aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Rencontres littéraires : le progrès fait débat à Pau

09/11/2016 | Les rencontres littéraires « Les idées mènent le monde » aborderont leur troisième édition à Pau du 18 au 20 novembre. Elles ont pris pour thème le progrès.

François Bayrou aux côtés de Philippe Lapousterle

Un ordinateur bat un champion du monde de jeu de go, réputé indétrônable, et voilà nos certitudes qui s’effondrent. La machine est-elle devenue plus intelligente que l’homme ? L’exemple est volontiers choisi par François Bayrou, le maire de Pau, pour illustrer le thème des 3es rencontres littéraires « Les idées mènent le monde ». C’est-à-dire cette année, le progrès. Cette grand’messe de la réflexion se déroulera du vendredi 18 au dimanche 20 novembre en présence de personnalités venues d’horizons très divers. L’entrée est gratuite. Les places peuvent d’ores et déjà être réservées. Mieux vaut se dépêcher. On s’y bouscule.

Si une réalisation paloise peut être considérée comme l’enfant de François Bayrou, c’est bien celle-là. Agrégé de lettres classiques, ancien ministre de l’Education nationale et passionné d’Histoire (on lui doit un livre sur Henri IV, « le roi libre »), le maire de Pau s’est empressé, dès qu’il a été élu, de mettre en place ces rencontres où les idées et les discussions sont reines.

L’exemple palois

Le succès a été au rendez-vous. Misant sur la notoriété de leurs invités et associés à un salon du livre, les rencontres littéraires organisées dans le splendide centre de congrès qu’est le Palais Beaumont, ont vite attiré la foule. L’année dernière, pour leur deuxième édition, 25 000 personnes s’y sont retrouvées, se réjouit l’édile. Tout en insistant sur le souci d’économie qui préside à l’événement.

 Philosophes, anciens ministres, comédiens, scientifiques, médecins, artistes… Les invités viennent en effet là à titre gracieux, assure-t-il. Cerise sur le gâteau, l’an passé, l’inscription budgétaire de 260 000 € n’a pas été atteinte alors que la totalité du mobilier a été renouvelée pour trois ans et la sécurité renforcée. Une manière de montrer au passage que ce qui peut se faire à Pau pourrait aussi s’appliquer à une échelle plus vaste. Suivez les regards du côté de l’Elysée ou de ses ministères.

Est-ce que l’on s’améliore ? Est-ce que l’on change ?

Après le bonheur et l’enfance, « Les idées mènent le monde » s’arrêtent aujourd’hui sur la notion de progrès. Le sujet a été retenu après moult discussions par François Bayrou et son complice de longue date, le journaliste Philippe Lapousterle.

Le moins que l’on puisse en dire, c’est que le thème est vaste. Car il ouvre des portes innombrables. Outre la suprématie que la machine, création de l’homme, pourrait prendre sur celui qui l’a inventée, on peut également se demander « si l’Humanité d’aujourd’hui est supérieure aux Egyptiens, aux Grecs anciens et même à l’artiste des grottes de Lascaux » s’interroge l'élu béarnais.

« Un deuxième aspect important concerne le progrès personnel. Est-ce que l’on change ? ». Le patron du Modem sourit à l’idée qu’il aurait pu inviter à Pau quelques personnalités politiques majeures pour en discuter. « Mais je crois que, ces jours-là, ils seront un peu pris ».

Autre question et non des moindres : progresse-t-on dans la communication ? Est-ce que Internet permet aux gens de mieux se rencontrer ?

De même, y a-t-il un progrès social ? « les deux derniers siècles de la société française ont été entièrement construits autour de l’idée qu’il y aurait un progrès économique continu nourrissant un progrès social continu. Force est de reconnaître qu’aujourd’hui, on n’en n’est plus tout à fait sûr ». Quant à savoir si la sagesse ou la philosophie sont susceptibles de progresser, le débat est ouvert.

Depuis 50 ans, un monde qui doute

Pour Philippe Lapousterle, ces questions revêtent d’autant plus d’intérêt que nous avons sombré depuis une cinquantaine d’années dans une période d’incertitudes. Auparavant, explique-t-il, les gens pensaient aller forcément vers un monde meilleur. Puis, « plus encore que la chute des idéologies, le doute s’est installé. Cela explique l’incroyable pessimisme des Français. Le progrès est descendu de son piédestal. Alors qu’il mettait autrefois tout le monde d’accord, il est devenu un facteur de division. Il a été contesté ».

Un « grand basculement » que François Bayrou juge fascinant. Le maire de Pau en prend pour exemple les courants philosophiques qui, au sein de l’Islam, « considèrent que l’enjeu est de revenir à la société, aux pratiques, aux modes de vie, aux vêtements et aux lois du VIIe siècle ».

Sans oublier, dans un tout autre domaine, le débat engagé autour du patrimoine écologique et de l’idée selon laquelle, pour certains, « le progrès ruine ». « Je suis persuadé que l’on aura des discussions passionnantes ».

 Des hôtes de marque

Une trentaine d’invités de renom en discuteront à Pau. On trouvera là des journalistes, comme Laure Adler ou Jean-François Kahn, des politiques comme Luc Ferry et Thierry Breton, anciens ministres de l’Education nationale et de l’Economie. Le collectionneur d’art (Bernard Descamps) côtoiera le général d’armée (Elrick Irastorza). L’acteur (Jacques Weber) croisera le paléoantropologue (Pascal Pick). Le glaciologue (Jean Jouzel) saluera le philosophe des sciences (Etienne Klein) et une kyrielle d’écrivains, tel Bernard Werber, auteur de la trilogie des fourmis. Pour ne citer que quelques noms. Beaucoup étant sans doute persuadés, comme l’a écrit le journaliste et sociologue Philippe Meyer que « le progrès a encore des progrès à faire ».

Le programme, les invités et la réservation des places :

http://www.lesideesmenentlemonde.fr

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5007
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !