aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/05/17 : La Rochelle met ses drapeaux en berne aujourd'hui en hommage aux victimes des attentats de Manchester.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

22/05/17 : Une conférence ayant pour thème " Hydrocarbures non conventionnels : catastrophe écologique ou El Dorado futur ?" sera donnée le mardi 23 mai à 21h au bar-librairie l'Entropie, 27 rue Bernadotte, à Pau, par JP Callot, professeur de géologie à l'UPPA.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du nouveau gouvernement se rendra cette semaine sur le spot.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du noveau gouvernement est attendu cette semaine sur le spot.

22/05/17 : Vainqueur 41-20 de Montauban devant quelques 30.000 personnes au stade Chaban Delmas le SU Agen retrouvera l'élite du rugby français le Top 14 la saison prochaine.

19/05/17 : La traditionnelle cavalcade de La Rochelle se tiendra les 24 et 25 mai. Elle débutera le 24 à 22h avec un défilé nocturne, puis un défilé diurne le 25 à partir de 15h15 dans le centre-ville. Rens. 05 46 30 08 50.

17/05/17 : Salon du livre de Villeneuve-sur-Lot. Concert-lecture de et avec Marcus Malte, Prix Femina 2016, le vendredi 19 mai à 20h30, au Théâtre Georges-Leygues. Lecture de roman et concert jazzy. Entrée libre.

17/05/17 : Le Collectif Sortir des Pesticides 47 invite à « marcher contre Monsanto » à Agen le 20 mai à midi au Gravier. Ainsi, pour la 5ème année consécutive (2ème à Agen), des citoyens de tout le globe manifesteront contre « Monsanto et les multinationales »

17/05/17 : En rugby, le SUA LG disputera la finale de Pro D2 dimanche à 15h15 au stade Chaban-Delmas à Bordeaux face à Montauban. Pour suivre cet événement depuis Agen, la municipalité met en place un écran géant au Gravier.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

  • 19/05/17 | Pyrénées-Atlantiques: Michel Bernos, candidat En Marche face à Habib

    Lire

    Le doute planait jusqu'à présent. Mais il y aura bien un candidat de En Marche face au député PS David Habib sur la 3e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il s'agit de Michel Bernos, le maire de Jurançon, également porte-parole de ce mouvement dans le département. Il aura pour suppléant Michel Cuyaubé, le maire de Sévignacq, qui a quitté le PS pour rejoindre En Marche. Agé de 57 ans et magistrat au tribunal administratif, Michel Bernos est également l'un des vice-présidents de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Les Camps, ces nouveaux modes d'échange et de rencontres professionnelles pullulent à Bordeaux

09/10/2011 |

BarCamp  du 22 septembre hangar 16 à l'INSEEC

BarCamp, TwitterCamp, OrangeCamp, FormCamp... Depuis le BarCamp de Bordeaux, les 23 et 24 avril derniers, les Camps se multiplient, un peu partout et sur tous les thèmes autour de l'outil numérique dans une réflexion partagée sur les nouveaux outils, les tendances, la formation, voire même sur la manière de changer le monde. Sensible aux questions numériques, le journal Aqui.fr a voulu en savoir plus sur cette dynamique collective qui anime la communauté numérique, ici et là, un peu partout dans le monde, et fédère de plus en plus d'adeptes. Un phénomène dont même les grosses entreprises s'emparent. Pour preuve, le OrangeCamp qui s'est déroulé cette fin de septembre dernier dans les murs de l'Inseec, hangar 16, à Bordeaux.

Si l'on se réfère à l'encyclopédie numérique libre Wikipédia, un BarCamp est une rencontre, une non-conférence ouverte, qui prend la forme d'ateliers-événements participatifs où le contenu est fourni par les participants qui doivent tous, à un titre ou à un autre, apporter quelque chose au BarCamp. C'est le principe pas de spectateur, tous participants dans le cadre d'un événement qui met l'accent sur les toutes dernières innovations en matière d'applications Internet, de logiciels libres et de réseaux sociaux. Pour ce qui est de l'origine du nom, BarCamp est une allusion à ses origines, référence à un terme argotique des hackers, le foobar. Le BarCamp serait donc né en août 2005, en réponse au Foo Camp, une "non-conférence" annuelle hébergée par le célèbre éditeur d'ouvrages sur les logiciels libres Tim O'Reilly. Ce qui intéresse les organisateurs, comme les acteurs qui s'y réunissent, c'est le côté 2.0 de la rencontre tout en étant une rencontre humaine et non virtuelle, ouverte, interactive, participative comme un forum sur le net, mais en chair et en os.
 
Que fait-on dans un Camp ?
Le nombre de places est limité. On s'inscrit sur un site. On vient, on prend un badge nominatif et on est accueilli par les organisateurs qui posent le cadre et l'objet de ce Camp. Celles ou ceux qui ont un thème de discussion, de réflexion, d'échange ou un partage de bonnes pratiques à proposer viennent le noter dans une des cases d'un grand tableau et/ou le proposer au micro. Chacun choisit un thème et rejoint le groupe qui l'intéresse. La durée d'un atelier variant de 45 minutes à 2 heures suivant la durée totale de l'événement. On se rencontre, on échange sur des thèmes liés au web, on fait circuler des idées, des connaissances, des informations, on restitue ce qui s'est passé dans l'atelier puis place à la convivialité : on va se restaurer ou boire un verre. Pas de règles, pas de cadre sauf que c'est une "non-conférence" et que tout le monde participe. Pas toujours constaté dans la réalité...
 
BarCamp, TwitterCamp, FormCamp, OrangeCamp, quelles différences ?
Tous se réfèrent au BarCamp qui est Le modèle de fonctionnement participatif, ascendant et ouvert par excellence. Le format restant globalement le même, seuls les hashtags # et l'esprit divergent. Le BarCamp en trois mots : professionnel, expertise, atelier. Esprit geek et CoWorking de rigueur. L'association BarCamp Bordeaux, en partenariat avec la mairie de Bordeaux, en a organisé un pendant deux jours en avril dernier.Atelier lors de l'OrangeCamp du 22 septembre à l'INSEEC
Le TwitterCamp est plus tous publics, tendances digitales, conversation. Esprit convivial et rencontres post twitts. Une longue soirée s'est déroulée à Cap Sciences en mai dernier où sept sujets ont été proposés lors d'ateliers animés et passionnés.
Pour le FormCamp, c'est plutôt formation, plate-forme, échanges, esprit tour de tables entre pairs. Initié en avril 2011, le FormCamp en est déjà à sa 3ème édition, le rendez-vous se voulant quasi mensuel pendant 2 heures en soirée dans un hôtel de la banlieue bordelaise. Il est organisé par FacilForm, une structure associative qui a pour objectif de développer, créer, réaliser et diffuser des outils d'e-Learning.
Enfin, l'OrangeCamp se présente en trois mots comme : changer le monde, numérique, réflexion. Un esprit en mode mutation dont l'objectif est de "susciter une réflexion collective sur l'utilisation du numérique pour améliorer la société, en France comme à l'international, et trouver des idées concrètes pour changer les choses, hors démarche commerciale", même si c'est Orange qui organise... A Bordeaux, un OrangeCamp vient d'avoir lieu,  ce 22 septembre, le temps d'une longue soirée dans les locaux de l'Inseec. En octobre, ses conclusions feront l'objet d'une restitution au Women's Forum, une sorte de Davos au féminin programmé du 13 au 15 octobre à Deauville.
 
Avis d'adeptes
Coach et formatrice, présidente de l'association Atout D, Brigitte de Boucaud en sait long sur la question. "J'ai participé à tous les Camps proposés ces derniers temps sur Bordeaux, sauf les FormCamps. Par curiosité au début, puis par goût ensuite. Je trouve que ce mode de rencontre donne un nouveau souffle à Bordeaux et la positionne incontestablement au rang des villes entreprenantes et tournées vers l'avenir. En tant que spécialiste de l'émergence de la créativité et de l'intelligence collective au sein des équipes et des projets, j'étais très intéressée de voir en quoi ce type de format pouvait favoriser l'innovation, la créativité et l'échange. Résultat, on y fait des rencontres inattendues pleines de sens tout en se sentant acteur, dans un processus d'émulation où tout semble possible". 
Pour Thomas Parisot, consultant web, "ces formes de réunions de co-constructions sont des concertations citoyennes qui font avancer les choses dans la collaboration dynamique et la mutualisation des savoirs. Tout le monde est là pour donner et recevoir. Il n'y a pas de schéma comme dans ces colloques traditionnels où seul un intervenant s'exprime, ici tout est auto-géré, personne ne tire la couverture à lui et la dynamique de groupe  prime sur l'individu".
Comme quoi la technologie, qui peut isoler  dans le virtuel, comme elle peut rassembler, dans le réel, est bien ce que l'on décide d'en faire. Passer du temps devant son écran n'empêche visiblement en rien  l'animal social qu'est l'homme, de rencontrer et d'échanger pour  améliorer son quotidien ou créer un autre modèle de société, plus collective, plus créative et plus humaine. La preuve par le Camp.
 
photos : Inseec
Isabelle Camus
 

Partager sur Facebook
Vu par vous
610
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !