Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Les Jeunesses Hitlériennes au Centre Jean Moulin

23/10/2007 |

Les Jeunesses Hitlériennes au Centre Jean Moulin

"De Nuremberg à Oradour: Les Jeunesses Hitlériennes". Tel est l'intitulé de la nouvelle exposition présentée au centre Jean Moulin a Bordeaux. Créée en partenariat avec le Centre de la Mémoire d'Oradour-sur-Glane et le Centre de documentation de Nuremberg, elle dévoile l'endoctrinement et l'embrigadement de jeunes allemands dans la période du régime nazi au sein de la "Hitlerjugend" ainsi que les conséquences de cet endoctrinement à travers les crimes de la seconde guerre mondiale.

Selon le souhait de Hitler qui voulait une jeunesse "violente, dominatrice, courageuse et cruelle", les Jeunesses Hitlériennes - Hitlerjugend - sont mises en place dès 1926. Ce qui était à l'origine le mouvement de jeunes du parti national-socialiste est vite devenu, avec l'arrivée de Hitler au pouvoir en 1933, la première force représentative de la jeunesse allemande. Sa position est encore renforcée après la délégalisation d'autres associations de jeunes ainsi que l'adhésion obligatoire instaurée en 1939. Les enfants, à partir de l'âge de 10 ans apprennent à incarner l'idéal de "l'homme nouveau". Séparés de leurs proches, ils sont formés dans l'esprit de l'idéologie du parti, afin de servir au mieux l'Etat ainsi que l'armée.

"L'exposition s'interroge non seulement sur les fondements de cet endoctrinement, mais veut aussi attirer l'attention sur les atrocités qui se cachent derrière." explique Christian Block, responsable du Centre Jean Moulin. Cette double mission se traduit déjà par l'intitulé de l'exposition. Nuremberg, coeur de manifestation idéologique du national-socialisme d'un côté et Oradour, le symbole des massacres nazi, de l'autre. L'univers d'une enfance soumise au dictat du régime nous est présentée à travers l'histoire de Paul Beyer, le "produit" d'une formation idéologique exemplaire. On observe facilement une fascination et un dévouement sans limites que ce soit dans les lettres adressées à ses parents, signées toujours avec un "Heil Hitler", ou son enthousiasme de défendre Nuremberg, où il laissera finalement sa vie.

Des bourreaux aux visages d'anges

Plusieurs documents, photos, objets et films témoignent tout au long de l'exposition de cette tragédie humaine qu'ont été les effets de l'expérience "Hitlerjugend", sans parler de la deuxième guerre mondiale. Certains sont particulièrement frappants. Par exemple une série de dix photos d'identité d'adolescents. D'un premier coup d'oeil ils ont tous l'aire d'être camarades de classe. En regardant de plus près par contre, cinq d'entre eux sont en uniformes. Les cinq autres, en gamelles de prisonnier, s'avèrent victimes des cinq premiers dans les camps de concentration. Une autre photo montre un soldat allemand exécuter une femme avec un enfant. On dirait qu'on en a vu des pareilles. Mais c'est seulement qu'on on apprend que celle-ci faisait partie d'un concours organisé par les soldats intitulé "le moment de la mort en photo", que tout bascule. "C'est ici que se pose le problème de jugement. On se demande comment ces enfants à priori innocents, ces "anges", ont pu être capables de choses pareilles?" souligne M. Block.

Il ne faut tout de même pas croire que tous les jeunes allemands de l'époque ont suivi le même chemin. C'est ce qu'essaie de démontrer l'exposition en nous faisant découvrir les histoires inconnues d'une résistance au sein de l'Allemagne nazie. Les multiples mouvements de jeunes (Navajos, Swing boys) en sont le meilleur exemple. L'exposition n'a pas manqué non plus de clin d'oeil envers la réalité française de ce temps là. Il s'avère que le régime Vichy ne fut guère épargné par le militantisme prohitlérien chez les jeunes français.

Comprendre pour éviter

L'exposition n'est quand même pas là pour donner des réponses, ni pour juger. "On n'est pas ici pour excuser les choses, mais pour expliquer ce que nous voulons éviter aux générations futures" souligne Hans Christian Taubrich, directeur du Centre de documentation de Nuremberg. "Le but est de comprendre afin d'éviter pour que cela ne se reproduise" avoue de son côté M. Block. Il ne reste qu'espérer que l'humanité sera capable d'en tirer la leçon. Cependant, lorsqu'on jette un dernier regard sur l'un des paneaux de l'exposition, on apprend que toujours plus de 300 000 enfants sont engagés dans des conflits militaires dans le monde entier. Dans de telles circonstances il est vraiment difficile de prévoir un futur en rose.

Piotr Czarzasty

De Nuremberg à Oradour : les jeunesses hitlériennes au Centre Jean Moulin, 48 rue Vital Carles à Bordeaux jusqu'au 9 décembre 2007 du mardi au dimanche de 14h a 18h. Entrée libre

Partager sur Facebook
Vu par vous
687
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
SAVIN | 14/11/2007

Entre les "fanatiques" convaincus et les "résistants", il y a tous les parents qui sous la pression sociale, afin de permettre à leurs enfants l'accès à des pratiques séduisantes, ont laissés faire.
HITLER, via les Hitlerjungend, a fait de chaque enfant un "commissaire politique" familial.
HITLER, ancêtre de Pol Pott mais avant tout contemporain des "Croix de Feu"... françaises! Merci de l'équilibre de la présentation.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !