Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/21 | Charente-Maritime : Les Républicains renouvellent leurs représentants

    Lire

    La Fédération de la Charente-Maritime a organisé des élections internes le 12 avril, qui a mobilisé 56,80 % des adhérents. Didier Quentin a été renouvelé dans ses fonctions de président, à la quasi unanimité (moins une voix). Elus conseillers Nationaux David Labiche, David Caron et Tony Chéron siégeront au conseil national comme membres de droit, avec pour remplaçants, Patrick Boisbleau, Nadine Pénigaud et Agnès Leveque.

  • 16/04/21 | Régionales : Geneviève Darrieussecq officiellement candidate

    Lire

    La ministre Geneviève Darrieussecq représentera la majorité présidentielle - entre autres UDI et Mouvement Radical - pour les prochaines élections régionales (20 et 27 juin). L'ancienne Maire de Mont-de-Marsan souhaite rapprocher la région de ses habitants avec une politique en trois axes : « Une Région de la proximité, une Région qui protège et une Région du progrès », éclaire-t-elle. Geneviève Darrieussecq estime qu'il faut du « sang neuf, de l'alternance » après 23 ans de règne d'Alain Rousset sur l'ex-Aquitaine et la Nouvelle-Aquitaine.

  • 16/04/21 | Une nouvelle sous-préfète à Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    Depuis le 15 avril, Anna Nguyen est la nouvelle sous-préfète d’Oloron-Sainte-Marie (64). Elle a débuté sa carrière au Ministère en charge du budget avant d’être au Secrétariat général aux Affaires Européennes du Premier Ministre. Cette jeune diplômée de l’ENA était avant sa prise de fonction cheffe du bureau Aménagement, logement et développement économique à la Ville de Paris.

  • 16/04/21 | Festival BD d'Angoulême : le nouveau directeur artistique s'en va déjà

    Lire

    Fred Felder, codirecteur artistique du festival international de la bande-dessinée, quitte ses fonctions après une dizaine de mois de collaboration. "Le rapprochement espéré réciproquement n’a pas abouti à une démarche et à un projet pleinement partagés", informe l'organisation du festival dans un communiqué. Le festival prévoit de le remplacer rapidement, et de nommer un directeur artistique adjoint en charge du secteur asiatique. Sonia Deschamps, codirectrice artistique, assure l’intérim.

  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Grand Angoulême : dix mesures pour les auteurs de Bande dessinée

24/01/2020 | Le Grand Angoulême a souhaité travailler sur la précarité des auteurs de bande dessinée vivant sur son territoire. La collectivité va les soutenir économiquement.

Angoulême n'est pas seulement le territoire qui accueille le festival international de BD mais aussi celui où vivent 250 professionnels

Le Grand Angoulême lance un vaste programme de soutien économique aux auteurs de bande dessinée vivant sur son territoire. Ces hommes et ces femmes, dont 36 % vivent sous le seuil de pauvreté, et dont certains abandonnent le métier faute de ressources suffisantes, doivent être au contraire considérés comme une richesse pour le territoire. Ils contribuent ainsi à sa notoriété et peuvent permettre de développer des projets sur le plan social, pédagogique, économique et en termes de communication. Dix mesures sont engagées dont certaines vont alimenter le label Unesco, "ville créative."

Il faut renforcer les publiques publiques de soutien aux artistes auteurs, suggère le rapport de Bruno Racine, remis mercredi au ministre de la Culture. L'ancien président du Centre Pompidou et de la Bibliothèque nationale de France, dresse une série de 23 recommandations en vue d’améliorer la situation des artistes-auteurs à quelques jours de l’ouverture du festival de BD d’Angoulême. Ce qui ressemble à une tentative de désarmorçage face à des auteurs en pleine révolte face à la précarité grandissante de leur métier. De nouvelles manifestations sont d'ores et déjà prévues pendant le Festival. 

Coincidence de calendrier, Jean-François Dauré, président du Grand Angoulême, présentait jeudi matin un vaste plan de soutien destiné aux dessinateurs, scénaristes  de Bande dessinée, vivant sur les 38 communes du Grand Angoulême. "Nous avons décidé de travailler sur la précarité des auteurs de BD avec l'idée que toutes les collectivités apportent chacune une brique au soutien économique aux auteurs."  Le territoire du Grand Angoulême est l'un des foyers d'auteurs de bande dessinée le plus important de France, avec 250 représentants . Cette communauté d'artistes qui rayonne au plan national et international doit aussi être considérée comme atout pour l'attractivité, la visibilité du territoire et le développement de la créativité sur plusieurs niveaux. Là où le bât blesse, c'est que 36 % des auteurs de BD vivent en dessous du seuil de pauvreté. Certains arrêtent faute de ressources suffisantes, pour s'orienter par exemple sur de l'illustration. "C'était à nous de trouver les mesures pour les aider. Comment les protège t-on ? Comment les met- on en lien avec les entreprises  dans un axe de communication par exemple," ajoute Jean François Dauré. Le Grand Angoulême a donc imaginé  un plan d'actions comprenant dix grandes mesures dont certaines vont alimenter le Label Unesco "Ville Créative"

Une création de poste

 Nous avons travaillé de façon transversale avec l'ensemble des services de l'agglomération, celui de l'habitat, des affaires économiques, la politique de la ville, la coopération internationale, les sports, la communication pour élaborer un certain nombre de propositions qui viendront se conjuguer aux propositions des autres collectivités territoiriales et de l'Etat. Il y a un désir de travailler tous ensemble et avec les auteurs. Ils constituent une véritable ressource et richesse pour le territoire. Nous sommes dans une démarche positive pas de main tendue" explique Johan Hilel Hamel, responsable du service culture.
La première mesure phare est la création d'un poste à temps complet identifié à la maison des auteurs de la Cité internationale de la bande dessinée. Ce poste aura pour vocation d'assurer un premier niveau de relation entre les auteurs et de potentiels commanditaires, de permettre aux auteurs de mieux connaître leurs droits, d'organiser des formations, d'assurer un travail de veille, de faire le lien avec les différents services sociaux. L'agglomération participe à hauteur de 7560 euros pour le financement de ce poste, les autres collectivités devraient également apporter leur contribution. 
 La deuxième mesure consiste à la création d'une instance locale paritaire de concertation avec les auteurs en les rémunérant lorsqu'ils seraient conviés à réfléchir aux politiques publiques de l'agglomération. La troisième action concerne l'éducation artistique. Les ateliers de l'image du CP à la troisième  auxquels six professionnels ont participé l'an dernier sont reconduits. "Pour la prochaine année scolaire, ils concerneront dix auteurs pour un volume en nette augmentation, ce sera  320 heures d'ateliers. Il y a une très forte volonté des auteurs de travailler avec le milieu scolaire. La logique est aussi de leur permettre de diversifier leurs ressources," précise Johan Hilel Hamel. Cette action est financée à la fois par le ministère de la Culture et l'agglomération pour un montant de 17600 euros sur l'année 2020-2021.  

Favoriser l'émergence artistique 

Le quatrième axe doit permettre de favoriser l'émergence artistique et l'installation d'auteurs de bande dessinée sur le territoire. Une des caractéristiques d'Angoulême est le renouvellement constant du paysage artistique local grâce à la présence des écoles de l'image. Ces jeunes auteurs trouvent rarement des débouchés professionnels immédiatement et se tournent vers l'autoédition. L'idée est de créer un dispositif de soutien à la jeune création, qui joue un rôle fondamental dans la bande dessinée française. En cours de construction, le dispositif prendrait la forme d'une subvention de 15 000 euros pour 1 à 5 projets éditoriaux par an, d'achat d'espaces publicitaires dans des médias régionaux ou nationaux, de l'organisation d'une cérémonie pour les lauréats, et mise en avant du projet à l'Alpha. Les premiers lauréats seront annoncés dans le courant de cette année, sans doute au deuxième semestre. La cinquième action concerne les opérations de renouvellement urbain dans lesquels les professionnels du 9 e art seront associés à travers des programmes artistiques d'accompagnement. La sixième a pour objectif de créer des passerelles entre les entreprises et les auteurs pour faire naître des projets collaboratifs. La septième mesure consiste à créer une carte professionnelle locale, qui permettrait d'accéder à des tarifs réduits pour des activités de loisirs ou sportives proposées sur le Grand Angoulême. Parmi les pistes de réflexions, celle que les auteurs de BD puissent avoir accès gratuitement aux musées nationaux, à des réductions en librairie. Autant de discussions à prévoir  avec le ministère de la Culture. L'objectif tend à  permettre aux professionnels du 9e art d'acquérir un vrai statut, une vraie reconnaissance.  Deux autres actions  concernent,  l'habitat, notamment  que la problèmatique des auteurs soit prise en compte dans l'accès à logement à loyer modéré ;  la démultiplication des collaborations pour qu'ils deviennent de véritables ambassadeurs du territoire. Enfin, la dixième mesure consiste à soutenir une étude sociologique sur les conditions de vie des auteurs de BD francophones en Charente afin de mieux connaître et comprendre cette communauté artistique. 

 

 
 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5637
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !