Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Les arts visuels à Arte Flamenco, le Flamenco comme objet d'arts et d'images

26/06/2013 | Cette année, le flamenco se vit beaucoup sur grands écrans... mais pas au détriment de autres arts visuels, gravures et dessins notamment.

Amaya par  Andrés Vasquez de Sola

Le flamenco s’écoute, se chante, se joue, se danse, se raconte et se transmet. Bref, le flamenco se vit. Il se regarde aussi. Que l’on adore ou que l’on déteste, son univers ne laisse personne indifférent, et surtout pas les artistes, les autres, ceux qui en sont spectateurs. Pour ses 25 ans, le Festival Arte Flamenco, plus que jamais, joue la carte des arts visuels et invite les festivaliers à voir le flamenco à travers les yeux de ces cinéastes, peintres, photographes qui expriment le flamenco à leur manière. Dominique Abel, Emilio Ruiz Barrachina et Christophe Le Masne vous invitent au cinéma, quand Andrés Vazquez de Sola et Antonio Chaman s’exposent.

Cette année, grâce au nouvel équipement montois qu’est la Médiathèque et qui permet la projection de films, le flamenco s’impose sur le grand écran. Pas moins de trois cinéastes verront leurs films projetés à Mont-de-Marsan à l’occasion du Festival. La réalisatrice, actrice, scénariste et danseuse Dominique Abel sera présente lors de la projection de son film «Poligono Sur», plusieurs fois primé. Ce documentaire-fiction sur un des quartiers les plus problématiques de Séville, revient sur le mélange entre une forte population de gitans andalous et les nouvelles générations. Un mélange qui se traduit en musique, mêlant les tendances les plus extrêmes de la musique actuelle aux racines profondes du flamenco traditionnel.
La réalisatrice sera également mise à l’honneur avec la projection d’un autre de ses films «En nombre des Padre», qui explore la transmission familiale de l'art du flamenco à travers deux couples père-fille. A voir également, le film d’Emilio Ruiz Barrachina sur parcours et au quotidien d’une des plus grande voix du Flamenco: celle Enrique Morente, décédé juste après le tournage. Enfin, le court métrage Annie de Francia par Christophe Le Masne, ou un raod trip initiatique d’une mère et ses filles à travers l’Espagne est à ne pas manquer pour terminer en beauté et en humour ce cycle cinématographique.

Des personnages dans leurs oeuvres

Gravure d'Antonio Chaman

Mais si le cinéma prend cette année un peu plus de place, les expositions sont aussi au rendez-vous au Musée Despiau-Wlérick. La salle Dubalen recevra 25 gravures et estampes d’Antonio Chaman, réalisées entre 1852 et 1854. Intitulée «Costumbres Andaluzas», cette exposition réalisée en collaboration avec le Centro andaluz de la Fotografía de Almeria, souligne l’importance du Flamenco dans l’Andalousie du 19ème siècle, tant lors des grands évènements comme la feria de Séville, que dans la vie quotidienne de l’époque.
Autre exposition à ne pas rater, «El cante tiene une ministerio» du dessinateur Andrés Vasquez de Sola. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est certainement lié à sa carrière de dessinateur caricaturiste notamment au Canard enchaîné jusqu’au milieu des années 80. Mais ici, entre portraits d’artistes, de peintres ou d’écrivains, les œuvres réunies dans l’exposition représentent des personnages étroitement liés au flamenco et mis en scène dans leur œuvre et dans leur histoire. Une manière de mieux souligner l’impact culturel du flamenco et son caractère universel, pour celui qui avait fui le régime franquiste. Régime qui loin d’avoir un «ministère» du chant populaire, proclamé haut et fort «prohibido el cante» (le chant est interdit).

A voir également dans les rues de la ville "Flamenchicos", affiches sérigraphiées résultat du travail d'élèves d'une école primaire de Mont-de-Marsan en colaboration avec l'artiste plasticienne Natacha Sansoz, ainsi que "le Paseo Flamenco" organisé dans le cadre du Festival off. Le temps du Festival, des commerçants et lieux publics de la ville ouvriront leurs espaces à la création artistique, pour acceuillir des expositions d'oeuvres en lien avec la culture flamenca.

Entrée libre et gratuite pour l'ensemble de ces manifestations

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Vasquez de Sola

Partager sur Facebook
Vu par vous
823
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !