Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

  • 14/05/18 | Bordeaux fait le point avec Darwin

    Lire

    Le maire de Bordeaux a réuni ce matin en mairie de Bordeaux des représentants de l'éco-système Darwin et de Bordeaux Métropole aménagement pour tenter de réconcilier les deux parties, en conflit depuis plus d'un an sur des emprises de la caserne Niel. Il a confirmé la cession à Darwin de deux hangars déjà occupés de manière provisoire (skate-park et dépôt Emmaüs), sous la forme d'un potentiel futur bail emphytéotique. En revanche, pas question de céder du terrain sur les 2000 mètres carrés de l'actuelle ferme urbaine : elle sera bien remplacée par la construction d'un parking prévu dans le cadre de la ZAC Bastide-Niel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Les Fidèles au TnBA : famille je vous hais...

19/10/2010 |

Les Fidèles au TnBA : famille je vous hais...

Les Fidèles est une histoire de famille. De mémoire et de généalogie, de la trace laissée par les anciens sur les nouvelles générations, de fantômes qui hantent les rêves au présent, de l'impact des bons et mauvais souvenirs et plus généralement de l'enfance abîmée. Annie Rozier n'a pas échappé à cette lignée, une hérédité dont elle subit chaque jour le poids. La famille d'Annie est fidèle à ses racines, des ancres malodorantes et rouillées qui empoisonnent toute forme de vie. Cette pourriture qui émane de l'écriture d'Anna Nozière, prend toute sa force sur scène, dans une performance chorale éclatante servie par une troupe de « morts-vivants » qu'on aimerait croiser plus souvent sur le plateau. Au Théâtre national de Bordeaux Aquitaine jusqu'au 22 octobre.

Le poids de l'hérédité
Dans la famille Rozier, il y a la mère, personnage central de la pièce, figure de la maternité hystérique et violente, qui impose chaque jour son monde de la terreur. Secondée dans sa tâche par l'oncle d'Annie et ses grosses mains de Général qui pensent un peu trop au "fion", elle vit aux côtés d'un mari passif mais tout autant destructeur par son silence et son aveuglement. A eux trois, ils sont une tornade qui broie les existences d'Annie et de sa soeur adoptive Monique, la" bâtarde", celle qui subit les coups et les humiliations sans sourciller. Terrible défouloir.  Un tableau de famille obscur, s'il n'y avait la présence de la grand-mère, seule once de douceur, abri de fortune qui sent bon le lait chaud pour quelques heures. L'histoire d'Annie Rozier et de ses "fidèles" n'est pas belle. Elle est une intrusion dans le pathétique, les vérités indigestes et dérangeantes, les réalités sociales qu'on sait taboues. Elle est racontée par Annie, le regard exterieur porté sur son propre malheur, la parole franche et crue, pour ne rien cacher, y compris ses plus bas instincts. Un conte de la cruauté, autant effroyable que drôle, terriblement cynique et hilarant parfois, distancié de la réalité. Sans doute la clé de ce détachement qui traverse la pièce et nous laisse à notre place de spectateur, sans empathie ni compassion. Les Fidèles n'est pas une écriture de l'émotion, n'a pas pour ambition de porter un jugement, ne se place pas dans la catégorie des témoignages. Elle est un regard singulier sur le poids de l'hérédité, le hasard de la naissance, la question de l'enfance: celui d'Anna Nozière qui imagine une pièce entre vivants et revenants, entre visions cauchemardesques et réalité abrupte, entre cocasserie et atrocité. Un style très particulier qu'elle met en scène pour mieux illustrer sa façon de voir, son propre répertoire. 

Une insanité perfide et comique
Éloignée du naturalisme, Les Fidèles est une pièce intégrale qui pour reproduire sur le plateau cette dualité formelle, narrative et discursive, porte un soin infini à chaque pan de l'œuvre. Si la pièce jouée manque encore un peu de maturité, notamment dans la première partie qui peine à trouver son rythme, la finalité prend son sens dans cette minutie apportée aux éléments: texte, jeu et scénographie. La langue brute et poétique, viscérale, est d'un impact sans retenue, limpide. Annie: « Jetée là, j'ai erré dans un mauvais rêve: ma longue vie de 10900 jours » / Ma mère laissait crever tout raide nos rêves... Des vipères sortaient de sa bouche » / "Mon oncle faisait de moi un haut le cœur à l'infini. » La fantasmagorie présente dans l'écriture ne prend vie que sur scène, à travers les visions de l'auteur, la direction qu'elle indiqueaux comédiens. Sur le plateau, la folie domine, une insanité perfide car comique. Les scènes de meurtres fantasmés côtoient l'hilarité d'un enterrement déjanté. Un grand écart servi par une troupe de comédiens d'exception, à commencer par la mère - Virginie Colemyn -, incroyable incarnation de la déraison, qui offre ici unmoment de comédie jubilatoire. Baignés dans cet enfer rouge et marron, les personnages se détruisent au son de l'accordéon, virevoltent et s'écroulent, morts ou fous, peut-être les deux. Happés par les entrailles de la terre, les fidèles devront céder à la spirale qu'ils ont engendrée, et rejoindre leur lignée comme le veut leur destinée. Tuberculose, leucémie, maladie de pique plancher... rien n'est trop pourri pour ces fantômes du présent dont Annie doit se débarrasser encore et encore. Un fardeau lourd à porter pour ce gabarit réduit, dont on ne sait où mènera sa lutte acharnée et vitale. 

 Hélène Fiszpan

Les Fidèles, Histoire d'Annie Rozier / Mise en scène Anna Nozière
Au TnBA jusqu'au 22 octobre / 05 56 33 36 80 /billetterie@tnba.org

Partager sur Facebook
Vu par vous
598
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !