Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/01/19 : Pour la première fois depuis le début du mouvement, les gilets jaunes de Dordogne ont organisé samedi à l’occasion de l’acte X, un rassemblement départemental à Bergerac. Environ 1400 personnes ont défilé dans les rues de la sous préfecture.

19/01/19 : Nouvelles violences et affrontements avec incendies de véhicules en fin d'après-midi à Bordeaux: la manifestation GJ a dégénéré, les casseurs sont entrés en action et les forces de l'ordre ont dû recourir aux véhicules blindés

18/01/19 : Bordeaux: l'opération de parking gratuit place des Quinconces reconduite ce dimanche et étendue à demain samedi et jusqu’à la fin des soldes : environ 400 places de stationnement libre de 9h30 à 20h chaque samedi et dimanche jusqu'aux 16 et 17 février

18/01/19 : Le nouveau service de location de vélos de l'agglomération du Grand Périgueux s'appellera "Périvélo". 400 deux-roues (à assistance électrique, pliants, vélos classiques) seront progressivement mis à disposition pour les usagers à partir du printemps.

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/01/19 | La CCI Charente à l’heure de la BD

    Lire

    A l’occasion du Festival de la BD d’Angoulême, la CCI Charente propose une exposition du 24 au 27 janvier de sculptures para BD. Elle propose également des séances de dédicaces avec 3 auteurs de BD : Turf, Crisse et un invité mystère. Pour le découvrir, il va falloir reconstituer un puzzle dont les 4 éléments seront dévoilés du 21 au 24 janvier sur le site internet de la CCI. Les 30 premières personnes qui viendront présenter le puzzle le 26 janvier à partir de 11h reconstitué gagneront une dédicace avec cet invité.

  • 20/01/19 | La Région et Québec resserrent leur lien

    Lire

    Vers un renforcement des relations entre Québec et la Nouvelle-Aquitaine. Le 22 janvier, Alain Rousset et Line Beauchamp, déléguée générale du Québec à Paris signeront la feuille de route "Nouvelle-Aquitaine - Québec 2018-2021" à Paris. La feuille de route vise à cadrer les axes d'intervention de la coopération dans cinq domaines prioritaires : le développement économique, l'enseignement supérieur, la jeunesse et la mobilité, l'économie sociale et solidaire et la culture.

  • 19/01/19 | Bruges : une marche pour la propreté

    Lire

    Marcher pour se mettre au vert. C'est dans ce but que le collectif Les Coquelicots de Bruges organise ce dimanche 20 janvier une collecte des déchets "oubliés" de 9h30 à 11h30. Le collectif lance cet appel parce que, selon lui, "mieux vaut trier et recycler les déchets que les laisser par terre". Les Coquelicots de Bruges appellent les habitants à se rendre au Parking Arc en Ciel (Rue Jean Claudeville) armés de gants et de seaux pour commencer la collecte, après une boisson chaude.

  • 19/01/19 | Esprit du Sud 40, pour défendre la culture gasconne

    Lire

    Présidée par Dominique Graciet, la toute nouvelle association landaise, née ce mercredi, entend protéger et promouvoir les patrimoines culturels immatériels locaux, autour de la chasse, de la pêche, de la tauromachie, des courses landaises mais aussi côté agriculture et gastronomie (foie gras, ortolans). Elle réunit déjà des représentants des CCI, Chambres de Métiers et d’Agriculture, de l'Observatoire national des cultures taurines ou des élus. Pour adhérer, contact@espritdusud40.com

  • 19/01/19 | Métropole : la fusion avec le département enterrée.

    Lire

    Le département et la métropole ont annoncé conjointement ce vendredi le renoncement du maire de Bordeaux, Alain Juppé, à faire partie des métropoles fusionnant avec leurs départements respectifs. Il s'agissait d'un projet gouvernemental de transfert de compétences entre collectivités évoqué dernièrement par le biais d'une rencontre entre plusieurs présidents de métropoles et Emmanuel Macron. Après cette annonce, le président du département a annoncé qu'il était prêt à participer à des "assises du territoires", souhaitées début janvier par le maire de Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le théâtre Blossac de Châtellerault : un ouvrage pour un lieu emblématique

25/11/2018 | Situé au coeur de Châtellerault, le théâtre Blossac possède désormais son livre. Ce dernier revient sur l'histoire de ce lieu et propose une visite des coulisses.

La salle du théâtre, telle qu'elle l'était dans les années 1890. Un lieu qui a rouvert en 2013. après une fermeture de 35 années.

Le théâtre Blossac de Châtellerault vient de fêter ses cinq ans de réouverture. Il fait partie des rares théâtres à l’Italienne, en forme de fer à cheval, présents en France. Un patrimoine incontestable de la ville de Châtellerault, situé au coeur de la ville, sur le boulevard qui porte son nom. Resté à l’abandon pendant 35 ans, il renaît tel qu’il était à la fin du XIXe siècle. Un lieu que les Châtelleraudais se réapproprient peu à peu puisque plusieurs associations y donnent des représentations. Il fait également l’objet d’un ouvrage, un livre de 80 pages qui revient sur son histoire et qui permet d’en faire une visite guidée dans la collection « Visages du patrimoine en Nouvelle-Aquitaine ». Il s’agit du 10e lieu mis en avant dans la région dans cette collection. Découverte.

C'est Un lieu unique dans la Vienne. Avec une salle en forme de fer à cheval. le théâtre Blossac de Châtellerault reste emblématique dans la patrimoine. Inauguré en 1844, il possède une salle à l’Italienne. Fermé durant 35 années (il avait fermé en 1978), le bâtiment a été restauré pour rouvrir ses portes en 2013. Il a fallu plusieurs années de travaux et plus de 6 millions d’euros (hors taxes) de coût. Actuellement, il est dans son jus c’est-à-dire comme dans les années 1890 où il avait connu quelques réaménagements par rapport à son ouverture. « A la réouverture de la salle, plus de 10 000 Châtelleraudais sont venus la découvrir. C’était la renaissance du théâtre. » se remémore Jean-Pierre Abelin, le maire de Châtellerault et président de Grand Châtellerault. On veut faire revivre le théâtre grâce notamment aux associations qui l’animent avec des représentations et également des visites de ce lieu ».

Les deux auteurs et le maire de Châtellerault, Jean-Pierre Abelin, (à droite) avec le livre sur le théâtre Blossac

Ce bâtiment, situé au coeur de la place centrale de Châtellerault, fait l’objet d’un ouvrage Châtellerault, Le théâtre Blossac écrit par deux auteurs et publié dans la collection « Visages du patrimoine en Nouvelle-Aquitaine » aux éditions Le Festin. « La région nous a sollicités. Elle est à l’initiative de cette publication et nous permet de faire découvrir cette pépite au plus grand nombre. Car le théâtre participe à l’attractivité de notre territoire et à son patrimoine », poursuit Jean-Pierre Abelin. Virginie Tostain et Jean-Paul Petit sont les deux auteurs de cette monographie. Pour la rédiger, ils se sont basés sur des archives et ont rassemblé de nombreux documents dont un mémoire rédigé en 1985 en histoire de l’art à l’université de Poitiers par René-Charles Guilbaud, mais également des photographies. 

Histoire et visite guidée du théâtre

L’ouvrage de 80 pages se découpe en deux parties : un côté historique et une visite guidée du lieu. « C’est un guide de visite qui se veut complet », résume Virginie Tostain, animatrice de l’architecture et du patrimoine de Grand Châtellerault et chargée de la valorisation patrimoniale du théâtre  Blossac. Un livre  riche également en photographies : plan de la salle, clichés des restaurations, du lieu, de ses coulisses (notamment la machinerie d’époque). « Nous sommes même allés à l’Opéra royal de Versailles pour savoir comment ça fonctionnait. Là-bas, j’avais été bluffé. Les décors bougent en quelques secondes seulement. Il y a des possibilité inouïes », explique Jean-Michel Audiguet, responsable technique du théâtre de Châtellerault.

Le théâtre Blossac est situé au coeur de la ville de Châtellerault à côté de la Mairie.

Anecdoctes en série

Quant à Jean-Paul Petit, membre de l’association « les amis de l’ancien théâtre », il avait rassemblé en amont un grand nombre d’archives sur ce bâtiment. L’association et la commune avaient même regroupé leurs forces pour qu’en 2009 la salle obtienne son classement au titre des Monuments historiques. L’ancien professeur de Lettres se souvient d’une salle de réunion, de fête, d’un théâtre populaire. Mais il a surtout lu de nombreuses coupures de presse qui remontent même au XIXe siècle aussi bien dans « L’écho de Châtellerault » que dans  « Le mémorial du Poitou ». « Les comptes rendus de spectacle sont passionnants. Parfois les ouvreuses étaient poussées par la foule et elles avaient du mal à empêcher l’entrée dans les loges. Puis, certaines femmes allaitaient même dans la salle », Jean-Paul Petit possède comme cela de nombreuses anecdotes sur ce lieu.

Retour au théâtre, Initialement la salle pouvait contenir plus de 600 personnes; aujourd’hui sa capacité est réduite à 330 places pour des raisons évidentes de sécurité. Des mains courantes et des protections ont été rajoutées. Mais les balcons restent toujours dans leur état initial avec le fameux poulailler tout en haut. Il y a plusieurs explications à cette appellation. « L’origine peut venir d’un certain mépris des classes populaires à qui on réservait ces places et qui « piaillait » comme des volailles. L’autre raison: souvent cet endroit était grillagé pour des raisons de sécurité entre autre », explique Virginie Tostain. L’autre terme pour désigner cet espace-là du théâtre était le paradis à cause de la proximité de la coupole. Enfin, il y a la scène. Sa particularité, sa pente douce de 4%. Afin de tromper l’oeil des spectateurs et de jouer sur la perspective. L’illusion est parfaite. 

Le théâtre Blossac de Châtellerault doit redevenir un véritable lieu d’animation. Comme le résume l’animatrice de l’architecture et du patrimoine de Grand Châtellerault, Virginie Tostain : « S’il y a trois théâtres à l’Italienne à voir, je vous conseille de visiter celui de Versailles, de Vicenze, et bien sûr celui de Châtellerault. » Ses visites sont organisées mensuellement et pendant les vacances scolaires. En attendant, vous pouvez profiter des illustrations et de l’histoire de ce site emblématique du Châtelleraudais avec le livre Châtellerault, Le théâtre Blossac, tiré à 2 000 exemplaires, disponible en librairie à Châtellerault, en vente aussi à l’office de tourisme de Grand Châtellerault et à l’accueil du théâtre.  

Châtellerault, Le théâtre de Blossac, "Visages du patrimoine en Nouvelle-Aquitaine", aux éditions Le Festin 80 pages, 8 euros

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3634
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !