18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Les 30 ans du jumelage Bordeaux Porto : un anniversaire aux accents nostalgiques

19/01/2009 |

logo de la ville de Porto

Ce vendredi 16 janvier, quelques notables et universitaires Bordelais et Portuenses (habitants de la villes Porto) se sont réunis dans la salle de conférence de la Bibliothèque Mériadeck (Bordeaux), pour fêter l'anniversaire des 30 ans du jumelage Bordeaux-Porto. Cette réunion a été l'occasion de remémorer quelques temps forts de ce jumelage et de rendre hommage aux acteurs présents et disparus sans lesquels celui-ci serait resté lettre morte. Le bilan de cette journée reste en demi-teinte : un public peu nombreux, beaucoup de souvenirs, et au final la sensation amère d'un jumelage qui s'essouffle par manque d'impulsions ou de volontés nouvelles. Retour sur une occasion manquée.

« 30 personnes dans la salle»
Au regard de l'importance de la communauté portugaise dans la ville de Bordeaux cet anniversaire des trente ans de jumelage entre les deux cités portuaires, aurait pu être l'occasion d'une belle et grande fête autour de l'amitié et l'échange entre les peuples. Mais il n'en fut rien. Il fut même à deux doigts d'être annulé face à l'absence du public. Un des intervenants faisantpar ailleurs remarquer, non sans humour, qu'en début de cession,« pour les 30 ans du jumelage, il y avait 30 personnes dans la salle »...c'est dire le rayonnement de l'évènement.
Cette rencontre Porto-Bordeaux s'est ouverte sur les allocutions de Madame Anna Maria Torres, conseillère municipale déléguée pour les relations avec la péninsule ibérique ; de M. Manuel Cabral, directeur de la présidence de la ville de Porto et de M. Le Vice consul du Portugal en France. Ils ont, tour à tour, rappelé qu'un jumelage aussi ancien que celui établi entre Bordeaux et Porto œuvre « au rapprochement entre les peuples », « aux échanges entre les villes » et « à l'instauration de la paix et de la fraternité entre nos deux mondes ». Au milieu de cette proclamation de bon aloi, seul M. Cabral a reconnu que « les jumelages sont ce que l'on veut qu'ils soient » et que, concernant celui-ci, « il faut agir pour lui donner un nouveau souffle ».

Un hommage aux collaborations établies
Après les vœux des officiels, la deuxième partie des interventions rendait hommage aux collaborations établies à la faveur de ce jumelage et aux acteurs qui les avaient conduites. A ce titre, unhommage posthume a été rendu à M. François Guichard à travers le témoignage de plusieurs de ces amis et collaborateurs. Celui-ci saluèrent l'ensemble de son travail dédié au Nord Portugal, notamment en tant que directeur et chercheur du Centre d'Etudes Nord-Portugal/Aquitaine, et à la réalisation d'une collaboration forte entre l'Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3 et l'Université de Porto. Autres acteurs importants de ce jumelage Mme Sylviane Sambor et M. Claude Rouquet qui ont fortement contribué à la promotion de la littérature portugaise à Bordeaux à travers la réalisation du « Carrefour des Littératures »(dont la dernière édition date de 2003) et l'engagement de la maison d'édition l'Escampette, aujourd'hui implantée à Chauvigny dans la Vienne. Si tous trois ont permis de réaliser des collaborations importantes entre les villes de Bordeaux et de Porto, il semble que les échanges entre les villes jumelles soient en perte de vitesse.

Un avenir peu évoqué
Un des regrets de cette journée tient en ce que les perspectives d'avenir de ce jumelage n'ont été que très peu abordées. Ont simplement étaient évoqués, sans plus de détail, un projet de réalisation de Maison de l'Europe à Bordeaux dans lequel Porto et le Portugal auraient leur place ainsi qu'un projet de collaboration entre Bordeaux et Porto dans le domaine de l'action sociale.
Si ce jumelage a connu quelques grands moments, cet anniversaire ne fêtait pas les perspectives d'avenir mais bien plutôt les souvenirs d'un jumelage aux accents parfois mélancoliques. Cette journée était, à l'image du film diffusé en fin d'après-midi « Porto de mon enfance » du réalisateur portugais Manuel de Oliveira, à la fois gaie et nostalgique ; marquée par les joies vécues et la tristesse de ne plus les vivre... Un pur moment de « saudade » à la mode franco-portugaise.

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
657
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !