.

C'est presque un rendez-vous désormais. Tous les deux ans depuis 2011, c'est la grande Maria Pages et sa compagnie qui ouvrent le festival Arte Flamenco de Mont-de-Marsan. Un passage chaque fois salué par le public de l'espace François Mitterrand, par de longs applaudissements debout en fin de spectacle.
Après Prosper Mérimée et Georges Bizet, il était temps que le triste sort de Carmen passe entre les mains d'une femme, et quelle femme... Mais, plus qu'une reprise supplémentaire de l'histoire de la belle bohémienne, c'est une réappropriation complète du mythe, du personnage de Carmen qu'opère Maria Pagès. La chorégraphe ici, comme bien souvent en Flamenco, ne s'attarde pas sur le récit littéraire, et la dramaturgie autour des personnages de Carmen et de Don José. Ce qui l'intéresse c'est « seulement » Carmen, en tant que femme, et tous les clichés et projections qu'elle porte en elle. Maria Pagès elle-même le clame pendant le spectacle « Carmen, c'est toutes les femmes et toutes les femmes sont Carmen. C'est moi, c'est vous, c'est elle, c'est la femme, c'est toutes les femmes ! ».

La vérité de la femmeLe ballet est donc quasi uniquement féminin, et fièrement féministe, dans un flamenco qui ne craint pas les enrichissements contemporains, où les tableaux s'enchaînent pour au final mieux libérer la femme des rôles qu'elle on lui fait endosser, et exprimer ses questions, ses douleurs, ses forces, ses fragilités,... La Carmen de Mérimée n'est en réalité que le point de départ d'une réflexion plus large, plus éthique, dans laquelle la chorégraphe danseuse convie les mots de Marguerite Yourcenar, Margaret Atwood, et d'autres paroles d'artistes féminines du monde entier... sans oublier la sienne. Car non seulement Maria Pagès danse, avec tout le talent et l'énergie que le public montois lui connaît désormais, mais comme pour exprimer plus encore cette critique, comme si son corps ne suffisait pas, elle chante « Basta ya ! », pleine de la fierté de la femme révoltée, avec ses deux cantaoras, accompagnée par ses danseuses. L'expression aussi d'une liberté prise par la bailaora, celle de chanter: « Assez! », des diktats que la société et son regard souvent masculin, pose et impose à la femme sur son rôle, sa place, jusqu'à sa propre image. La femme parfaite, n'est pas la vérité de la femme.
Mais Maria/Carmen, face à son miroir sur des airs de l'habanera de Carmen (L'amour est un oiseau rebelle) se défait des apparats et subterfuges qu'elle utilise pour être à l'image de celle que l'on attend qu'elle soit. La « vraie femme », enfin, la femme libre, qui ne risque pas d'être tuée parce qu'elle se refuse à un homme (puisque c'est le destin que Mérimée réserve à sa Carmen...), s'empare de la scène. Femme libre, heureuse, et fière.

Inauguration du Festival Arte Flamenco au Musée Despiau Wlérick, au milieu des oeuvres de David Vaamonde. Renaud Lagrave, Henri Emmanuelli, Geneviève Darrieussecq et Nathalie Marthien

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1965
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !