Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le "monstre" dans tous ses états à La Rochelle

17/03/2017 | Le muséeum d'histoire naturelle de La Rochelle explore l'univers des monstres sous toutes leurs formes.

Exposition

Le muséum d’histoire naturelle de La Rochelle présente jusqu’au 19 novembre 2017 une exposition intitulée « Monstrueux. Vous trouvez ça normal ? ». Elle explore le thème du monstre sous tous ses aspects. Il y a évidemment les monstres des légendes, Cerbère ou dragon, auxquels on pense spontanément, et sur lesquelles le muséum revient largement, de leur mythologie à leur lien avec la réalité, en passant par leur iconographie.

Il y a bien sûr les  bêtes moches (mais pas forcément méchantes) aux formes étranges du monde réel, dont la simple vue provoque des hérissements de poil. Le muséum a ressorti loupes, fiches d’identité et animaux naturalisés pour nous permettre d’approfondir la connaissance de ces animaux souvent inconnus, comme le poisson-lanterne, ce poisson aveugle des Abysses muni d’une loupiote, ou le Diodon commun, un autre habitant des mers hérissé de piquants qui se gonfle comme une boule à l’approche d’un prédateur.

La hampe torsadée d’une licorne
Entre les monstres fantasmés et ceux de la réalité, il y a aussi des chimères : des chatons à trois têtes, un agneau à cinq pattes… Des « erreurs de la nature », ou plutôt des caprices de la génétique, conservés dans du formol, mis en bocal à une époque où les scientifiques se passionnaient pour ces êtres hybrides, souvent mort-nés. Le muséum a sorti pour la première fois ces drôles de bocaux « inclassables » de ses archives du XIXe siècle. Objectif : montrer que de la légende à la réalité, il n’y souvent qu’un pas…. Que l’homme et son imaginaire sont les premiers à sauter. En atteste cette rare corne de narval présentée dans l’exposition, que les charlatans firent longtemps passer pour la hampe torsadée d’une licorne. Le muséum joue d’ailleurs sur cette confusion entre monstres réels et fantasmés et invite le public à distinguer le vrai du faux à travers des quiz ludiques sur des monstres supposés réels ou inexistants… A vous de distinguer qui du Dahu ou du Diable de Tasmani, sont vrais animaux. Pas si facile.

Explorant la notion de monstre jusqu’au bout, l’exposition s’attarde également sur la monstruosité faite homme : monstres des foires exhibés sous l’ère Barnum, de la femme à Barbe aux frères Siam ; monstres criminels, dont les débuts de la police scientifique voulurent faire de la physionomie une explication génétique ; monstres indigènes, que l’homme blanc occidental s’empressa de qualifier ainsi, confrontés à la différence physique et culturelle des peuples qu’il colonisait. De rappels historiques en explications scientifiques, l’exposition interpelle : et si finalement, le plus monstrueux n’était pas celui que l’on croit ?

Muséum d'histoire naturelle, 28 rue Albert 1er à La Rochelle. Horaires : du mardi au vendredi de 10h à 19h. Samedi, dimanche et jours feriés de 14h à 18h. Fermé le samedi du 1er juillet au 30 septembre. Tarif : 6 €. Nocturne le 25 mars, de 18h à 21h avec une visite thématique sous forme d'enquête policière : un esprit a redonné vie aux monstres du musée? A travers des résolutions d'égnigmes, il faudra trouver qui et neutraliser les monstres. Apporter sa lampe de poche. Tarif : 3 €.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
98314
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !