23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Du 20 au 22 sept, 12 collaborateurs de Bristol-Myers Squibb parcourront près de 700km à vélo pour récolter des fonds en faveur de la recherche contre les cancers des jeunes. Ils passeront par Agen le 20 sept.

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

15/09/17 : L'île d'Oléron a été choisie pour accueillir les prochaines Rencontres inter-îles, du 24 au 26 novembre. Ce rendez-vous autour des problématiques liées au maintien de l'agriculture dans les îles aura pour thématique l'accès au foncier.

15/09/17 : L'ancien maire socialiste de Cenon, Alain David, ayant été élu à l'Assemblée nationale c'est son successeur Jean-François Egron qui prend le relais en tant que vice-président de la métropole aux Ressources humaines et à l'administration générale

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Les Camps, ces nouveaux modes d'échange et de rencontres professionnelles pullulent à Bordeaux

09/10/2011 |

BarCamp  du 22 septembre hangar 16 à l'INSEEC

BarCamp, TwitterCamp, OrangeCamp, FormCamp... Depuis le BarCamp de Bordeaux, les 23 et 24 avril derniers, les Camps se multiplient, un peu partout et sur tous les thèmes autour de l'outil numérique dans une réflexion partagée sur les nouveaux outils, les tendances, la formation, voire même sur la manière de changer le monde. Sensible aux questions numériques, le journal Aqui.fr a voulu en savoir plus sur cette dynamique collective qui anime la communauté numérique, ici et là, un peu partout dans le monde, et fédère de plus en plus d'adeptes. Un phénomène dont même les grosses entreprises s'emparent. Pour preuve, le OrangeCamp qui s'est déroulé cette fin de septembre dernier dans les murs de l'Inseec, hangar 16, à Bordeaux.

Si l'on se réfère à l'encyclopédie numérique libre Wikipédia, un BarCamp est une rencontre, une non-conférence ouverte, qui prend la forme d'ateliers-événements participatifs où le contenu est fourni par les participants qui doivent tous, à un titre ou à un autre, apporter quelque chose au BarCamp. C'est le principe pas de spectateur, tous participants dans le cadre d'un événement qui met l'accent sur les toutes dernières innovations en matière d'applications Internet, de logiciels libres et de réseaux sociaux. Pour ce qui est de l'origine du nom, BarCamp est une allusion à ses origines, référence à un terme argotique des hackers, le foobar. Le BarCamp serait donc né en août 2005, en réponse au Foo Camp, une "non-conférence" annuelle hébergée par le célèbre éditeur d'ouvrages sur les logiciels libres Tim O'Reilly. Ce qui intéresse les organisateurs, comme les acteurs qui s'y réunissent, c'est le côté 2.0 de la rencontre tout en étant une rencontre humaine et non virtuelle, ouverte, interactive, participative comme un forum sur le net, mais en chair et en os.
 
Que fait-on dans un Camp ?
Le nombre de places est limité. On s'inscrit sur un site. On vient, on prend un badge nominatif et on est accueilli par les organisateurs qui posent le cadre et l'objet de ce Camp. Celles ou ceux qui ont un thème de discussion, de réflexion, d'échange ou un partage de bonnes pratiques à proposer viennent le noter dans une des cases d'un grand tableau et/ou le proposer au micro. Chacun choisit un thème et rejoint le groupe qui l'intéresse. La durée d'un atelier variant de 45 minutes à 2 heures suivant la durée totale de l'événement. On se rencontre, on échange sur des thèmes liés au web, on fait circuler des idées, des connaissances, des informations, on restitue ce qui s'est passé dans l'atelier puis place à la convivialité : on va se restaurer ou boire un verre. Pas de règles, pas de cadre sauf que c'est une "non-conférence" et que tout le monde participe. Pas toujours constaté dans la réalité...
 
BarCamp, TwitterCamp, FormCamp, OrangeCamp, quelles différences ?
Tous se réfèrent au BarCamp qui est Le modèle de fonctionnement participatif, ascendant et ouvert par excellence. Le format restant globalement le même, seuls les hashtags # et l'esprit divergent. Le BarCamp en trois mots : professionnel, expertise, atelier. Esprit geek et CoWorking de rigueur. L'association BarCamp Bordeaux, en partenariat avec la mairie de Bordeaux, en a organisé un pendant deux jours en avril dernier.Atelier lors de l'OrangeCamp du 22 septembre à l'INSEEC
Le TwitterCamp est plus tous publics, tendances digitales, conversation. Esprit convivial et rencontres post twitts. Une longue soirée s'est déroulée à Cap Sciences en mai dernier où sept sujets ont été proposés lors d'ateliers animés et passionnés.
Pour le FormCamp, c'est plutôt formation, plate-forme, échanges, esprit tour de tables entre pairs. Initié en avril 2011, le FormCamp en est déjà à sa 3ème édition, le rendez-vous se voulant quasi mensuel pendant 2 heures en soirée dans un hôtel de la banlieue bordelaise. Il est organisé par FacilForm, une structure associative qui a pour objectif de développer, créer, réaliser et diffuser des outils d'e-Learning.
Enfin, l'OrangeCamp se présente en trois mots comme : changer le monde, numérique, réflexion. Un esprit en mode mutation dont l'objectif est de "susciter une réflexion collective sur l'utilisation du numérique pour améliorer la société, en France comme à l'international, et trouver des idées concrètes pour changer les choses, hors démarche commerciale", même si c'est Orange qui organise... A Bordeaux, un OrangeCamp vient d'avoir lieu,  ce 22 septembre, le temps d'une longue soirée dans les locaux de l'Inseec. En octobre, ses conclusions feront l'objet d'une restitution au Women's Forum, une sorte de Davos au féminin programmé du 13 au 15 octobre à Deauville.
 
Avis d'adeptes
Coach et formatrice, présidente de l'association Atout D, Brigitte de Boucaud en sait long sur la question. "J'ai participé à tous les Camps proposés ces derniers temps sur Bordeaux, sauf les FormCamps. Par curiosité au début, puis par goût ensuite. Je trouve que ce mode de rencontre donne un nouveau souffle à Bordeaux et la positionne incontestablement au rang des villes entreprenantes et tournées vers l'avenir. En tant que spécialiste de l'émergence de la créativité et de l'intelligence collective au sein des équipes et des projets, j'étais très intéressée de voir en quoi ce type de format pouvait favoriser l'innovation, la créativité et l'échange. Résultat, on y fait des rencontres inattendues pleines de sens tout en se sentant acteur, dans un processus d'émulation où tout semble possible". 
Pour Thomas Parisot, consultant web, "ces formes de réunions de co-constructions sont des concertations citoyennes qui font avancer les choses dans la collaboration dynamique et la mutualisation des savoirs. Tout le monde est là pour donner et recevoir. Il n'y a pas de schéma comme dans ces colloques traditionnels où seul un intervenant s'exprime, ici tout est auto-géré, personne ne tire la couverture à lui et la dynamique de groupe  prime sur l'individu".
Comme quoi la technologie, qui peut isoler  dans le virtuel, comme elle peut rassembler, dans le réel, est bien ce que l'on décide d'en faire. Passer du temps devant son écran n'empêche visiblement en rien  l'animal social qu'est l'homme, de rencontrer et d'échanger pour  améliorer son quotidien ou créer un autre modèle de société, plus collective, plus créative et plus humaine. La preuve par le Camp.
 
photos : Inseec
Isabelle Camus
 

Partager sur Facebook
Vu par vous
743
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !