Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

  • 27/02/20 | L'octogénaire qui avait attaqué la mosquée de Bayonne est décédé

    Lire

    Claude Sinké, 84 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'attaque de la mosquée de Bayonne qui avait fait deux blessés est décédé. Placé en détention provisoire au Centre pénitencier de Mont-de-Marsan, le procureur de la ville a indiqué qu'il était décédé mercredi après avoir été conduit aux urgences de l'hôpital, son état de santé s'étant aggravé. Il disait vouloir "venger l'attentat de Notre Dame de Paris" dont il pensait que la responsabilité de l'incendie incombait à des musulmans.

  • 27/02/20 | La Charente-Maritime décroche le label "vélo et fromage" au SIA

    Lire

    Au Salon International de l'Agriculture de Paris, le Département de la Charente-maritime a obtenu le 26 février le label "Vélo & Fromages".Lancé en 2018 par l'Assemblée des Départements de France, ce label vise à faire découvrir aux amateurs de randonnées à vélo les produits fromagers du terroir. Le premier itinéraire labellisé en Charente-Maritime fait découvrir une quarantaine de sites fromagers sur un parcours de 154 km, qui démarre à l’entrée Nord du département, sur la Vélo Francette.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le guitariste Tomatito et sa "famille" envôutent Cenon avec du flamenco

14/06/2014 | Le guitariste flamenco Tomatito a joué ce vendredi 6 juin au Rocher de Palmer de Cenon

Le guitariste flamenco Tomatito

José Fernández Torres, surnommé comme guitariste Tomatito, vit sa maturité artistique en amenant tout le monde par l’envoûtement de son "toque" (jeu) flamenco . Ce vendredi 6 juin, il a joué à Cenon entouré par sa famille artistique, qui est, en partie, biologique. Son fils, le précoce el Tomate, s’accompagne également à la guitare pour élargir une saga de grands artistes. La trajectoire de Tomatito est marquée par 18 ans de collaboration avec le grand "cantaor" Camarón de la Isla. Il a souffert de la perte de celui-ci en 1992, et plus récemment celles du "cantaor" Enrique Morente et du guitariste Paco de Lucía, des génies du genre. Malgré ça, Tomatito s'attache à prouver, comme eux, l’immortalité du flamenco.

Le groupe sort ponctuel, tandis que le Rocher de Palmer de Cenon termine de se bonder. A 55 ans, et malgré avoir montré au public son incontestable talent avec la guitare dès qu'il avait 10 ans, le protagoniste ne cache pas sa timidité. José Fernando Torres, Tomatito, met du temps à se présenter. Il sera succinct avec ses mots au long du concert, mais d'abord il se dépêche pour honorer son ami et maître, Paco de Lucia, récemment décédé : "Il est le meilleur guitariste de l'histoire du flamenco", affirme-t-il avant de lui dédier une pièce.

Les deux artistes ont eu le temps pour une dernière collaboration en 2013. De Lucia a participé lors de l'enregistrement de l'album de Tomatito, "Soy Flamenco", auquel en quelques chansons la voix du grand "cantaor" (chanteur de flamenco) Camarón de la Isla, décédé en 1992, a été récupérée grâce à la technologie.

La couverture du disque

De la tradition et de l'innovationNé à Almeria, Espagne, et membre d'une famille gitane avec des profondes sources artistiques, Tomatito a hérité son surnom (le petit tomate en français) de son père et de son grand-père. Son oncle, «El niño Miguel », décédé l'an dernier, est considéré également un génie de la guitare.

Tomatito a commencé sa trajectoire de guitariste à Málaga, et bien qu'il ait collaboré avec nombreux virtuoses du flamenco, c'est à partir de sa rencontre avec Camarón à 15 ans que son art a brillé. Le jeu de la guitare de l'un et la voix de l'autre font partie de l'album « La leyenda del tiempo » (La légende du temps), publié en 1979, une oeuvre révolutionnaire pour le flamenco, à cause de son incorporation au genre d'éléments du rock et du jazz. Après la morte de Camarón, il a continué son parcours en solitaire avec succès, tout en collaborant avec plusieurs artistes, une trajectoire qui lui a valu trois prix Grammy Latin.Une union prodigieuse de sonEn revenant à Cenon, le « toque » de Tomatito et les apports de sa famille artistique ont déjà créé une atmosphère unique. Il est accompagné par deux « cantaores » (chanteurs), Kiki Cortiñas et Simón Roman, la danseuse Paloma Fantova, le percussionniste Piraña et un jeune homme à la guitare accompagnante : el Tomate, son fils. Les variations du genre, des bulérias aux soléas, se succèdent. Les doigts de la main droite des guitaristes grattent et pincent les cordes de l'instrument, et ceux de la gauche parcourent la manche. Ils créent une union prodigieuse de rythme et mélodie, comme s'ils parcouraient à l'aveugle, avec un geste qui aurait sur lui le toucher et la parole à la fois, les points bien connus et aimés d'un corps humain.

Le son se magnifie et devient incomparable avec la subtilité de la percussion et le battement de mains des chanteurs, l'un gros et l'autre petit, et de la belle danseuse, les trois assis en regardant avec solennité le jeu de Tomatito. Ils encouragent celui-ci avec des "oles". Les deux "cantaores" contractent leurs corps quand ils propagent leurs puissantes voix, chargées de sentiment. La danseuse émerge défiante sans prévenir, avec des mouvements qui semblent pleins de rage, mais qui sont en vérité une belle transformation de l'énergie accumulée par la musique. Quand le claquement des talons de Paloma Fantova arrive, il est presque irréel pour les spectateurs ignorants du genre.Le talent héritéL'envoûtement arrive à sa fin, après presque deux heures. Le public, debout, ovationne les dernières pièces, et Tomatito leur concède quelques bis. Il donne également l'opportunité à son fils d'exhiber en solitaire son talent précoce. "Mon fils joue de la guitare mieux que moi", a assuré Tomatito lors d'une interview au journal espagnol ABC.

A 16 ans, le jeune Tomate montre une timidité plus marquée que celle de son père. Son talent, ainsi, peut être supérieur à celui de son géniteur. Il a déjà collaboré avec d'autres héritiers de grandes figures du genre, comme le chanteur Kiki Morente, fils du grand "cantaor" Enrique Morente (décédé l'an dernier). Une autre fille de Tomatito, Maria Angeles Fernandez, danse sur les "tablaos" (scènes du flamenco) aux côtés de sa famille et d'autres artistes. Les nouvelles générations sont pressées de perpétuer le flamenco dans la légende du temps.

Pau Dachs
Par Pau Dachs

Crédit Photo : Jacq_retoc

Partager sur Facebook
Vu par vous
2861
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !