Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

  • 22/10/18 | Charente-Maritime : un nouveau sous-préfet pour le bassin de Jonzac

    Lire

    Jérôme Aymard, le nouveau sous-préfet de Jonzac, prend officiellement ses fonctions ce 22 octobre lors d'une cérémonie de commémoration aux Morts à Jonzac. C'est son premier poste en tant que sous-préfet, après avoir été chef de différents services de sous-préfectures dans la Loire et dans le Morbihan, où il était dernièrement DRH à la Préfecture.

  • 22/10/18 | Le retour des marchés au gras à partir du 3 novembre à Périgueux

    Lire

    La saison des marchés au gras et aux truffes a lieu du samedi 3 novembre au 16 mars 2019. Les mercredis et samedis matin, les producteurs locaux vendront leurs produits frais issus de l’élevage de canards et d’oies. La place Saint-Louis, accueillera une trentaine de producteurs de Dordogne venus faire découvrir, déguster et vendre des produits de haute qualité. Quatre marchés primés seront organisés, les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février. Les marchés aux truffes débutent le 8 décembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Les grandes traversées : à la découverte du phénomène Omarsdottir

21/11/2007 |

Les grandes traversées

8 jours, du 11 au 18 novembre 2007. Voilà exactement le temps qui nous était imparti pour faire la connaissance dans ses grandes largeurs du nouveau phénomène islandais Erna Ómarsdóttir. On connaissait déjà la folie musicale de Björk ou le doux chuchotement des Sigur Rós, aujourd'hui l'équipe des Grandes Traversées nous affirme haut et fort qu'il faudra compter parmi ces légendes polaires avec ce petit bout de femme volcanique.

Chorégraphe, danseuse, chanteuse, entremetteuse de talents et agitatrice en tout genre, la déesse mi- angélique, mi-satanique, nous convie à travers une vingtaine de manifestations dans les méandres de sa créativité. A ses côtés de nombreux invités, tous perturbateurs d'ordres établis, à l'imagination cruellement débridée. Immersion dans deux jours de Grandes Traversées.

« The mysteries of love » ou l'art de réveiller les corps

Lundi soir, au Carré des Jalles, la salle semblait avoir été transpercée de spasmes à l'issue d'un final métal au goût apocalyptique, installé insidieusement par Erna Ómarsdóttir et son pendant blond Magrét Sara Gudjónsdóttir. Toutes deux vêtues de roses, les deux femmes-enfants entrent en scène, angéliques, la voix cristalline, interprétant une comptine islandaise à l'intonation légèrement inquiétante. Progressivement, le décor se plante ; une lumière rouge angoissante et une fumée évanescente s'installent pour ne plus quitter le plateau, complétées d'un jeu d'orgue flamboyant. La scène qui suivra ressuscitera ce qui pourrait être la Carrie de Stephen King, rapidement réincarnée en petite Regan, mythique possédée de L'Exorciste de William Friedkin. Sur scène, les corps se font poupées désarticulées et déraisonnées, en proie à une hystérie passant du simple râle à des secousses ultra-violentes, grognements, rires incontrôlés et autres manifestations de démence, voix et corps indissolublement mêlés. La personnification de l'adolescence en somme, avec ses changements d'humeur et ses codifications sociales, mais vue par le prisme obscur et déroutant d'une artiste de son temps, jusqu'à l'extrême. Ici, pas de signe identifiable, juste des corps qui chahutent, s'élancent, s'enlacent, se frappent ou se tétanisent, se métamorphosant en gargouilles éructantes. Et la force d'une représentation qui tient au pouvoir des mots, de la musique, des images et des interprètes. On aime la malignité d'Erna et sa force d'incarnation et l'on se réjouit de découvrir la pétillante Magrét Sara (aperçue à l'inauguration du lustre de Jean-François Buisson), parfaite à l'opposé dans la désincarnation et dans l'horreur. La réception est immédiate ou ne sera pas, mais pour ceux qui aiment, il reste à ce jour une expérience singulière, un amer goût de fureur et le souvenir tumultueux de ces deux Annie « soattractive, active, brave, sexy... ». Autrement dit « Blood, sweat, métal and tears » comme nous l'avait promis Eric Bernard, directeur des Grandes Traversées.

Still Live et Dead Meat : aux antipodes de la danse contemporaine

Le lendemain soir au Cuvier de Feydeau, l'ambiance était apaisée avec ce premier spectacle Still Live. Invité des Grandes Traversées, Salva Sanchis proposait une chorégraphie de l'immobilisme et de la spatialité, propre à décourager une bonne partie du public présent. Si certains ont pu y voir une formidable façon d'explorer le geste et le mouvement dans toute leur complexité, y compris dans leur intériorité, d'autres se sont sentis exclus de ce travail exigeant, voire élitiste. Proche de l'improvisation dansée, ce spectacle dénué de générosité n'a pas tardé à enfermer le spectateur dans la douloureuse position d'otage, contraint de respecter un silence religieux dû à une bande son quasi inexistante. On regrette que le chorégraphe n'ait pas su raccourcir ce spectacle à ses 20 premières minutes et l'on se demandera toujours à quoi pouvaient servir ces blocs jaunes en fond de salle et cette pierre à l'avant ?
Dans un tout autre registre, Dead Meat, courte performance dansée d'une trentaine de minutes, nous permettait de retrouver avec plaisir l'interprète Magrét Sara Gudjónsdóttir et le danseur Knut Berger, présent l'année passée dans le Big in Bombay de C.Macras. Sur fond de musiques actuelles et de culture urbaine, le duo exposait, tour à tour, corps et personnalité, évoquant des notions comme le pouvoir et la domination, l'individualité, la relation amoureuse ou l'interprète face au public. Avec comme seul entourage des murs nus, tels une quelconque friche industrielle, et une lumière frontale permettant de rappeler la distance scène-salle. Un spectacle dynamique et résolument contemporain, qui ne passera sans doute pas à la postérité, mais qui aura eu le mérite de nous faire oublier la première partie de soirée.
Restait un spectacle à la Base sous-marine en présence d'Erna Ómarsdóttir, sans doute une excellente occasion de poursuivre ces Grandes Traversées et de continuer à questionner son imagination, à travers des formes détonantes, qu'elles soient appréciées ou non

Hélène Fiszpan


Les Grandes traversées du 11 au 18 novembre 2007 dans le cadre de Novart Bordeaux
Renseignements par téléphone au 05 56 96 07 25
festival@lesgrandestraversees.com
http://www.lesgrandestraversees.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
496
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !