Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/12/18 | En Dordogne, le laboratoire départemental d'analyse détruit par un incendie.

    Lire

    Le laboratoire départemental d’analyse et de recherche de la Dordogne, basé à Coulounieix-Chamiers, a été entièrement détruit cette nuit par un incendie dont les causes ne sont pas encore déterminées. Le président du Conseil départemental Germinal Peiro, qui se rendra sur les lieux ce lundi à 8h30, a fait savoir que le Département s’attachait déjà à "trouver des solutions pour assurer la continuité de l’activité des 140 agents qui travaillent sur le site (laboratoire et Satese) .

  • 15/12/18 | Biarritz: un feu d'artifice séuritaire pour le président

    Lire

    Nous nous en sommes fait écho, le président de la République Emmanuel Macron se déplace mardi 18 décembre à Biarritz pour la préparation du G7 en présence de vingt ambassadeurs. La ceinture de sécurité appliquée est celle que la Ville met en place depuis des années pour...le feu d'artifice du 15 août. Il sera donc difficile d'accéder en voiture au centre ville. Nous vous recommandons d'aller sur le site de la ville, www.biarritz.fr ou www.chronoplus.eu pour prendre connaissance du dispositif et déplacements.

  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le Garorock fait la part belle à la musique noire dans sa 14ème édition

29/03/2010 |

Affiche du 14ème festival Garorock

Festivaliers et amateurs de musique d'Aquitaine et d'ailleurs, il est plus que temps de penser à réserver votre billet pour le Garorock. Dans moins d'une semaine, le parc d'exposition accueillera le festival "des cultures alternatives" comme chaque premier week-end d'avril. Une édition soumise comme toujours aux aléas des financements, à la concurrence féroce des gros festivals européens et des petits frères locaux, qui préfèrent miser sur une programmation éclectique plutôt que sur la présence d'une seule tête d'affiche coûteuse. Avec cette année, une franche préférence pour le hip hop et la soul. Un week-end de musique plus qu'alléchant. Et en plus, le lundi c'est férié.

Sans avoir la prétention des grands festivals européens, le festival se positionne toujours en première position dans la région. Et si Biarritz et Ribérac ont décidé de se payer leur festival, le festival marmandais garde pour lui ses 14 ans d'expérience et de savoir faire. Face à des concurrents locaux jeunes mais déjà important, c'est à la fois le point fort et le point faible de ce petit festival associatif devenu grand avec plus ou moins de difficultés et d'obstacles. Le voilà maintenant au tournant de son avenir avec la fin du bail marmandais (renouvelé tous les trois ans) et un budget pensé différemment que les festivals des grandes chaines comme Live Nation. Pas de somme extravagante pour le cachet d'un seul artiste mais des partenariats entre festival pour quelques grands noms. Il y a eu quelques désistements facheux mais une affiche éclectique, un site, pas très accueillant à la base, sans cesse amélioré et une solide base d'habitués sont les plus grands atouts de ce festival.

Black Music
Peu de grosse tête d'affiche pétaradante cette année donc... Exception faite du hip hop où pour le seul dimanche on croisera sur scène trois formations essentielles du rap new-yorkais. Les vétérans de De La Soul bien sûr, Mos Def le chouchou (accessoirement acteur chez Gondry) et Antipop Consortium, les défricheurs. En marge, les californiens volubiles de Sollilaquists of Sound, Disiz (autrefois connu sous le surnom de La Peste), le turntablist DJ Pone (membre de Birdy Nam Nam) et d'autres viendront s'ajouter à la plus belle programmation rap de France pour un festival généraliste. Certes le rock en prend un coup dans l'aile, mais quand un jeune groupe inexpérimenté, subitement bombardé relève du rock, demande trois ou quatre fois plus qu'une bande de rappeurs reconnus et aguerris aux joies de la scène, on ne peut pas vraiment leur en vouloir. Si vous rajoutez à cela une honnête brochette de groupe de reggae (Alpha Blondy, Alborosie, Raggasonic...) et surtout quelques belles dames de la soul music (Alice Russell, Nneka, Gizelle Smith), c'est tout un hommage fait à l'ensemble de la musique noire.

Les guitares plient mais ne se rompent pas
Ce n'est pas parce que les stars du rock sont inabordables que le festival marmandais a totalement tiré un trait sur les guitares. Heavy Trash (le groupe rockabilly de Jon Spencer), les belges de Ghinzu et le rock progressif d'Archive seront néanmoins là pour assurer le show. Avec une sélection que l'on aurait souhaité plus aventureuse, le Garorock pioche surtout ses jolies trouvailles sur notre territoire : Poni Hoax, Pony Pony Run Run, Izia, X-Syndicate... Pour le métal, on repassera. Avec comme seuls représentants, Mass Hysteria que l'on croyait en train de profiter une retraite bien méritée et cette formation de Sepultura qui n'a plus que son nom pour faire rêver. Ultra Vomit, le groupe métallo-rigolo fera office de lot de consolation. Pareil pour la chanson et le rock français, pourtant pilier des années précédentes avec peu de participants excitants. Un mélange de nouveautés fades (Renan Luce, Zac Laughed...) et de bons groupes qui datent un peu (Mickey 3D, Eiffel...) qui fera office de garderie pour parents pendant que leurs rejetons feront les 400 coups à côté. Nouvelle Vague, le groupe de reprises de pop anglo-saxonne des années 80 à la sauce bossa nova ou calypso remplira aussi parfaitement ce rôle.

Rencontre des cultures alternatives
Les musiques électroniques de toute sorte se taillent la plus grande part de la programmation, surtout aux heures les plus tardives. De la quantité, de la variété, des habitués (Le Peuple de l'herbe, Wax Taylor), des valeurs sûres (Pendulum ou le trop rare Mr. Oizo), des rois du dancefloor (The Bloody Beetroots, Krazy Baldhead, Crookers, Don Rimini...) et une ribambelle de jeunes groupes ou de DJ à découvrir. Sans oublier, Zebra, le DJ qui mélange les chansons sans ménagement qui sera ici entouré de musiciens. Il reste bien sûr les pépites, les chouchous, les inclassables, les « celui-là il faut absolument le voir » : The Heavy entre soul et punk, les excités canadiens de Duchess Says, la pop lumineuse de The Bewitched hands on the top of our heads, la fanfare soul The Hypnotic Brass Ensemble ou encore la sauvage chanteuse de RnB Miss Platnum. Mais chacun fera son choix. Une édition pour les jeunes, pour les moins jeunes, pour les amateurs de rap, pour les fans de black music, pour les éclectiques, pour ceux qui veulent occuper leur parents, pour les blasés de l'industrie festivalière, pour ceux qui se couchent tard et ceux qui aiment flâner l'après-midi. Et ça fait déjà beaucoup de monde.

Thomas Guillot

Festival Garorock, du 2 au 4 avril
Marmande, Parc des expositions

Partager sur Facebook
Vu par vous
672
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thomas Guillot | 30/03/2010

J'étais déjà parfaitement au courant. Je ne faisais que partager mon étonnement avec les lecteurs. Un étonnement naïf bien sûr. Je sais très bien qu'ils ont sorti un album dans les 12 derniers mois.

Je n'ai donné un avis négatif que sur la pauvreté de la programmation metal du festival qui se contente de trois groupes dont un est une "arnaque complète" (Sepultura), l'autre fait de la "parodie" (Ultravomit) et le troisième n'a plus la fulgurance de ses jeunes années (Mass Hysteria). Et pour se concentrer sur le cas qui vous intéresse, un concert de Mass Hysteria aurait eu beaucoup plus d'effet en présence de jeunes groupes ou de quelques confirmés du metal. En attendant, désolé de vous le dire comme ça, dans un milieu metal où la musique a évolué et les genres se multiplient la seule présence de Mass Hysteria, qui n'est pas de première jeunesse ou particulièrement inédite, ne suffira pas exciter un troupeau de chevelus. Et les (nombreux) fans du groupe n'ont de toute façon pas besoin de mon "absolution" pour aller les voir et se contreficheront, je l'espère, de mon avis.

mercier | 30/03/2010

Monsieur Thomas Guillot ne vous en déplaise le groupe Mass Hysteria n'est pas en retraite et si vous aviez la curiosité de vous renseigner avant d'écrire des aneries.Vous sauriez que Mass est un des rares groupes français à remplir des salles petites et grandes, ce qui à notre époque est assez rare!!! Vous n'aimez pas? n'en dégoûtez pas les autres.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !