Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/02/20 : En visite ce jeudi à la papeterie de Condat (24), la secrétaire d'Etat à l'Economie annonce une aide de 14 millions via l'ADEME pour une ligne de production et la maîtrise de l'énergie. L'actionnaire, le groupe espagnol Lecta va investir 92 millions d'€.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Réunis ce lundi 10 février à l'Hôtel de Région à l'occasion de la commission permanente, les élus régionaux ont voté 287 dossiers pour un montant total de 746 184 085,40 euros d'aides réparties sur l'ensemble du territoire de la Nouvelle-Aquitaine.

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

05/02/20 : Dordogne : le sénateur LREM, ex PS, président socialiste du conseil départemental de la Dordogne de 1994 à 2015, Bernard Cazeau ne sera pas candidat à un nouveau mandat aux sénatoriales de septembre. Il mettra ainsi fin à 40 années de vie politique.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/02/20 | Un cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    L’Institut Pasteur a signalé un cas de rage chez un chien, à Saint-Martin-de-Ré. Il a été euthanasié. Une enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’Agence régionale de santé (ARS) vise à rechercher d’autres personnes ou d’autres carnivores (chiens, chats, furets, etc) qui ont pu être en contact avec l’animal. Un arrêté préfectoral a été pris ce vendredi pour restreindre les mouvement des chats et chiens, qui doivent être tenus en laisse ou en caisse.

  • 16/02/20 | L'Europe et la Région en soutien au projet de Maison médicale d'Arudy (64)

    Lire

    Dans le cadre des réflexions engagées depuis 2015 sur l'accès aux soins et l'attractivité médicale de la Vallée d'Ossau, classée comme territoire vulnérable, plusieurs projets sont en cours. Parmi eux les projets de Maisons de Santé Pluri professionnelles (MSP) sur Arudy et Laruns. Le projet de MSP d'Arudy qui pévoit la construction d'un nouveau bâtiment et l'accueil de 10 médecins généralistes et professionnels de santé vient d'obtenir le soutien de la Région (200 000 €) et du FEDER (527 285 €). La livraison est prévue pour janvier 2022.

  • 14/02/20 | Isabelle Boudineau réélue présidente du COTER

    Lire

    Isabelle Boudineau vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine vient d'être réélue à la présidence du COTER, la commission de la cohésion territoriale et du budget au sein du Comité des Régions, lieu qui regroupe les élus des pays membres de l'Union. Son expérience acquise et son engagement personnel, ces dernières années, seront d'autant plus précieux que les perspectives budgétaires, en particulier consécutives au Brexit, s'annoncent délicates. Et ceci alors que les régions, avec la gestion décentralisée des fonds européens, jouent un rôle clé dans l'accompagnement des territoires, au plus près du terrain et de leurs priorités.

  • 14/02/20 | Salon de l’apprentissage et de l’emploi, les 14 et 15 février à Poitiers

    Lire

    Au Parc des expositions de Poitiers, de 9h à 18h, le salon de l’apprentissage et de l’emploi accueille les jeunes et les adultes en reconversion pour discuter orientation. A partir d’aujourd’hui et jusqu’à demain, l’entrée dans le forum est libre. Des professionnels proposent un accompagnement personnalisé sur place et une découverte des métiers ouverts à l’apprentissage dans 8 secteurs différents. 18 organismes de formation seront également sur place pour répondre aux diverses interrogations.

  • 14/02/20 | Les écoles de la 2ème chance renforcées dans le 64

    Lire

    Déjà aidée en 2019, l'École départementale de la 2ème chance des Pyrénées-Atlantiques (Mourenx) est à nouveau soutenue par la Région en 2020 à hauteur de 180 000€. En effet, l'ouverture des sites de Pau et de Bayonne permet d'optimiser le maillage territorial en complétant le site "historique" de Mourenx. Conséquence: les effectifs passeraient de 50 en 2019 à 180 en 2020, soit + 260%. Pour mémoire ces écoles, labellisées, associent dans un parcours de formation individualisé, l'acquisition de compétences, l'expérience en entreprise et la définition d'un projet professionnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Les crayons de la justice, exposition sur la presse judiciaire à Saint-Just-le-Martel (87)

17/01/2020 | Onze grands noms du dessin de presse judiciaire sont réunis autour d'une exposition à Saint-Just-le-Martel. Parmi eux l'auteur périgourdin, Jean-Louis Savignac.

Jean-Louis Savignac, participe à l'exposition des "crayons de la justice à Saint Just le Martel

Cabu, Plantu, Lemarie, Tignous, Riss, Peyrucq, Tournade, Savignac, Guillot, Herrenschmidt et Pichon. Onze grands noms du dessin de presse judiciaire à Saint-Just pour les "crayons de la justice" jusqu'au 17 avril. Y sont évoqués l'affaire Papon, Barbie, Colonna, Emile Louis, Le sang contaminé et des dossiers régionaux, comme le double meurtre de Saussignac. Rencontre avec Jean-Louis Savignac, journaliste périgourdin retraité, et toujours dessinateur de presse, qui évoque l'exposition et la création d'un centre permanent du dessin de presse qui est déjà une réalité dans ce village de Haute-Vienne.

Saint-Just-le Martel, commune de la Haute-Vienne, à une quinzaine kilomètres de Limoges, 2600 âmes, a atteint sa renommée grâce au dessin de presse. Depuis 1982, la commune et son association Saint-Just culture loisirs, organisent un salon du dessin de presse et de l'humour dans la salle des fêtes chaque automne. Au fil des ans, le salon a grandi, pour atteindre lors de la dernière édition les 25 000 visiteurs.
Jean-Louis Savignac, journaliste localier retraité et dessinateur de presse périgourdin, fréquente ce lieu depuis l'origine. En 1982, il était jeune rédacteur au journal l'Echo à Limoges. Son premier dessin de presse judiciaire a été publié lors d'un procès d'Assises. Au fil des années, Jean-Louis Savignac a côtoyé les plus grands noms du dessin de presse : Cabu, Wolinski, Tignous, victimes de l'attentat de Charlie Hebdo, Plantu, Guillot, Riss. Tous ont participé ont participé à ce salon du dessin de presse, devenu au fil des ans, international.
Ses concepteurs ont souhaité cette fois aller plus loin en organisant à l'espace Loup  une grande exposition sur le thème du dessin de presse judiciaire. Cette exposition collective rassemble les “crobards” (croquis) de 11 dessinateurs témoins de plus de 20 procès d’assises mémorables, jusqu'au 17 avril. Autour d’une salle d’audience fidèlement reconstituée, ils font revivre avec leurs plumes caustiques, ironiques ou tendres des audiences de procès récents ou anciens, du procés d’Yvan Colonna à celui de Klaus Barbie, DSK, Merah, Emile Louis, ou encore l'affaire du sang contaminé. Pour sa part, Jean-Louis Savignac a croqué Emile Louis, les protagonistes de l'affaire du sang contaminé, ou encore le procès du double meurtre des inspecteurs du travail à Saussignac en Dordogne. Au total, plus de 800 dessins sont réunis. Ils sont signés Cabu, Sylvie Guillot, Noëlle Herrenschmidt, Dominique Lemarié, Michel Pichon Benoît Peyrucq, Plantu,  Tignous et Tournade.

"J'ai participé au premier salon dès 1982, j'y suis revenu tout au long des 37 années suivantes. Jeune rédacteur, admirateur de ces vedettes du crayon j'étais au départ impressionné, intimidé. On a vu débarquer dans ce village, Cabu, Wolinski, Faizant, Tignous, Loup, Piem, des dizaines d'autres, des Belges, des Américains du Nord du Sud, et même un basque en la personne de Michel Iturria. Certains sont devenus des pôtes avec lesquels on buvait des coups", témoigne avec un brin d'émotion Jean-Louis Savignac. L'auteur périgourdin a mis à disposition pour l'exposition 80 de ses dessins. 

  Un centre permanent du dessin de presse

Le bureau de Wolinski à Saint Just le Martel

Il y a quelques jours, lors du cinquième anniversaire de l'attentat de Charlie Hebdo, l’annonce par Franck Riester de la création d’un établissement consacré à la presse satirique et aux caricatures a donc quelque peu surpris la commune de Haute-Vienne et Jean-Louis Savignac. "En réalité, Saint-Just possède déjà son centre permanent du dessin de presse, car le Salon de l'humour est devenu un centre permament en 2011, avec le soutien de Gérard Vandenbroucke, fondateur du festival et  premier vice président de la Région Nouvelle Aquitaine, jusqu'à son décès en février 2019. Cet espace immense accueille près de 10 000 documents et pièces offertes par les dessinateurs et leurs familles.
En 2015, Maryse Wolinski fait don du bureau de son époux Georges Wolinski, décédé lors de l’attentat de Charlie Hebdo. Les visiteurs peuvent le découvrir. Il a été resitué dans son contexte et dans l'univers de travail de l'auteur. Avec d'autres dessinateurs, Jean-Louis Savignac a été convié à apporter son témoignage pour démontrer que ce lieu dédié au dessin de presse et de l'humour existe depuis neuf ans dans ce village de Haute-Vienne, en pleine campagne, loin de la capitale et qu'il vit à l'année. L'inauguration a eu lieu il y a bien longtemps et ceux qui font vivre cet espace sont bien rodés. Saint Just le Martel doit recevoir un émissaire du Ministère de la Culture prochainement.

Contacts: Centre International de la Caricature, du Dessin de Presse et d'Humour 7, Route du château d'eau, 87590 St Just Le Martel. Courriel: salon.humour@wanadoo.fr site internet: st-just.com Pratique: Exposition du 9 janvier au 17 avril. Ouverte du lundi au vendredi de 9 à 12 heures et de 14 heures à 17 h 30. Entrée libre. A 13 km de Limoges en direction de Saint-Léonard-de-Noblat.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3460
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !