Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

  • 22/10/18 | Charente-Maritime : un nouveau sous-préfet pour le bassin de Jonzac

    Lire

    Jérôme Aymard, le nouveau sous-préfet de Jonzac, prend officiellement ses fonctions ce 22 octobre lors d'une cérémonie de commémoration aux Morts à Jonzac. C'est son premier poste en tant que sous-préfet, après avoir été chef de différents services de sous-préfectures dans la Loire et dans le Morbihan, où il était dernièrement DRH à la Préfecture.

  • 22/10/18 | Le retour des marchés au gras à partir du 3 novembre à Périgueux

    Lire

    La saison des marchés au gras et aux truffes a lieu du samedi 3 novembre au 16 mars 2019. Les mercredis et samedis matin, les producteurs locaux vendront leurs produits frais issus de l’élevage de canards et d’oies. La place Saint-Louis, accueillera une trentaine de producteurs de Dordogne venus faire découvrir, déguster et vendre des produits de haute qualité. Quatre marchés primés seront organisés, les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février. Les marchés aux truffes débutent le 8 décembre.

  • 22/10/18 | Premières pistes pour la loi mobilité

    Lire

    Le projet de loi d'orientation des mobilités, qui doit être présenté en novembre, a détaillé son contenu ce lundi. On y découvre notamment la fin programmée des péages d'autoroute, remplacés par un système de capteur censé détecter une vignette, un badge ou la plaque d'immatriculation des conducteurs. Concernant le co-voiturage, un système de tarif dégressif est à l'étude. Enfin, l'indemnité transports et le forfait mobilité (pour les personnes se rendant au travail à vélo ou en co-voiturage) pourraient désormais bénéficier de 400 euros par an.

  • 22/10/18 | Vers un TGV Bordeaux-Londres ?

    Lire

    SNCF Réseau, Lisea, Eurotunnel et HS1 (la LGV britannique) viennent de signer un accord pour lancer une étude de faisabilité sur une liaison ferroviaire entre Bordeaux et Londres. Elle passerait par la ligne Bordeaux-Lille et permettrait de relier Londres en cinq heures. Pour l'instant, les discussions tablent sur un aller-retour par semaine. Avant une potentielle mise en service (qui pourrait intervenir en 2021 ou 2022), la Gare St Jean devra s'équiper d'un terminal international permettant de vérifier les passeports. Les résultats de l'étude de faisabilité ne sont pas attendus avant plusieurs mois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le Printemps du Bourgailh - une fête du jardin et de la nature à Pessac

29/04/2008 |

PrintempsBour

Une rencontre intime avec la nature, des ateliers de jardinage, d'innombrables variétés de plantes, et de produits du terroir avec un petit quelque chose pour les gourmands, c'est seulement un aperçu de ce que propose, les 19 et 20 avril, le Printemps de Bourgailh, organisé, déjà pour la quatrième fois, conjointement par la Ville de Pessac et l'association Ecosite du Bourgailh.

A l'orée de la Forêt du Bourgailh, un espace boisé de 65 hectares, s'étend une colline tout à fait particulière. En voyant les différentes espèces végétales s'y « installer » et toute cette étendue de terre verdoyante, personne n'aurait imaginé que, il y a encore quelques années, c'est ici que terminaient leur parcours tous les déchets de l'aglomération bordelaise. A l'initiative d'Alain Rousset, après avoir trouvé un nouvel emplacement pour la décharge communautaire, le territoire fut complètement reconverti en un espace de détente et de loisir. Un lieu ayant vocation de rapprocher les habitants, et pas seulement eux d'ailleurs, de la nature. La colline aux Ericacées, comme on l'appelle, avec son Belvédère offrant un beau panorama, est donc aujourd'hui le point central du site, accueillant le Printemps du Bourgailh.

Le marché aux plantes
Le Printemps du Bourgailh ce sont trois pôles d'activités. Le premier est celui du « marché aux plantes ». On se trouvera vite innondé par un vrai jardin riche en variétés; aux formes, couleurs et odeurs diverses. Plantes hautes et basses ; des plantes vivaces ; fougères , bonsaïs, rhododendrons ; arbres fruitiers et d'ornement... Quelques originalités, comme des fleurs aux parfums d'ananas, citron, orange, chewing-gum ou encore... chocolat. Les amateurs d'innovations culinaires, bizarrement toujours dans le pôle du marché aux plantes, pourront essayer de nouvelles sensations en goûtant aux confitures... de vin, de différentes appellations.

Besoin de conseil pour son jardin - village associatif
Un deuxième pôle - « Le village associatif », invite les amateurs du jardinage, mais aussi tous ceux qui rêvent d'en avoir, à rencontrer des jardiniers et cultivateurs pour partager, échanger des expériences et conseils. Cela à travers ateliers, expositions, guides et manuels. Tout ce que vous voulez savoir sur le greffage ou le bouturage par exemple - les ateliers répondront à toutes les questions ; vous adorez les fruits, vous voudriez en avoir dans votre jardin, découvrez l'ouvrage « Fruits retrouvés, patrimoine de demain » ou renseignez vous auprès de son éditeur - le Conservatoire végétal de la région d'Aquitaine à Montesquieu, grand expert dans la reproduction des arbres fruitiers.

Entre bêche et fourche-bêche
En quittant le village associatif, c'est l'Espace animations qui nous accueille, avec tout d'abord, « le jardin d'Asie ». Thé, soja, riz, cocombre ; en redécouvrant ces produits de tous les jours, on se rend compte que « ce sont toujours des produits exotiques. » comme le fait remarquer Laurent Rousserie, chargé de mission de l'association Ecosite. Ensuite, en prolongement des activités du village associatif, Les Jardiniers de France proposent une visite du « jardin potager ». On y apprendra comment distinguer la bêche de la fourche-bêche ; que le crapaud, bien que répugnand, est une vraie bénédiction pour le jardin en se chargeant des vers et limaces ; où qu'au lieu d'utiliser des produits chimiques, pour lutter contre les insectes qui ravagent le jardin, des oiseaux insectivores, ainsi que le fameux crapaud, en seraient leur excellent substitut.

Animaux & plantes - liaisons dangereuses
Après avoir quitté le jardin potager, les visiteurs pénètrent dans une énorme serre, abritant une impressionante collection de plantes tropicales et sub-tropicales. Certainefleurs font d'ailleurs l'objet d'une exposition intitulée : « Adaptations entre plantes et animaux ». Celle-ci nous fait découvrir les étranges relations de dépendance qui se sont établies entre différentes variétés de plantes et ,le plus souvent, d'insectes. Comme une variété de figuier par exemple ; celui-ci peut-être pollinisé seulement par une espèce d'insectes, qui à leur tour ne peuvent se reproduire que grâce au figuier.

Taï chi en forêt et « sieste musicale »
Toutes les attractions de l'Espace d'animations sont permanentes et les intéressés pourront en profiter jusqu'à octobre. Le Printemps du Bourgailh marque en fait le début de la saison de l'Espace d'animations dans les bois du Bourgailh. Au programme, plein de surprises et idées originales. Comme des cours de Taï-chi en forêt ; des P'tits dèj nature à 7h du matin pour contempler la forêt en éveil ; ou encore une « sieste musicale », où, allongé dans un hamac suspendu entre les arbres, l'on pourra se plonger paisiblement dans les rythmes de la musique classique. « Notre but est ainsi d'encourager les gens de revenir vers la nature ; voire, de s'imprégner de celle-ci » souligne Laurent Rousserie.

Pôle « gourmand »
Pour les gourmands, « Le marché des producteurs du pays », offrira le meilleur des produits du terroir aquitain. Des huîtres d'Arcachon, du foie gras de Loubens, du pain traditionnel de Bordeaux, de la bière artisanale de Léon, mais encore du boeuf, des escargots court-bouillon, fraises et asperges. Personne ne manquera de rien. Quelques produits inhabituels seront aussi à découvrir, comme la Garluche - un apéritif composé de vin blanc, caramel, zestes d'oranges, sucre et... d'un peu de rhum.

« Le marché des producteurs du pays » est une initiative tout récente au Printemps du Bourgailh, c'est, en effet, sa deuxième édition. Son nom fait d'ailleurs directement référence à celui de l'appellation fondée, en 2002, par la Chambre d'Agriculture de Gironde, rassemblant aujourd'hui quelques 20 producteurs aquitains. Une connotation tout à fait correcte car le pôle est investit entièrement par ces producteurs, pour qui le Bourgailh est la deuxième rencontre de la saison. « On est présent sur 25 marchés pendant la saison, dans toute l'Aquitaine. » précise Amélie Ruhlmann de la Chambre de l'Agriculture.

Dégustation, vente et restauration
Le principe innovant de l'appellation est de proposer, en dehors des dégustations et des ventes de produits traditionnellement sur les stands, un vrai espace de restauration. « Les clients peuvent composer leur propre menu et s'installer sur une table, entourés de tous les stands. » explique Mme Ruhlmann. Proposant en général une restauration « nocturne » entre 19h et minuit, accompagnée d'animations musicales, le Printemps du Bourgailh sera cette année une excéption pour ces producteurs. Prochain rendez-vous avec « Le marché des producteurs du pays » est prévu à Targon le 17 mai.

Piotr Czarzasty

Photo: Nikolas ı Фотограф

Association Ecosite du Bourgailh
179, av. de Beutre
33600 Pessac
Tél. 05 56 15 32 11
ecosite.bourgailh@wanadoo.fr
www.bourgailh-pessac.fr

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
4041
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
colombo | 17/04/2015

Bonsoir , comment fais je, pour avoir un vrais programme avec des dates , des heures de debut d'activités , il y a t'il une autre solution que de planter sa tente dans la prairie pour ne rien louper ...amicalement JP

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !