Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le livre au défi du « Big bang numérique », d'après Bruno Patino

13/03/2009 |

Bruno Patino, Directeur de France Culture

A l'heure des débats sur le projet de loi « Internet et création » à l'Assemblée nationale, Bruno Patino, actuel directeur de France Culture et auteur du Rapport sur le Livre numérique remis en juin au ministère de la Culture, était à Bordeaux ce mercredi 11 mars, sur l'invitation de l'ARPEL et de l'AEC. Invité à exposer les conclusions du rapport, Bruno Patino s'est en réalité livré, devant un public de professionnels venu nombreux, à un exposé plus personnel de ses opinions sur les enjeux de la numérisation et de la mise en réseau de l'économie du livre, avant de répondre aux questions des professionnels. Compte rendu de ses propos.

A la tribune de la salle plénière du Conseil Régional d'Aquitaine, Bruno Patino a tenté de répondre aux angoisses des acteurs de la chaîne du livre dans un souci de clarté mais aussi de franchise quant aux enjeux et problématiques posés par ce qu'il appelle le « big bang numérique » auquel ces professions vont devoir faire face et s'adapter.

« Ce n'est qu'une question de mois »
Le premier problème qui se pose est de parvenir à une définition du livre numérique, est-il définit par l'écrit, par l'objet (le fameux e-book) ou bien encore par sa capacité d'indexation ? Bruno Patino a, quant à lui, la conviction qu'il ne faut pas « être obsédé par l'idée qu'un livre numérique ne peut-être qu'un objet technologique ultime du type e-book ». Il propose au contraire de « réfléchir en tenant compte des nombreux écrans qui existent déjà dans notre vie quotidienne » : l'ordinateur familial, les consoles de jeu, qu'elles soient portables ou non ou encore les « smart phones » du type de l'I-phone. Ces écrans existent déjà, et, selon l'intervenant, le développement massif du « livre numérique » se fera dès lors que les interfaces satisfaisantes pour les consommateurs existeront, ce qui pourrait n'être qu'une question de mois. C'est la théorie américaine du « cool factor ». D'ailleurs, sur certaines consoles de jeu, il est d'ores et déjà possible de consulter des recettes de cuisine, et le concept fonctionne car il paraît satisfaisant (« cool ») aux utilisateurs. Qu'est-ce, si ce n'est un livre de cuisine numérique qui s'ignore ?

Qui fixera le prix du livre numérique ?
Un autre enjeu essentiel abordé par Bruno Patino est la question du prix du livre numérique, dont dépendront la valorisation et le renouveau de la création. Une fois sur le réseau, comment réguler l'accès au contenu du livre numérique ? En d'autres termes, qui du fournisseur d'accès à internet ou des éditeurs fixera le prix du livre ? La question est cruciale car elle met en jeu deux intérêts distincts, ceux des opérateurs de réseaux et ceux du couple éditeurs/auteurs. Ayant pour intérêt commercial de vendre l'accès à internet au plus grand nombre, les fournisseurs d'accès ne se soucient pas de la valorisation des droits intellectuels sur les contenus. A l'inverse, l'intérêt des éditeurs et des auteurs est de valoriser les droits d'auteurs qui sont à la source de l'économie de la création. Face à ce paradoxe et conscient que « le dialogue entre ces deux types d'acteurs est très inégal du fait du poids économique des opérateurs », Bruno Patino, tout comme le rapport rendu en juin, préconise que ce soit aux pouvoirs publics de réguler cette situation via trois actions principales.

« Défendre les droits d'auteur dans l'univers numérique »
La première action forte à envisager est que les pouvoirs publics doivent réaffirmer que « les droits d'auteurs soient respectés dans l‘univers numérique. Les éditeurs doivent donc avoir leur mot à dire sur le prix de l'accès au contenu. » La deuxième action nécessaire est de « lutter contre l'appropriation du secteur ou la position dominante d'un acteur en posant une garantie d'interopérabilité des systèmes ». En dernier lieu, Bruno Patino insiste sur la nécessaire intervention de l'Etat concernant les métadonnées. En effet, celles-ci sont les données associées aux fichiers numériques et qui contiennent des informations précieuses sur la source, la nature, le contenu et la localisation du document. En d'autres termes, elles sont les bases de données indispensables aux professionnels du livre ainsi qu'à la visibilité des livres eux-mêmes sur internet. Or, l'accès à ces métadonnées étant à l'heure actuelle très cher (y compris pour les professionnels), mais de plus en plus indispensable dans un univers numérisé, Bruno Patino souligne la nécessité d'une volonté politique de donner accès à ces données à tous par la fixation de tarifs beaucoup moins prohibitifs, ou mieux, par leur gratuité.
Répondant à une question sur l'avenir des librairies indépendantes en cas de basculement de l'édition vers une édition numérique, Bruno Patino, prenant exemple sur le cas de la presse, considère qu'un tel phénomène ne poussera pas à l'éviction du livre classique. Même s'il reconnaît que « la numérisation du livre pourra fragiliser, peut-être mortellement, les structures qui sont déjà les plus fragiles », il ne croit pas que les librairies seront désertées. Voilà de quoi relativiser la théorie du Big Bang.

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
976
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !