Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

  • 30/05/20 | Plus de 48 000 salariés périgourdins en activité partielle

    Lire

    En Dordogne, 7390 entreprises ont établi une demande de chômage partielle, ce qui concerne 48 572 salariés actuellement. 1045 entreprises ont demandé des reports de charges fiscales, cela correspond à un montant de 9,4 millions d'euros. 14 487 entreprises ont sollicité le fonds de solidarité, cela représente une somme globale de 24,2 millions d'euros. Sur ces demandeurs, 64 % sont des entreprises individuelles et 24 % sont des SARL.

  • 30/05/20 | Bordeaux Métropole : des mesures pour le tourisme

    Lire

    Bordeaux Métropole vient d'adopter 11 mesures (550 000€) pour soutenir la filière tourisme, parmi lesquelles le financement (à 50%) du déficit d'exploitation "à venir" de l'Office de Tourisme et d'une campagne de promotion de la "destination Bordeaux", une réduction du prix du stationnement dans certains parkings souterrains pour les clients des hôtels, un délai de reversement de la taxe de séjour (dont la redevance passe de 2,5 à 5%) pour les hébergeurs ou l'exonération de "tout ou partie" des redevances d'occupation des pontons pour le tourisme fluvial.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le Glob Théâtre en pleine ellipse temporelle !

19/03/2011 |

Mais que sont les révoltés du Bounty devenus par la compagnie du Soleil bleu

Entre passé et futur, le mois de mars au Glob Théâtre a été marqué par deux spectacles qui interrogent notre vision du temps et une conception féroce de l'Homme. Alors que « Mais que sont les révoltés du Bounty devenus » remontait en 1790 suivant une quinzaine d'hommes qui s'installent sur une île inhabitée, et « Saint-Germain des Prés » qui suit la trace d'archéologues du futur trouvant des vestiges du passé, le Glob Théâtre a prouvé une fois de plus sa volonté d'aller vers de nouvelles rencontres, vers un théâtre expérimental qui ne laisse pas indifférent. Attention ! A mettre devant des yeux expérimentés !

Des révoltés du Bounty pas si révoltants.
En 1790, quinze hommes avec femmes et enfants s'établissent sur une île déserte. Vingt ans plus tard, il ne restera qu'un seul homme entouré des femmes et enfants. Ils se sont entretués. Que s'est-il passé ? Un narrateur, une sombre histoire vieille de 200 ans, un décor cosy, un imaginaire développé et les traces d'un passé incertain que le héros va décortiquer pour déterminer la vérité. L'eau à la bouche, le cœur suspendu, on tente de comprendre avec le narrateur le pourquoi du comment. Malgré la noirceur du propos, un message sur la faiblesse des hommes et leur besoin de cupidité, le spectacle laisse vite le spectateur sur la touche. Sébastien Laurier, qui signe la mise en scène - le texte et le rôle principal, se démène comme un petit diable, mais un trop-plein de personnages, d'histoires confuses font perdre le fil et l'on se retrouve aussi perdu que les échoués de l'île.

La crise d'identités de Saint- Germain Saint-Germain des Prés par La ligne du Désir
Un blanc incandescent, un décor moderne, des masques, des néons, des écrans... L'avenir made in Saint Germain des Prés se veut d'une pureté insolente. Quatre personnages se parlent, se cherchent, errent dans un décor de laboratoire. A travers des dialogues qui ne riment pas entre eux, des prestations dansées, le spectateur cherche en vain le propos de départ qui voulait s'intéresser à la vision du futur sur notre présent. On se laisse séduire par la mise en scène lumineuse, mais on reste pantois devant la nudité de ce spectacle ultra contemporain à déconseiller aux non-initiés du théâtre. Mais Saint-Germain des Prés parle de la bêtise humaine, montre l'Homme en proie à ses démons, dénote la stupidité et la tromperie des apparences. Et si ce spectacle ne laisse pas un souvenir impérissable, il fait réfléchir sur notre place dans cette société en prise avec les faux-semblants.
Le Glob-Théâtre, fidèle à sa recette qui fait son succès, montre son désir de découvrir de nouvelles conceptions théâtrales qui subjuguent, qui interrogent, déplaisent, combinent une foule de sentiments. A l'image de la vie.

Mais que sont les révoltés du Bounty devenus ?
Par la compagnie du Soleil Bleu
Photo : Cie le Soleil Bleu

Saint-Germain des prés
Par la compagnie La ligne De Désir
Photo : Glob Théâtre

Damien Gouiffes

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1062
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !