Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le XIXème festival International du film d'Histoire de Pessac, un regard sur « la der des ders »

31/10/2008 |

Le XIXème festival International du film d'Histoire de Pessac

« 1914-1919 : La Guerre et la Paix », tel est l'intitulé de cette XIXème édition du Festival, qui prépare d'ailleurs son inauguration à une date aujourd'hui symbolique... le 11 novembre. 90 ans après la signature de l'armistice, le festival revient sur ces fameux quatre ans de l'histoire qui ont bouleversé les vies et marqué les esprits des Français en l'espace de plusieurs générations. La sélection des films en compétition, majoritairement française, traitant de cette période, témoigne d'ailleurs bien de la place qu'occupe « la der des ders » dans les pages les plus sombres de l'histoire française. Le festival aborde cependant le thème sous toutes ses facettes cinématographiques, incluant aussi bien drames et comédies, en apportant une multitude d'éclairages historiques sur la période à travers débats et conférences.

Le choix de la Ière guerre mondiale semble s'être imposé par lui-même. Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, le résume tout d'abord en évoquant certains évènements clés, qui cette année, n'ont pu nous faire oublier ce temps sinistre de l'histoire de l'Europe : « L'anniversaire, le dernier poilu disparu, une mémoire collective qui en souffre... » rappelle-t-il, « Chacun de nous a eu un papi ou une mamie qui, à un moment ou à un autre, nous ont fait partager leurs souvenirs et expériences liées à cette guerre, c'est donc une réalité que l'on n'a jamais pu laisser dans l'oubli. » M. Rousset souligne aussi un nouvel aspect de cette guerre. Un aspect que peu voulaient reconnaître et négligeaient pendant des dizaines d'années : « Il faut se rappeler que 545 000 soldats noirs et nord-africains étaient engagés sur les fronts de cette guerre, et que sans eux on ne l'aurait sûrement pas remportée. » souligne M. Rousset

Entre cafés-historiques et cafés-débats
La reconnaissance de « la force noire » est notamment un des nombreux débats qui viennent compléter la sélection de films. Les trois grands rendez-vous invitent les historiens et experts à débattre sur « Guerre mondiale, guerre totale », une guerre qui a donc fait secouer le fonctionnement de la société moderne dans tous ses domaines ; ensuite, « Victoire mutilée, paix ratée » propose de réfléchir sur si, oui ou non, le Traité de Versailles aurait provoqué la II GM ; enfin un troisième volet est consacré aux « mutinés et pacifistes, ceux qui ont dit non. » Les organisateurs n'ont, bien entendu, aucunement l'intention de restreindre le débat à ces trois sujets de réflexion. Car des conférences sur bien d'autres aspects, beaucoup plus précis cette fois, sont encore au programme. En dehors de « la force noire » déjà citée on aura le droit, entre autres, à des thèmes comme : le génocide arménien, le renseignement, la guerre chimique, les mouvements artistiques issus de 14-18 ou les Américains et la Grande Guerre.

Un regard au-delà des tranchées
« Ce ne sont pas des leçons d'histoire. » explique François Aymé, commissaire général du festival, « On veut donner à comprendre, à analyser, un évènement complexe qu'est la guerre 14-18 par sa raisonance dans notre histoire. » Pour sortir un peu du contexte immédiat de la I GM, plusieurs rencontres portent un regard sur des questions plus contemporaines. Ce sera le cas notamment avec l'interrogation « Les démocraties peuvent-elles faire la guerre ? », organisée sous forme d'un duel opposant André Kaspi à Thérèse Delpech ; une autre autour de « Armée, Nation : le divorce ? » et enfin une dernière accueillera les traditionnelles rencontres Sciences Po/Sud Ouest avec Rony Brauman, qui évoquera l'intervention des ONG humanitaires en temps de guerre. Ce sont bien les meilleurs historiens et experts de la période qui viendront animer les débats comme : le général André Bach, Jean-Jacques Becker, John Horne, Michel Winock et d'autres.

Les 50 « témoins »
Pour rassurer les cinéphiles impatients, il y aura bien des films lors de ce festival international du film d'histoire. Et c'est une vraie cerise sur le gâteau, que ce que nous réservent les salles obscures lors de cette édition. 50 films en compétition, 46 parlants, plus de la moitié français, un anglais (My Boy Jack), irlandais (Le Vent se lève), arménien (Ararat), des africains, austro-hongrois (Colonel Redl), italiens, roumains, américains et enfin russes (Octobre, La Fin de Saint-Pétersburg, Lénine en 1918). Leur action se déroule aussi bien en Europe qu'en Afrique, au Moyen Orient, dans les Balcans, en mettant en scène des affrontements sur terre et... dans les airs (L'instinct de l'Ange). Les thématiques abordées sont tout aussi diverses. En dehors du conflit, ceux-ci abordent l'après-guerre, la désolation, l'amertume et la souffrance des blessés, traumatisés, de ceux qui ont « perdu la tête », le génocide arménien, la révolution d'octobre ainsi que des rares tentatives de fraternisation, de pacifisme.

Témoigner, contester, reconstituer
Les plus grands réalisateurs sont au rendez-vous : Renoir, Ford, Kubrick, Chaplin, Eisenstein, Hawks, Truffaut dans tous les registres possibles : le burlesque (Charlot Soldat), les films d'espionnage (Salonique nid d'espions, Mata-Hari agent H-21), les comédies (La Grande Guerre, La Victoire en chantant), les films d'aventures (La Patrouille Perdue, A la Guerre comme à la Guerre), fantastiques ou encore des documentaires (Le Soldat Inconnu Vivant). Claude Aziza résume ainsi cet impressionnant panorama : « Contrairement aux films consacrés à la II GM, qui dans un premier temps glorifiaient, ensuite critiquaient pour enfin reconstituer ; les films sur la I GM n'ont jamais voulu glorifier. » fait-il remarquer, « C'est un témoignage qui prime dans une première période, en France ce conflit éclipse le deuxième totalement ; ensuite, entre 1957-97 c'est la contestation et les films les plus récents, quant à eux, se consacrent à la reconstitution avec un regard plus apaisé et plus historique. » François Aymé ajoute : « C'est un panorama complet de comment le cinéma a vu la I GM jusqu'à maintenant. »

Piotr Czarzasty


Cinéma Jean Eustache
7, rue des poilus (près de la mairie)
33 600 PESSAC CENTRE
Tél. 05 56 46 25 43
contact@cinema-histoire-pessac.com
http://www.cinema-histoire-pessac.com

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
661
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !