Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/19 : En Dordogne, la Chambre de Métiers et de l'artisanat sera exceptionnellement fermée le vendredi 16 août. Les agents seront de retour dès le 19 août au matin.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le "monstre" dans tous ses états à La Rochelle

17/03/2017 | Le muséeum d'histoire naturelle de La Rochelle explore l'univers des monstres sous toutes leurs formes.

Exposition

Le muséum d’histoire naturelle de La Rochelle présente jusqu’au 19 novembre 2017 une exposition intitulée « Monstrueux. Vous trouvez ça normal ? ». Elle explore le thème du monstre sous tous ses aspects. Il y a évidemment les monstres des légendes, Cerbère ou dragon, auxquels on pense spontanément, et sur lesquelles le muséum revient largement, de leur mythologie à leur lien avec la réalité, en passant par leur iconographie.

Il y a bien sûr les  bêtes moches (mais pas forcément méchantes) aux formes étranges du monde réel, dont la simple vue provoque des hérissements de poil. Le muséum a ressorti loupes, fiches d’identité et animaux naturalisés pour nous permettre d’approfondir la connaissance de ces animaux souvent inconnus, comme le poisson-lanterne, ce poisson aveugle des Abysses muni d’une loupiote, ou le Diodon commun, un autre habitant des mers hérissé de piquants qui se gonfle comme une boule à l’approche d’un prédateur.

La hampe torsadée d’une licorne
Entre les monstres fantasmés et ceux de la réalité, il y a aussi des chimères : des chatons à trois têtes, un agneau à cinq pattes… Des « erreurs de la nature », ou plutôt des caprices de la génétique, conservés dans du formol, mis en bocal à une époque où les scientifiques se passionnaient pour ces êtres hybrides, souvent mort-nés. Le muséum a sorti pour la première fois ces drôles de bocaux « inclassables » de ses archives du XIXe siècle. Objectif : montrer que de la légende à la réalité, il n’y souvent qu’un pas…. Que l’homme et son imaginaire sont les premiers à sauter. En atteste cette rare corne de narval présentée dans l’exposition, que les charlatans firent longtemps passer pour la hampe torsadée d’une licorne. Le muséum joue d’ailleurs sur cette confusion entre monstres réels et fantasmés et invite le public à distinguer le vrai du faux à travers des quiz ludiques sur des monstres supposés réels ou inexistants… A vous de distinguer qui du Dahu ou du Diable de Tasmani, sont vrais animaux. Pas si facile.

Explorant la notion de monstre jusqu’au bout, l’exposition s’attarde également sur la monstruosité faite homme : monstres des foires exhibés sous l’ère Barnum, de la femme à Barbe aux frères Siam ; monstres criminels, dont les débuts de la police scientifique voulurent faire de la physionomie une explication génétique ; monstres indigènes, que l’homme blanc occidental s’empressa de qualifier ainsi, confrontés à la différence physique et culturelle des peuples qu’il colonisait. De rappels historiques en explications scientifiques, l’exposition interpelle : et si finalement, le plus monstrueux n’était pas celui que l’on croit ?

Muséum d'histoire naturelle, 28 rue Albert 1er à La Rochelle. Horaires : du mardi au vendredi de 10h à 19h. Samedi, dimanche et jours feriés de 14h à 18h. Fermé le samedi du 1er juillet au 30 septembre. Tarif : 6 €. Nocturne le 25 mars, de 18h à 21h avec une visite thématique sous forme d'enquête policière : un esprit a redonné vie aux monstres du musée? A travers des résolutions d'égnigmes, il faudra trouver qui et neutraliser les monstres. Apporter sa lampe de poche. Tarif : 3 €.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
99208
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !