aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Le futur centre d'art pariétal de Montignac ouvrira en mai 2016

23/11/2012 | L'équipe d'architectes et de scénographes du cabinet norvégien Snohetta a dévoilé cet après-midi le projet Lascaux IV.

La maquette de Lascaux 4 dévoilée avant l'ouverture en 2016

L'équipe d'architectes et de scénographes de l'agence Snohetta était en Dordogne aujourd'hui pour présenter le projet de centre international d'art pariétal. Le futur bâtiment de 8800 m2 se présentera en forme de faille qui s'élèvera doucement au pied de la colline. Le financement de ce projet évalué à 50 millions d'euros n'est pas totalement bouclé. La Région et le département de la Dordogne se sont engagés sur 16 millions chacun, le Ministère de la culture, 4 millions, le futur exploitant 2 millions. Des fonds européens et du mécénat privé devraient compléter les 10 millions manquants. L'ouverture au public est prévue pour mai 2016.

Le projet du futur site Lascaux 4, porté par le cabinet norvégien Snohetta (secondé par le Bordelais Duncan Lewis et associé au scénographe britannique Casson Mann) a été présenté ce vendredi après-midi au Conseil général de la Dordogne. L'équipe internationale de 17 personnes, concepteurs, scénographes et architectes, était présente. "Le projet, tout comme l'artiste de la préhistoire, tire parti du relief du paysage. Une légère incision est pratiquée à la limite entre la colline et et la vallée. Travailler sur Lascaux suscite beaucoup d'émotion et c'est un beau challenge. Lascaux nous projette dans l'immensité sacrée du temps, de l'humanité, et de la connaissance," déclare très ému, Kjetil Thorsen, PDG de l'agence norvégienne d'architecture.  Un film, diffusé sur notre site, résume la philosophie du dossier. 

Vivre une expérience uniqueLe futur centre d'art pariétal proposera une fidèle réplique de la grotte originale, reproduisant la salle des taureaux, le diverticule axial, le passage, et la nef, dessinés il y a 17 000 ans.  Les autres lieux remarquables, scène du puits, cabinet des félins, difficiles d’accès seront restitués par des technologies numériques. Le futur centre d’art pariétal a pour ambition de resituer la place de Lascaux au sein du patrimoine mondial. Lascaux sera donc présenté en relation directe avec les autres sites préhistoriques et paléolithiques de la vallée de la Vézère, ainsi que les lieux emblématiques de l’art rupestre et pariétal international. "Notre plus gros travail est de faire en sorte que le visiteur s'approprie le lieu, qu'il vive une expérience unique. Nous souhaitons offrir une mise en condition du corps, entre le virtuel et le réel, entre l'obscurité et lumière, entre végétal et minéral. Pour la visite, chaque visiteur, par groupe de 25 personnes maximum,  devra laisser leurs accessoires du XXI e siècle au vestiaire et s'équiper d'une cape et d'une torche d'explorateur. Le projet Snohetta veut recréer le plus fidèlement possible les conditions de visite de la grotte originale : la température sera entre 13 et 15 ° c, le taux d'humidité proche de 90 %. 

Le projet de Lascaux IV, le futur centre d'art pariétal de Montignac a été dévoilé
par le cabinet d'architecture Snohetta.

Dix millions à trouver A l'occasion de cette présention, Bernard Cazeau est revenu sur le financement et le calendrier de ce projet évalué à 50 millions d'euros. A ce jour, il reste 10 millions à trouver. La Région, souhaitant faire de Lascaux IV un outil majeur de développement touristique, et le Département de la Dordogner se sont engagés à hauteur de 16 millions chacun. "Sans emprunts," précise Bernard Cazeau. Le ministère de la Culture, après de nombreux rebondissements, a promis 4 millions d'euros. Deux millions seront apportés par l'exploitant du site. Ce sera sans doute la Sémitour, société d'économie mixte, qui gère déjà Lascaux II et ses 250 000 entrées. Bernard Cazeau mise sur 8 à 10 millions de fonds européens et sur du mécénat privé, "s'il subsiste une impasse."  Quant au calendrier, il a été précisé. Les architectes et scénographes doivent remettre leur dossier pour la fin août 2013 au plus tard. Avec les procédures d'appel d'offres, les  débuts des travaux sont prévus pour janvier 2014. La fin du chantier est envisagée pour la fin de l'année 2015. Resteront les aménagements paysagers et extérieurs, l'ouverture au public est programmée pour le printemps 2016, sans doute en mai. 

Le futur centre international d'art pariétal de Montignac constitue aussi un enjeu de développement économique, dans un département où le tourisme représente 25 % de l'activité. Le site devrait employer une soixantaine de personnes. 400 000 visiteurs sont attendus.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
361
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !