18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Reporté mais maintenu, le Festival du Film d'Histoire de Pessac invitera le Proche-Orient au coeur de sa 26ème édition.

16/11/2015 | Initialement prévu du 16 au 23 novembre, l'incontournable Festival International du Film d'Histoire de Pessac invitera le Proche-Orient au coeur de sa programmation.

Affiche 26ème édition du Film d'Histoire de Pessac

Au vu des attentats qui ont frappé Paris vendredi 13 novembre, l'agenda culturel d'ici ou d'ailleurs sera nécessairement modifié cette semaine. Initialement annoncé du 16 au 23 novembre, le Festival International du Film d'Histoire de Pessac est reporté mais maintenu, une volonté commune du maire de la ville de Pessac Franck Raynal et d'Alain Rousset, président de la Région Aquitaine et de l'Association du festival. Pour ce dernier, "il était hors de question de faire démarrer un festival qui a des côtés festifs, pendant les trois jours de deuil national. Mais nous ne cèderons pas", a-t-il ajouté. "La démocratie ne cèdera pas et ce festival aura lieu, et sur ce thème. La nouvelle date de début du festival n'a pas encore été fixée par les organisateurs, une conférence devrait être programmée dans la semaine.

Cette fin 2015 marquera alors la 26ème édition de ce rendez-vous incontournable du film d'Histoire qui, chaque année, trouve sa force et son public en alternant de nombreux films bien-sûr mais aussi des débats, des rencontres avec des réalisateurs, des historiens, des chercheurs, des universitaires, des journalistes ou des politologues autour d'un thème et d'une programmation riche, tous deux centrés sur une période historique marquante, une idéologie, un pays ou une région du monde . Après l'Allemagne en 2014, changement de cap et direction le Proche-Orient pour cette nouvelle édition.

"ll n’est guère, sur notre planète, de territoires où se soient concentrée, au long des âges, en dépit de leurs dimensions limitées au regard de toutes les terres émergées, une telle intensité de passions et d’intérêts, de mythes et de religions, de générosités et de haines", voilà comment Jean-Noël Jeanneney, historien, universitaire et président d'honneur du festival entame son édito, parlant bien-sûr du Moyen-Orient, thème central de cette édition 2015. Après avoir consacré sa programmation 2014 à l'Allemagne, c'est en effet sur le Proche-Orient que se concentrera cette année le rendez-vous pessacais, manifestation culturelle devenue aujourd'hui un temps incontournable du film historique. Chaque année, la réflexion se décline, offrant à chacun la possibilité de profiter d'une filmographie riche et variée bien-sûr mais également de nombreux temps forts oraux, allant de la rencontre au débat en passant par le café historique ou la présentation de films par leur réalisateur. Evoquant la création, en 1990, du festival, Alain Rousset, Président de la Région Aquitaine et du festival, évoque alors un projet initial qui a aujourd'hui porté ses fruits: "nous avions l’intuition qu’un large public pouvait trouver un intérêt à participer à des débats, avec des écrivains, gens de cinéma, journalistes et universitaires, autour d’une sélection de films d’histoire. Le succès ne s’est jamais démenti depuis la première édition".

Une sélection de 99 longs métrages Avant de lancer la compétition qui, au bout d'une semaine de projections et de délibération du jury, décernera le Prix du Film Histoire dans la catégorie fiction et dans la catégorie documentaire, cette 26ème édition du festival s'ouvrira, une fois la nouvelle date communiquée, au cinéma Jean Eustache avec une conférence inaugurale orchestrée par Maurice Sartre, historien spécialiste du Proche-Orient hellenisé, professeur émérite d’histoire ancienne à l’Université de Tours. Parmi les autres invités cette année, citons par exemple Elie Barnavi, historien, essayiste, ex-ambassadeur d’Israël en France, Thomas Wieder, rédacteur en chef du Monde, Christophe Lucet, journaliste éditorialiste à Sud Ouest, l'acteur Vincent Lindon, Valérie Hannin, directrice de la rédaction et rédactrice en chef à l’Histoire ou encore les réalisateurs Bernard George, Alice Gorissen, Francis Gillery, Laurent Heynemann, Pierre Hurel, Yves Jeuland ou encore Sylvie Jézéquel.

Le film d'histoire, entre fictions et documentaires99 longs métrages présentés donc, un Proche-Orient multiple, d'horizons différents, un large panel de films traitant de pays divers et de fait, de points de vue multiples: Les 7 jours de Ronit et Shlomi Elkabetz, Adieu Bonaparte de Youssef Chahine, Les Chats Persans de Bahman Ghobadi, Les Femmes du bus 678 de Mohamed Diab ou encore Hors Jeu de Jafar Panahi. Côté compétition, rappelons que le programme compétition est indépendant du thème du festival, deux catégories distinctes, la compétition fiction, dix films présentés en avant-première (Les Chevaliers blancs de Joachim Lafosse ouvrira la semaine de projections) et la compétition documentaire, 14 au total. Des films donc, 40 débats et rencontres, de nombreux rendez-vous scolaires, des expositions... cette semaine le cinéma Jean Eustache de Pessac convoque une nouvelle fois l'Histoire et les nombreuses histoires qui la fondent et la font.

 

Toute la programmation sur www.cinema-histoire-pessac.com/

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : F.I.F.H - DR

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4330739
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !