Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le premier contrat de filière du livre voit le jour en Aquitaine

16/02/2015 | Signé le 24 novembre dernier par Fleur Pellerin, Ministre de la culture, le premier contrat de filière du livre a vu le jour en Aquitaine.

La filière du livre représente près de 140 millions d'euros de chiffre d'affaire en Aquitaine

Les représentants de la région Aquitaine, du Centre national du livre et de la Drac (direction régionale des affaires culturelles d'Aquitaine) ont présenté aujourd'hui à l'hôtel de région le premier contrat de filière du livre. Des mesures d'aide concrètes pour l'ensemble de la filière, qui font suite à la signature d'un accord cadre signé par la Ministre de la culture, Fleur Pellerin, en novembre, et s'articule autour d'un plan de soutien du gouvernement en faveur de la librairie indépendante, engagé en 2012 à hauteur de 18 millions d'euros.

"On fait parfois trop passer le pouvoir des services avant l'usager. Nous avons voulu le remettre au coeur du dispositif", s'est fendu Alain Rousset ce lundi lors de la présentation du premier contrat de filière du livre en Aquitaine. "Le fait d'être la première région à signer ce contrat reste la preuve de l'attachement que nous portons à la politique du livre". En effet, l'Aquitaine avait auparavant engagé 2 protocoles d'accords, l'un en 2003 consacré au secteur de la librairie indépendante (damant ainsi le pion à la politique du gouvernement, qui a lancé un plan de soutien pour les librairies indépendantes en 2012 à hauteur de 18 millions d'euros) et le second élargi au secteur de l'édition en 2007 et renouvelé pour la période 2012-2014. En 2013, l'agence Ecla (écrit cinéma livre audiovisuel) a dirigé une série d'enquête sur la filière, et le Centre national du livre (CNL) a engagé une politique de conventionnement avec les régions. 

"C'est un secteur qui, s'il ne comprend pas énormément d'emplois (450 emplois directs environ), reste hautement stratégique", a déclaré le président de la région Aquitaine. Le plan d'aide de ce contrat de filière se situe à hauteur de 500 000 euros par an (répartis entre le CNL, la DRAC et le Conseil régional). "Les librairies de proximité, c'est le circuit cour de la culture. Ce contrat de filière, il faudra bientôt le repenser à l'aube de la grande région, y inclure Brive, Angoulème et la Rochelle qui sont aussi des acteurs essentiels du secteur". 

Des mesures concrètesLe contrat de filière se décline ainsi en 2 volets : l'accompagnement des ressources d'une part (avec la mise en place de journées interprofessionnelles d'information, un service juridique adapté et une veille numérique) et les aides directes d'autre part. C'est le volet le plus significatif puisqu'il réunit l'ensemble de la filière. Les auteurs pourront ainsi se porter candidats à l'obtention d'une bourse d'écriture (qui a pour but de soutenir les projets de création locaux), à raison de 3000 euros de bourse "relève" pour les auteurs ayant déjà publié un ou deux ouvrages, et de 6000 euros pour la bourse "auteur confirmé" avec 3 ouvrages et plus publiés. Les premières candidatures pour ses bourses peuvent être remplies sur la site de l'Ecla, qui sert de "plateforme commune", jusqu'au 15 avril. Ils pourront également bénéficier d'un "soutien à la mobilité", avec une aide comprise entre 400 et 1200 euros en fonction des demandes. Enfin, ils seront soutenus par un volet "développement et création numérique", qui se veut comme une passerelle pour les projets littéraires innovants (le projet global doit atteindre 8000 euros minimum et sera financé à hauteur de 70%). 

Les éditeurs, diffuseurs, distributeurs et libraires auront aussi leur part du contrat, avec un dispositif d'aide à l'emploi pour les strutures ayant un chiffre d'affaire de 80 000 euros minimum d'autres avantages partagés par les auteurs. Enfin, le contrat de filière adopte une action culturelle de "compagnonnage", pour encourager essentiellement les auteurs aquitains (ils sont environ 550) : la subvention pourra ainsi atteindre 70% du coût du projet dans la limite de 10 000 euros. Une aide qui vient confirmer l'intérêt actuel des acteurs locaux pour les librairies indépendantes. En effet, Alain Juppé a récemment donné le feu vert à l'exonération des CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) au librairies indépendantes labellisées "LiR", à la suite d'une requête adressée au Président de Bordeaux Métropole en novembre dernier. Une délibération devrait être soumise à l'approbation du Conseil de Bordeaux Métropole prochainement.

A noter que cette exonération représenterait un manque à gagner de 100 000 euros dans les caisses de la Métropole pour les cinq librairies labellisées sur le territoire (Comptine, La Machine à Lire et Mollat à Bordeaux; l'Espace Livre de Gradignan et la Librairie Georges de Talence). En tout, ce sont près de 79 librairies indépendantes qui sont réparties sur le territoire aquitain, et près de 900 points de vente pour 120 éditeurs et un chiffre d'affaire annuel de près de 140 millions d'euros. Comme l'a dit Alain Rousset, le contrat de filière qui bénéficiera à l'Aquitaine pour la période 2015-2017, a donc tout intérêt à dépasser le stade du simple symbole...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2144
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !