Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/20 | Gironde : le Département va distribuer ses premiers kits sanitaires

    Lire

    Jean-Luc Gleyze l'avait annoncé le 16 novembre : le Département va distribuer 2 000 kits sanitaires aux jeunes en difficulté. Ces kits comprennent quatre masques réutilisables, un flacon de gel hydroalcoolique, du savon et une fiche conseil sur les comportements à adopter face au coronavirus. La première distribution de ces kits sanitaires par le Département se déroulera à Libourne ce mercredi 24 novembre à 15h dans les locaux de l'Association LEPI.

  • 24/11/20 | La vente directe accompagné dans les Deux-Sèvres

    Lire

    Dans le cadre de son Plan de Relance et en soutien aux circuits courts, le Département des Deux-Sèvres a crée un fonds de soutien de 300 000 euros pour développer la vente directe des agriculteurs. Fortement sollicité depuis sa création en juillet dernier, il a permis l'accompagnement de 32 projets de création ou de développement ont été accompagnés. Face aux nombreuses demandes, le Département a décidé de prolonger le dispositif et les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 31 mars 2021.

  • 24/11/20 | Les recharges pour vélos à assistance électrique se développent

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 42 900 euros à la société Sacha à Limoges pour son projet eBikeport qui est une station de recharge à énergie propre et avec des matériaux 100 % recyclés et recyclables. L’innovation réside tant dans le produit que dans le modèle économique puisque le client peut récupérer une partie de la somme investie grâce aux revenus publicitaires.

  • 24/11/20 | En Lot-et-Garonne, digitalisation des commerces de proximité

    Lire

    Le Conseil départemental, la Chambre de commerce et d’industrie, et la Chambre de métiers et de l’artisanat ont travaillé ces derniers jours à construire une offre complète, facile d’accès et gratuite pour accompagner les commerces de proximité dans leur digitalisation. Cette offre repose sur deux piliers : une market-place départementale - www.mavillemonshopping.fr/lotetgaronne et la géolocalisation des commerces et artisans proposant leurs services durant le confinement. Ainsi, malgré le confinement, les commerces de proximité vont pouvoir poursuivre les ventes de leurs produits et les clients de les acheter.

  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le palais des ducs d’Aquitaine officiellement propriété de la ville de Poitiers

20/11/2019 | L'ancien palais de justice, qui fut au Moyen-Âge le palais des ducs d'Aquitaine, devient la propriété de la ville de Poitiers qui compte en faire un emblème.

Le palais des ducs d'Aquitaine est devenue officiellement la propriété de la ville de Poitiers ce lundi 18 novembre. Il était précédemment la propriété de l'État et du département de la Vienne.

La ville de Poitiers vient de signer, ce lundi 18 novembre, l’acte d’acquisition du palais des ducs d’Aquitaine. Un édifice de 6 000m2, dont certains murs remontent au Xe siècle et qui était jusqu’alors propriété de l’Etat à hauteur de 51,88% et du département de la Vienne à hauteur de 48,12%. L’acquisition s’élève à 1 million d’euros et sera effective au 1er janvier 2020. Elle s’inscrit dans un projet plus ambitieux que la ville de Poitiers souhaite mettre en place après les élections municipales pour redynamiser le quartier du palais.

Officiellement jusqu’au 1er janvier 2020, le palais des ducs reste un lieu de justice. Pourtant, il est déjà investi. Dans la salle des pas perdus, l’oeuvre Archive of Mind de Kimsooja est installée. Une table elliptique, placée là comme une invitation à s’asseoir. Chaque visiteur est  d’ailleurs convié à former une boule d’argile et à la lancer au centre de cette table, créant ainsi une constellation collective. Du beau monde est venu assister à la signature de l’acte notarié d’acquisition officielle de ce palais des ducs d’Aquitaine, symbole de la ville de Poitiers et de son histoire. Poitiers le rachète à l’Etat, qui était propriétaire des lieux à hauteur de 51,88% et au département de la Vienne, propriétaire à hauteur de 48,12%. La page des 230 années de fonctions judiciaires se tourne. L’objectif de Poitiers : redonner ce lieu aux Poitevins. 

Archive of mind, l'oeuvre de l'artiste plasticienne coréenne Kimsooja, au coeur de la salle des pas perdus

Un lieu de rencontres et de partages

Tout a commencé en 2008 lorsqu’il a été décidé de construire un nouveau palais de justice à Poitiers. La justice était trop à l’étroit dans cet édifice de 6 000 m2 qui n’était plus vraiment fonctionnel. « C’est pour cette raison que la ville a acquis avec le département de la Vienne l’ancien bâtiment des Feuillants pour le confier au ministère de la justice », rappelle Alain Claeys, le maire de Poitiers, devant les trois cheminées monumentales ornées de sculptures gothiques flamboyantes, symboles de cette salle des pas perdus. Six gardes des sceaux se sont succédés entre la signature des différentes autorisations jusqu’à l’aboutissement du chantier et l’inauguration, le 26 juin dernier. Le déménagement a eu lieu dès le 1er avril. Une fois la page judiciaire tournée, ce lieu doit devenir la porte d’entrée symbolique de Poitiers, un lieu de rencontres et de partages entre artistes, créateurs, chercheurs et publics.  

L’acquisition pour 1 million d’euros de ce palais des ducs d’Aquitaine s’inscrit dans un projet municipal plus important. Celui du quartier du palais mêlant mise en valeur des monuments et la révélation des richesses. Une transition qui commence tout d’abord avec l’exposition qui lie création contemporaine et patrimoine, Traversées/Kimsooja. Elle a déjà accueilli plus de 50 000 personnes en à peine plus d’un mois. « Cela prouve l’intérêt de ce lieu, commente le maire de Poitiers. Toutes les générations de Poitevins, ceux qui l’ont connu, ceux qui vont le découvrir, doivent s’approprier ce palais des ducs d’Aquitaine », poursuit-il. 

4 équipes pour un projet autour du quartier du palais

Pour ce projet du quartier du palais, quatre équipes ont été sélectionnées et retenues pour travailler durant plusieurs mois et faire des propositions : 2BDM architectes dirigé par Frédéric Didier ; l’atelier d’architecture Philippe Prost ; l’atelier Novembre dirigé par Marc Iseppi ; une équipe constituée par Bernard Desmoulin avec Pierre Marchand, architecte du patrimoine, Emma Blanc, paysagiste et Sceno SARL scénographes. Chacune remettra une offre pour la rénovation de ce bâtiment historique, afin de l’inscrire dans la vie du quartier qui l’entoure, en lui redonnant une fonction traversante, un lieu de passage dans ce centre-ville. Les quatre cabinets d’architecture ont travaillé pour de grands projets, que ce soit l’abbaye de Cluny, son musée, le château de Versailles, la réhabilitation du centre de création artistique le centquatre à Paris ou encore la reconversion du site de la Monnaie à Paris. « C’est un projet patrimonial, culturel et urbain. Il incombera à la future équipe municipale de retenir l’une des quatre équipes », précise Alain Claeys. Tout se réglera donc après les élections municipales. Entre temps, des fouilles seront organisées par l’État et des recherches scientifiques par l’université. Le maire a une volonté : « pouvoir faire venir les familles que le souhaitent sur le lieu des fouilles, qu’elles soient ouvertes au public pour que le plus grand nombre puisse connaître l’histoire de ce lieu. Je suis persuadé que l’on retiendra quelques surprises de ce travail scientifique ». L’objectif est donc de mieux connaître et comprendre l’histoire de ce palais remontant à l’époque médiévale, sa reconstruction après un incendie qui a détruit le premier palais du IXsiècle, remonte au X-XIe siècle. « La ville de Poitiers compte respecter l’histoire de ce site. Il y aura tout un travail autour. C’est dans ces conditions que l’État a bien voulu vendre et effectuer un transfert de propriété. L’État partage la volonté d’ouvrir le palais des Ducs aux Poitevins », indique Isabelle Dihlac, la préfète de la Vienne.  

Signature de l'acte d'acquisition du palais des ducs d'Aquitaine entre Alain Claeys (à g.), maire de Poitiers, Isabelle Dihlac (préfète de la Vienne) et Bruno Belin (président du département de la Vienne)

Renforcer l’attractivité de Poitiers et du département 

Le palais des ducs d’Aquitaine apparaît comme un lieu symbolique. Il devrait participer à l’attractivité du territoire. « Dans ce lieu, c’est l’histoire avec un grand h qui s’est écrite. L’histoire singulière du palais des ducs d’Aquitaine et des procès célèbres qui se sont déroulés dans cette salle des pas perdus. Ce bâtiment participe au rayonnement de Poitiers dans l’ensemble de la partie Ouest de la France et dans la région Nouvelle-Aquitaine », reconnaît Bruno Belin, président du département de la Vienne. Une nouvelle page va s’écrire pour cet emblème de Poitiers. Jusqu’au 19 janvier, le palais des ducs d’Aquitaine accueille l’exposition Traversées/Kimsooja. L’occasion de le révéler déjà aux yeux de tous et même de mettre en avant sa célèbre tour Maubergeon, ajoutée au XIIe siècle et mise à l’honneur par un jeu de miroir par l’artiste plasticienne coréenne Kimsooja. L’art permet au palais de vivre une renaissance à laquelle les Poitevins peuvent assister et même d’une certaine manière se l’approprier peu à peu.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6610
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !