Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/21 | Cyclisme : Le 55 ème Tour du Limousin s'annonce

    Lire

    L'association du Tour du Limousin Organisation organise le 55ème Tour du Limousin du 16 au 19 août 2022. Cette manifestation accueille 18 équipes classées parmi les 40 premières de l'élite mondiale du cyclisme professionnel. De Verneuil-sur-Vienne à Limoges, en passant par la Corrèze et la Dordogne, 4 étapes composent le parcours d'environ 700 km. L'épreuve qui sera diffusée sur la chaine de télévision Equipe 21, est notamment soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine dont les élus viennent d'acté en Commission plénière, une aide de 150 000 €.

  • 01/12/21 | Cenon : Un nouveau rendez-vous mensuel au Château Palmer

    Lire

    A Cenon, Les rendez-vous du Château est le nouvel événement organisé par l’OCAC. Le Centre Culturel Palmer propose au public d’échanger autour d’un sujet différent chaque premier vendredi du mois. Au programme : débats, découvertes, rencontres... Le premier rendez-vous a lieu vendredi 3 décembre 2021 de 19h à 21h sur le thème de... l’érotisme. Il sera abordé par différentes approches artistiques : photographie, lecture de poèmes, peinture, musique et discussions.

  • 01/12/21 | A Terrasson, la Socat investit avec le soutien de la Région

    Lire

    La SOCAT, à Terrasson-Lavilledieu (448 salariés) a été impactée par la crise sanitaire avec une perte de chiffre d'affaires. La SOCAT a défini une stratégie de relance et de diversification de son activité. A ce projet est associé un programme de développement d'un procédé de fabrication de joints extrudés ou micro-injectés avec une formule de caoutchouc résistante à haute température et l'achat d'une encolleuse. La Région soutient ces investissements qui devraient permettre la création de 7 emplois pour un montant de 243 551 €.

  • 30/11/21 | Tartas se dote d'une unité de bioéthanol

    Lire

    A Tartas dans les Landes, la société Rayonier AM Avébène est l'un des plus importants producteurs mondial de cellulose de spécialités, raffinée à partir de la pâte à bois, et utilisée par les industries pharmaceutiques, alimentaires ou encore de la construction. Souhaitant s'engager dans la transition énergétique, la société va convertir le site en unité de production de biocarburant en construisant sur place une unité de production de bioéthanol de deuxième génération.

  • 30/11/21 | Recyclage des friches : 101 nouveaux projets retenus

    Lire

    Le 19 novembre, les lauréats du deuxième appel à projets pour le recyclage des friches ont été dévoilés. En Nouvelle-Aquitaine, 101 projets ont été retenus. Les projets sélectionnés vont permettre de développer des logements sociaux ainsi que les démarches en matière de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. En Nouvelle-Aquitaine, l'enveloppe consacrée au recyclage de friches et de fonciers artificialisés s'élève à 29,6 M€. Lors d'un premier appel à projet "fond friches" 66 lauréats avaient été retenus pour une dotation globale de 23 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Périgord Noir: Les futurs talents de la musique baroque chantent Bach

10/08/2017 | Les stagiaires de l’académie de musique ancienne ont investi Saint-Amand de Coly depuis quelques jours. Ils donnent deux concerts autour du répertoire de Bach.

1

Chaque année, depuis seize ans, un des moments forts du festival de musique du Périgord noir, c'est la représentation de l'Académie de musique ancienne. Depuis le week-end dernier, vingt-cinq jeunes musiciens, amateurs et professionnels dont douze chanteurs, travaillent le répertoire de Johan Sebastian Bach et de ses fils. Ces jeunes venus du monde entier s'approprient le village de Saint-Amand de Coly pendant une semaine en Dordogne. Samedi à 21 heures et dimanche à 17 heures, les mélomanes pourront se rendre compte de leur travail et de leur talent au cours de deux concerts donnés en l'abbaye.

 Quand le touriste ou le randonneur pénêtre dans le village de Saint Amand de Coly, classé parmi les plus beaux de France, il n'est pas rare en plein mois d'août, qu'il soit accueilli et interpellé par des chants ou des notes de musique baroque. Chaque été, depuis près de trente ans,  le Festival du Périgord noir y fait une ou plusieurs pauses. Depuis 2002, une Académie de musique ancienne investit le village au coeur du mois d'août. Pendant une semaine, vingt six jeunes musiciens, 14 instrumentistes et 12 chanteurs, de différentes nationalités,  profitent du cadre magnlfique pour travailler leur art, pour progresser, accumuler une expérience. Et à deux jours du premier concert, l'ambiance est sérieuse. Dans l'abbaye, Inaki Encina Oyon, à la fois chef d'orchestre et directeur musical de  cette Académie 2017, repète avec un groupe de chanteurs et deux instrumentistes. L'athmosphère est au travail même si l'ambiance est détendue. Son rôle est de donner un rythme, une unité d'ensemble en vue du concert de samedi. A l'école du village, les élèves ne sont pas encore rentrés mais l'ambiance dans la classe de cours préparatoire est tout aussi studieuse. Maryse Castets, professeur de chant et enseignante au conservatoire régional de Bordeaux fait travailler Hugo Santos, basse et Léa Frouté, soprano bordelaise de 27 ans. Les deux jeunes musiciens comptent tous deux parmi ses élèves, mais ce n'est pas forcément  le cas des autres chanteurs de l'Académie. "Mon rôle est de travailler avec eux, leur technique vocale, comment ils doivent placer leur voix, faire en sorte qu'ils ne créent pas de fausse tonalité. Ces jeunes musiciens ont déjà acquis un excellent niveau mais toute la difficulté est de créer au moment du concert un véritable ensemble homogène. C'est le travail du chef d'orchestre mais aussi le mien en les aidant à améliorer leur technique vocable. Bach est considéré comme un des compositeurs les plus difficiles à interpréter.

Léa Frouté, jeune soprano bordelaise et Hugo Santos, deux jeunes chanteurs de l'Académie 2017Un répertoire d'un haut niveau de complexité

Ses oeuvres sont d'un haut degré de complexité. Toute la difficulté pour ces jeunes musiciens est de chanter en choeur. Chanter en solo ou en choeur, ce sont des choses totalement opposées, explique le professeur de chant. Son élève, Léa Frouté, 27 ans, soprano bordelaise, partage cet  avis. "Bach est un des compositeurs, les plus difficiles  à chanter car ses compositions sont écrites comme s'il s'agissait d'un instrument. Le niveau des ses compositions est très complexe. Je suis ravie d'être ici. Il s'agit d'une première expérience qui me permettra de progresser. C'est une chance de pouvoir échanger et travailler avec des professionnels d'un niveau tel que Inaki Encina Oyon ou encore Benoit Babel, le chef de chant." La jeune femme a découvert le chant lyrique sur le tard, à 19 ans passés en pénétrant à l'invitation d'une amie au conservatoire de Nimes. Ce fut une révélation. "J'ai du beaucoup travailler, car je ne savais pas lire les notes. Je suis plutôt fière de mes progrès en solfège ces dernières années. Quant à cette semaine passée en Dordogne, cela restera une très belle expérience, y compris sur le plan humain. Samedi la chanteuse interprétera un motet de Bach. 

Hugo Santos, est aussi un des élèves de Maryse Castets  à Bordeaux. "C'est ma deuxième participation à l'Académie, l'an passé, je n'avais pas suivi l'intégralité de la semaine. J'étais arrivé en cours. "Maryse est très exigeante sur la technique, mais elle est aussi très humaine. Personnellement, elle a contribué il y a quelques années, à ce que je poursuive dans cette voie, à un moment où j'ai beaucoup douté. Cela fait quatre ans que nous travaillons ensemble à Bordeaux. Quant à L'Académie, c'est une réelle opportunité de progresser. Cette année, le niveau autour des compositions de Bach est effectivement très relevé, car il y a beaucoup d'harmonie et les oeuvres de Bach sont considérées  parmi les oeuvres vocales les plus abouties, explique le jeune homme âgé de 24 ans, originaire de Lalinde en Dordogne. 

  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
9178
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !