Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/04/21 | Une nouvelle sous-préfète à Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    Depuis le 15 avril, Anna Nguyen est la nouvelle sous-préfète d’Oloron-Sainte-Marie (64). Elle a débuté sa carrière au Ministère en charge du budget avant d’être au Secrétariat général aux Affaires Européennes du Premier Ministre. Cette jeune diplômée de l’ENA était avant sa prise de fonction cheffe du bureau Aménagement, logement et développement économique à la Ville de Paris.

  • 16/04/21 | Festival BD d'Angoulême : le nouveau directeur artistique s'en va déjà

    Lire

    Fred Felder, codirecteur artistique du festival international de la bande-dessinée, quitte ses fonctions après une dizaine de mois de collaboration. "Le rapprochement espéré réciproquement n’a pas abouti à une démarche et à un projet pleinement partagés", informe l'organisation du festival dans un communiqué. Le festival prévoit de le remplacer rapidement, et de nommer un directeur artistique adjoint en charge du secteur asiatique. Sonia Deschamps, codirectrice artistique, assure l’intérim.

  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

  • 16/04/21 | E-sport: Rebound Capital Games saisit la balle au bond!

    Lire

    A Angoulême, Rebound Capital Games, studio de développement et d’édition de jeux vidéos de sport, va construire un catalogue de jeux vidéos sous licences sportives afin de sortir un jeu tous les 18 à 24 mois. Le studio va également développer un de ses jeux sur PC, Tennis Manager, qui est le 1er jeu de simulation de tennis réaliste permettant de gérer toutes les tactiques et stratégies mises en œuvre lors d’un match.

  • 15/04/21 | Saintes : La musique baroque se réinvente

    Lire

    A Saintes depuis 2015 l’Abbaye aux Dames propose « Musicaventure », un programme de parcours de visite. Ce parcours ne s’adresse pas qu’aux amateurs de musique baroque mais à tous les publics avec un voyage sonore 3D, des siestes sonores et un manège qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. L’Abbaye souhaite désormais y intégrer une « Aventure urbaine et musicale ». L’idée est, sous la forme de course aux trésors, de mettre en valeur le territoire de Saintes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le RIM donne la voix aux musiques actuelles en Nouvelle-Aquitaine

04/03/2020 | Le RIM, (Réseau des Indépendants de la Musique) est un partenaire important de la Région Nouvelle-Aquitaine. Peu connu, sa fonction est pourtant primordiale.

RIM

Le RIM, (Réseau des Indépendants de la Musique) est un partenaire de la Région Nouvelle-Aquitaine dans le secteur culturel. Il compte à ce jour, 160 adhérents, 17 salariés et dispose de 5 antennes sur le territoire néo-aquitain. Début février 2020, la commission permanente de la Région a attribué à cette association une subvention de 490 000 euros pour l’accompagner dans ses actions en 2020.

Fédérer, structurer, coopérer, accompagner et co-construire. Voilà comment se résument les engagements prioritaires du Réseau des Indépendants de la Musique en Nouvelle-Aquitaine. Ce réseau est né en même temps que la Région Nouvelle-Aquitaine. Eric Roux, coprésident du RIM et fondateur de la Rock School Barbey, raconte sa genèse : « En Aquitaine, il y avait deux réseaux qui existaient déjà : le RAMA (Réseau Aquitain des Musiques Actuelles) et la CEPPIA (réseau spécialisé dans les labels indépendants de musique). En Poitou-Charentes, il y avait aussi le PRMA (Pôle Régional des Musiques Actuelles). Avant la fusion des régions, le RAMA a anticipé le fait que la Région n’allait pas pouvoir financer divers réseaux. De plus, nous nous sommes rendus compte qu’il était assez bête de ne pas retrouver ces acteurs dans un même réseau de filière ».

La mise en place de ce réseau, d’une grande ampleur, est une initiative qui était unique en France. Sa particularité réside dans la grande diversité des adhérents. Ces derniers œuvrent dans les domaines suivants : spectacle vivant, musique enregistrée, accompagnement, éducation, transmission et médias. A Bordeaux, par exemple, Imagina Music (production et diffusion de spectacles vivants), Banzai Lab (label indépendant), Mélodinote (Production et diffusion de concerts mêlant jazz, musiques du monde et actuelles) ou encore le Laba (Pôle de Compétence de la Région Aquitaine à destination des porteurs de projets du secteur des Industries culturelles) ont intégré le RIM.

Mais que revendique concrètement le RIM ? C’est assez simple : la création d’un écosystème favorable à un développement équitable, coopératif et solidaire des musiques actuelles en Nouvelle-Aquitaine. Par musiques actuelles, il faut entendre rap, rock, musiques traditionnelles, jazz et variétés. Car si aujourd’hui ces musiques sont majoritaires, ce ne fut pas toujours le cas. « On peut aisément imaginer que des lieux, comme la Rock School Barbey à Bordeaux, par exemple, ont toujours existé, explique Eric Roux. Pourtant, c’est loin d’être le cas ! Le fait qu’il y ait des équipements pour ce type de musiques, n’est vieux que d’à peine 25 ans. Le RIM a un véritable désir de faire valoir les droits culturels de chacun. »

Pour un écosystème favorable aux musiques actuelles

Pour Eric Roux, « toute personne est porteuse de culture et il suffit de mettre à disposition des moyens de mise en œuvre de cette culture pour la faire exister ». Le Réseau des Indépendants de la Musique lance une invitation à prendre les choses en main, par soi-même, pour faire exister une culture qui nous est propre. Les droits culturels ont été reconnus en 2015, avec la Loi NOTRe, par l'Assemblée Nationale. Cette reconnaissance vient « modifier une conception classique de la notion de culture et potentiellement des politiques culturelles, en mettant l'accent sur la nécessité de garantir aux populations leur liberté d'expressions culturelles et artistiques ». Les musiques actuelles doivent donc être aidées et mises en valeur par les pouvoirs publics, au même titre que la musique classique ou contemporaine.

Sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine, on compte un maillage unique en France de treize labels SMAC - Scènes de musiques actuelles - sur 16 lieux différents. Au total, les 89 SMAC de France proposent près de 6000 représentations publiques et fédèrent presque deux millions de spectateurs chaque année. S’organiser de manière officielle, avec le RIM notamment, permet  de développer l’accompagnement de démarches locales indépendantes vers une labellisation et donc, vers une reconnaissance nationale. En 2020, les territoires de la Haute-Vienne, de la Creuse et des Landes seront accompagnés dans la perspective d’une labellisation.

Le but du RIM, en plus d’avoir une implication territoriale visant à revaloriser chaque culture, est de « peser sur les politiques publiques ». Le réseau co-construit ces politiques en tant qu’acteur de ces musiques avec le Ministère de la Culture, la Région, le Département ou la Ville. Le RIM, par exemple, est co-signataire du Contrat de Filière des Musiques Actuelles (nouveau contrat 2020-2023 voté par l'assemblée régionale le 17 décembre dernier). Ce contrat lance des appels à projets sur plusieurs thèmes dans l’ensemble du territoire. C’est avant tout un laboratoire de politique publique tourné vers les droits culturels et l’innovation sociale qui est mis en place via ce dispositif.
Les 3 thèmes pour cette troisième édition du Contrat de Filière des Musiques Actuelles sont : le développement des coopérations professionnelles, le soutien aux projets culturels de proximité et les festivals et la transition énergétique. Ces concertations sont proposées à tous les professionnels des musiques actuelles adhérents du RIM ou pas. « Tout seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin », conclut Eric Roux. 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : LB/ Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6946
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !