Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le très cosmopolite Festival du film de Saint-Jean-de-Luz

07/10/2015 | Josiane Balasko préside le jury de ce festival international du film de Saint-Jean-de Luz nouvelle version qui a débuté mardi soir. Avec Olivier Marchal et Manu Payet. Le Chistera du lauréat c'est samedi.

Balasko et jury Festival Luz

À peine un festival de cinéma s'éteint à Biarritz qu'un autre s'allume à Saint-Jean-de-Luz ; le Festival international du film. Nouvelle version. En effet créé par Bernard Marie, le père de la ministre Michèle Alliot Marie, l'ancien maire de Biarritz avait retiré son bébé de la Ville des Corsaires, le Festival des jeunes réalisateurs qu'il porta pendant 28 ans. Le nouveau maire Peyuco Duhart décidait alors de le ressusciter en 2014 sous une autre appellation. Pour ce millésime, Patrick Fabre, son directeur artistique a confié la présidence du jury à Josiane Balasko avec un casting de choix, Olivier Marchal et Manu Payet

« Le plus difficile à faire ce n’est pas le premier saut en parachute, c’est le deuxième. Et le plus difficile de cette deuxième édition du Festival international du film a été de boucler le budget en ces temps où les financements pour la culture se font de plus en plus rares je n’en remercie que davantage la Ville et son maire », indique Fabre son directeur artistique Il est vrai que Peyuco Duhart, malgré le casse-tête de la rigueur budgétaire ne souhaitait pas jeter le nouveau-né avec l’eau du bain. Et c’est ainsi qu’a été donné mardi soir au cinéma de la famille Garat, le Select, son clap de début.
Très sélect est aussi son jury qui constitue à lui seul un casting qu’apprécierait Dominique Besnéhard, un fidèle de cette semaine luzienne.

Qu’on en juge :
Sa présidence a été confiée à Josiane Balasko qui par la même occasion découvre la Côte basque en compagnie de son mari Georges Aguilar. Une institution depuis son premier tournage des « Petits Câlins » de Jean-Marie Poiré en 1978, un familier de Biarritz — son épouse Caroline Cellier avait famille à Saint-Jean-de-Luz — jusqu’à son dernier film « Cliente », elle a connu la célébrité dès sa période du Splendid « Le Père Noël est une ordure », « Les Bronzés », « 'Gazon maudit ». La présidente s’est dite heureuse d’être la présidente d’un jury « vachement sympa » et alors qu’elle montait sur scène mardi soir elle découvrait un écran recouvert des portraits retraçant toute sa carrière. « C’est impressionnant, lança-t-elle. C’est fou comme on change, ben on vieillit.... »
Les joyeux drilles qui l’accompagneront jusqu’à la proclamation du palmarès sont « le flic » Olivier Marchal, acteur réalisateur et dont le dernier téléfilm « Borderline » sur un commissaire en garde à vue dans le cadre de l’affaire Neyret, fort bien accueilli par la critique et sacré par le Festival du téléfilm de La Rochelle sera projeté ce mercredi... sur France 2. L'échange entre le réalisateur, et ses anciens collègues en plateau a été enregistré avant le festival. Suite du casting ; Manu Payet, révélé par « Coco », avec Gad Elmaleh, « Un début prometteur », d’Ema Lucchini ; Claude Perron, comédienne et actrice « Laisse mes mains sur tes hanches », « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » : Julie Piaton, actrice « Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ? », « Qui c’est les plus forts ? » ; Alexis Rault, compositeur,, prix Sacem au film francophone de Stuttgart. Révélé par Dominique Besnéhard, un habitué du festival de Saint-Jean-de-Luz ; enfin, le producteur Gilles Sacuto, directeur de production de 12 films long métrage de 1990 à 1995, dont « La Haine » de Mathieu Kassovitz, « La vie de Bohème », d’Ari Kaurismaki. Enfin, il est président du long métrage au Syndicat des producteurs indépendants (SPI).
Enfin, le festival allait être définitivement mis sur orbite avec la projection, pour la première fois de « Taulardes ». Les remerciements sous forme d’avant-première de la réalisatrice Audrey Estrougo (à gauche sur la dernière photo), au festival auquel elle participe pour la... quatrième fois. Elle l’a présenté en compagnie de l’équipe des comédiens à l’exception de Sophie Marceau qui a — malheureusement — décliné l’invitation du comité organisateur.

Dix longs métrages en compétition« Béliers » (Islande) du réalisateur Grimur Hàkonarson.
« Les Ogres » (France), soutenu par la région Aquitaine, de la Toulousaine Léa Fehner. Son premier film « Qu’un seul tienne et les autres suivront » a été sélectionné à la Mostra de Venise en 2009 et a reçu le Prix Louis Delluc du premier film.

« Nahid » (Iran) de Ida Panahandeh, qui évoque le divorce et la garde de l’enfant en Iran.
« Un otoño sin Berlin » (Espagne), de Lara Izagirre Garizurieta Cette Basque a fondé sa société de production Gariza films avant d’écrire, tourner et produire plusieurs courts métrages. Celui-ci est son premier long métrage.
« Les Cowboys » (France) de Thomas Bidegain. Scénariste reconnu, il a travaillé sur plusieurs films dont « La Famille Bélier », d’Eric Lartigau ou « Saint Laurent » de Bertra, de Bertrand Bonello avant de signer ce premier long métrage.
« La Terre et l’ombre » (Colombie), de Cesar Acevedo. Son film précédent, “La Terre et l’ombre » a remporté la Caméra d’or au Festival de Cannes.
« Je suis un soldat »  (France) de Laurent Larivière, également scénariste du film. Il a réalisé plusieurs courts métrages distingués lors de divers festivals.Il crée également des images pour le théâtre et la danse. Son film en compétition est son premier long métrage.
« À peine j'ouvre les yeux » (France-Tunisie) Sa réalisatrice Leyla Bouzid une Tunisienne venue en France à la Sorbone pour en étudier la littérature intègre le Fémis et réalise deux courts métrages "Soubresauts" et "Zakaria" qui reçoivent un excellent accueil dans plusieurs festivals. Elle se lance dans le long métrage avec le film qu'elle présentera vendredi. Le portrait d'une jeune Tunisienne face aux interdits quelques mois avant la révolution de 2010.
"Je vous souhaite d'être follement aimée" (France) De la Coréene Ounie Lecomte. Elle aussi est issue de la Fémis où elle écrit le scénario de son premier long métrage "Une vie toute neuve", présenté au Festival de Cannes. Le second qu'elle présente à Saint-Jean-de-Luz a un petit goût autobiographique. En effet, Ounie Lecomte est arrivée de Corée dans une famille protetante de France à l'âge de 9 ans. Et ce long métrage aborde le sujet de la naissance sous X.
"Les Anarchistes" (France) de Elie Wajeman. L'histoire d'un brigadier pauvre et orphelin choisi pour infiltrer un groupe d'anarchistes. "Alyah" son premier film long métrage a été primé a la Quinzaine des Jeunes réalisateurs.

10 candidats sont donc en compétition pour tenter d'obtenir le Chistera 2015 et  succéder à Cyprien Vial réalisateur  de "Bébé Tigre" l'an dernier. Enfin, dix courts métrages, antichambre du grand saut, seront aussi en lice et leur vainqueur sera également proclamé lors du palmarès samedi prochain.

Tourné aussi vers les jeunesLe maire Peyuco Duhart, souhaite que ce festival soit celui des Luziens et celui des jeunes "C'est sa façon de se tourner vers l'avenir, au jury jeune, la participation des lycéens, mais aussi des ateliers d'écriture, de scénarios, des master classe,des projections dédiées."
Dans cet esprit, trois "masterclass" seront donc organisées au cinéma Le Select avec le compositeur Alexis Rault, qui fait partie du jury et parler musique de film; le chef opérateur et réalisateur Christophe Offenstein en compagnie du rappeur réalisateur Orelsan. Enfin, samedi à la médiathèque, la dernière s'effectuera avec Thierry Chevillard, de Blue Efficience qui lutte contre le piratage. Quant au court métrage "Gabriel", fruit du meilleur scénario de lycéens luzien l'an dernier, il sera présenté dimanche 11 octobre. Car le Festival de Saint-Jean-de-Luz est aussi un vivier de vocations.

Tout sur le festival sur: www.fifsaintjeandeluz.com

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2601
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !