Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Cub veut installer l'art contemporain le long de la Garonne

01/12/2014 | Après l'installation d'oeuvres d'art le long des lignes de tram, la Cub a présenté aujourd'hui un programme artistique qui investirait les berges de la Garonne.

L'oeuvre "Vril", de Suzanne Treister, prend la forme d'une gigantesque soucoupe volante installée au dessus des bassins à flots.

La Communauté Urbaine de Bordeaux investissait aujourd'hui le CAPC (musée d'art contemporain) de Bordeaux pour présenter quelques unes des futures oeuvres de son programme artistique. Au menu, une quinzaine d'artistes qui devraient investir prochainement les berges de la Garonne. Une soucoupe volante aux bassins à flots, une orgue à vapeur à Bègles, ou encore un pavillon consacré à Jacques Ellul près des Quinconces... Tour d'horizon des projets phares qui investiront les berges ces 4 prochaines années.

Le "lion" de La Bastide, les fées de Carbon-blanc... Dans le courant des années 2000, la Cub avait déjà présenté un programme d'installation de plusieurs oeuvres contemporaines le long des lignes de tramway. Certaines sont devenus incontournables, d'autres sont plus décriées, mais elles ont le mérite d'être là. Ce lundi 1er décembre, le comité de pilotage et quelques artistes se sont réunis au CAPC de Bordeaux pour présenter quelques unes des oeuvres du prochain programme de la Cub (qui s'étale entre 2015 et 2018 et réunit une quinzaine d'artistes) d'installation d'oeuvres d'art contemporaines, qui devraient s'installer le long de la Garonne. 

Soucoupes volantes et orgues à vapeurParmi les projets présentés, on peut citer le "triptyque" entre science et fiction de l'américaine Suzanne Treister, qui a prévu d'installer un VRIL (sorte de gigantesque soucoupe volante de 15 mètres de diamètre) le long des bassins à flots, à Bacalan ou encore un étrange pavillon octogonal vert de 6 mètres de haut qui rendrait hommage aux ouvrages du philosophe Jacques Ellul, avec un puits situé au milieu du pavillon. Enfin, l'artiste américaine devrait également réaménager l'observatoire de Floirac à la gloire de la science fiction, avec la mise en place de 6 vitrines en bois contenant des livres fantastiques, et d'un télescope pour pouvoir s'immerger au coeur des étoiles.

Plus terre-à-terre mais non moins intriguant, l'oeuvre de l'artiste parisienne Bettina Samson : une orgue qui fonctionnerait grâce aux rejets de vapeur de l'usine d'incinération voisine à Bègles, qui jouerait de la musique deux fois par jour au rythme des marées. Une sorte de sculpture sonore, dont l'artiste explique l'inspiration : "ce projet sera posé sur une structure métallique de 4 mètres de haut, et l'orgue sera composé de 36 sifflets qui couvriront 3 octaves. Cela donnera une musique grave, assez sonore, qui évoque les bateaux à vapeur et fait ainsi un parallèle entre 2 fleuves : la Garonne et le Mississipi. Cela s'inspire aussi de la musique des "brass-band" de la Nouvelle-Orléans". Une oeuvre qui, selon Michel Duchène, vice-président de la Cub chargé des projets d'aménagement urbain, "apporte une certaine forme de poésie dans une zone industrielle qui ne s'y prête pas forcément". 

Un programme plurielD'autres pistes ont également été évoquées, notamment la réalisation de deux films produits par la maison de production locale Dublin Films. Le premier raconte l'histoire d'un poète étranger qui arrive à Bordeaux, et s'inspire de l'histoire du poète Holderlin. Il mobilisera une équipe d'une vingtaine de personnes et devrait être tourné entre avril et mai. Le second long-métrage en projet est basé sur le texte de "L'île des esclaves" de Marivaux, et sera tourné dès avril prochain sur l'ïle de Trompeloup (à environ 8 kilomètres de Pauillac, en Gironde). Originalité de l'artiste, Peter Friedl : pour l'instant, aucun scénario n'a été écrit, et il devrait s'inspirer du casting et des répétitions, qui devrait réunir 5 rôles castés en Aquitaine, soit en casting sauvage, soit au moyen de personnalités à contre-emploi (ainsi, Bertrand Cantat fait notamment partie du casting potentiel). Autre artiste en lice pour le projet, Danica Dakic travaille sur les "légendes urbaines" et pourrait les mettre en scène... sur un cargo-vraquier. 

Pour Michel Duchène, le but d'un tel programme reste clair : "Il vise à transformer l'espace public pour lui donner un petit supplément d'âme à travers des oeuvres perturbantes, fortes". Le 19 décembre, les deux propositions de longs-métrages de Peter Friedl et Simohammed Fettaka seront présentés au Conseil de la Cub. La mise en oeuvre du programme Garonne, destinée à "s'étaler dans le temps" selon Catherine David, qui participe au comité de pilotage, devrait s'effectuer entre 2015 et 2018. "Dans le contexte actuel de politique culturelle, décrit-t-elle, beaucoup de communes ont tendance à privilégier l'évènementiel, qui dure 3 mois mais qui reste éphémère. Garonne est un projet à long terme". Reste à savoir si les futures oeuvres éveilleront la "sensibilité artistique" des riverains, qui reste, elle aussi, durablement subjective.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Suzanne Treister

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4947
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !